Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le blog spectacles

"La possibilité d’une île" et “La fièvre de l’or” au cinéma, la biennale de la danse et celle de la photo, le Festival Divina Musica... Le programme sorties de cette semaine du mercredi 10 septembre.

Cinéma

La possibilité d’une île
La dernière provoc de Houellebecq. Le romancier à succès a décidé d’adapter son dernier livre sur grand écran. Une mauvaise idée. Au fond, l’histoire est assez loin du roman “La possibilité d’une île”. Mais surtout la mise en scène est complètement ratée. Benoît Magimel n’arrive pas à sortir le film du néant. On s’ennuie ferme. Ou à la limite on se met à sourire en se disant qu’on est devant un chef d’oeuvre du grand n’importe quoi au cinéma. Dommage, il y avait pourtant de quoi faire avec ce roman un bon film sur les dérives des sectes.

“La fièvre de l’or” est projeté en avant-première le 18 septembre au Comoedia. Un documentaire choc signé Olivier Weber, sur les chercheurs d’or en Amazonie. Des aventuriers prêts à tout. Notamment à massacrer des tribus indiennes, à détruire la forêt ou à polluer les rivières. Prostitution, mafia, crimes, alcoolisme... Weber, qui sera présent lors de cette projection lyonnaise, montre l’envers du décor, alors que 300 tonnes d’or sont extraites chaque année de cette forêt tropicale. Un véritable drame écologique et humain qui se joue dans l’indifférence. Sortie prévue le 15 octobre.


Biennale de la danse

Le tsunami brésilien
Peut-on se noyer dans un verre d’eau ? Si c’est la Companhia Urbana de Dança qui vous le sert, la réponse est oui. On se noie dans l’énergie et dans le joie de ces jeunes danseurs hip-hop issus des favelas de Rio de Janeiro. Et c’est même avec plaisir qu’on se laisser couler, qu’on se laisse aller devant ces 11 ados torses nus aux coiffures aussi impressionnantes que leur technique. C’est le lyonnais Mourad Merzouki qui signe “Agwa” qui est présentée jusqu’au 17 septembre dans le cadre de cette Biennale. Le chorégraphe arrive à faire danser ces jeunes en bottes et cape de pluie au milieu de centaines de verres en plastique répandus sur scène. Seuls quelques-uns sont remplis d’eau. Et c’est de là que part un tsunami qui va renverser toute la salle. Car à la fin d’Agwa, on est obligé de finir debout, avec le sourire, et trempé à force d’applaudir.
Renseignements : www.biennale-de-lyon.org/danse2008/fran/

Le défilé
4 500 participants encadrés par 250 professionnels, 15 groupes différents, un grand concert brésilien pour finir... Le défilé du dimanche 14 septembre qui part à 15 heures des Terreaux pour se rendre jusqu’à Bellecour promet quelques belles émotions pour les 300 000 spectateurs attendus. Un incontournable de la biennale de la danse. Et un grand événement gratuit.


Biennale de la photo

La 5e biennale de la photographie se déroule du 16 au 20 septembre avec pour thème “l’identité”. Les photographes présentent dans une vingtaine de lieux leurs œuvres qui sont “des réflexions, des interrogations autour des identités quelles soient individuelles, collectives, territoriales”. Cette année, le directeur de la Biennale Gilles Verneret a sélectionné de nombreux photographes des pays de l’Est. Ce qui donne une dimension européenne à l’événement. Loin d’être anodin alors Lyon est candidate pour devenir Capitale européenne en 2013. Et pour la première fois, la ville de Lyon s’associe à l’événement en décernant le prix ville de Lyon à un jeune photographe.
A noter que cette année, le festival organise un cycle de rencontres-débats du 17 au 19 septembre en collaboration avec trois écoles d’art : l’Ecole nationale des beaux arts de Lyon, l’Ecole nationale supérieure de la photographie d’Arles et l’Ecole normale supérieure de Lyon.
Renseignements : www.lebleuduciel.net

Classique

Festival Divina Musica
Le festival de musique ancienne Divina Musica se déroule du 14 au 21 septembre 2008 à Saint Laurent de Mure, à côté de Lyon. Pour cette dixième édition les spectateurs pourront redécouvrir les artistes qui ont marqué l’histoire du Divina Musica.  Avec par exemple le groupe de musique médiéval italien Micrologus ou encore les lyonnais des jardins de Courtoisie, qui proposent différents types de musiques allant du XII ème au XVII ème siècle, seront notamment présents. Pour cette édition, le festival est plus ouvert et plus accessible. Il se tiendra notamment dans la Maison du Bois du Baron qui possède une salle de spectacle et un grand parc qui offre un superbe panorama sur la ville.
Festival Divina Musica, du 14 au 21 septembre 2008, Saint laurent de mure. tarifs de 8 à 15 euros et gratuit pour les moins de 18 ans.



Tags : Merzouki | biennale de la danse | biennale de la photo | Verneret | Festival Divina Musica |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.