Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Tony Parker, Marie-Sophie Obama et Nicolas Batum présentent le nouveau maillot du Lyon ASVEL féminin - Lyonmag.com

Lyon ASVEL féminin : un nouveau nom et un nouveau maillot pour créer une famille

Tony Parker, Marie-Sophie Obama et Nicolas Batum présentent le nouveau maillot du Lyon ASVEL féminin - Lyonmag.com

Ne l’appelez pas la Pink Team. Si le Lyon Basket féminin a été officiellement renommé ce lundi le Lyon ASVEL féminin, le club de basket lyonnais, qui est passé tout près de la relégation cette saison, ne sera pas une pâle copie de la Green Team.

"Nous sommes deux clubs différents, avec deux identités différentes", explique Marie-Sophie Obama, la présidente déléguée du Lyon ASVEL féminin. "Mais ces deux identités, nous allons les marier", confie l’amie d’enfance de Tony Parker.

 

TP, Marie-Sophie Obama mais aussi Nicolas Batum, le directeur des opérations basket des deux clubs, ou encore Yann Cucherat, l’adjoint au maire de Lyon délégué aux sports, étaient réunis ce lundi matin à l’Hôtel de Ville de Lyon pour officialiser ce projet commun. Tony Parker avait déjà pris les commandes du Lyon Basket il y a quelques mois, mais avec ce nouveau nom, et avec un nouveau maillot siglé du logo ASVEL repeint en rose, il prend désormais tout son sens. "Un de nos rêves, c’est de rendre au basket français ce qu’il nous a donné", rappelle Tony Parker. "On a commencé avec l’ASVEL, puis avec l’Académie, et maintenant il y a le basket féminin. Nous voulons créer une famille. Avec le Lyon ASVEL féminin, on veut casser les frontières Lyon/Villeurbanne et homme/femme", détaille le président des deux clubs.

 

L’objectif de ce regroupement sera de faire rayonner le sport féminin, à la manière des filles de l’OL. "Un modèle à suivre", selon TP.

Mais avant d’écraser le championnat de France puis l’Europe comme leurs collègues footballeuses, le chemin sera long : "La fin de saison a été très compliquée, c’était dur de finir en bas de classement. Avec ces résultats, c’est d’autant plus dur de créer une équipe. Mais ça devient plus facile quand on s’appuie sur la notoriété de Tony", avoue Marie-Sophie Obama. Le Lyon ASVEL féminin se rêve champion de France, et qualifié pour l’Euroligue dans trois ans.

 

D’ici là, il faut finaliser le recrutement. L’arrivée des internationales françaises Ingrid Tanqueray, Marième Badiane et Paoline Salagnac, de l’australienne Rebecca Allen ou de l’américaine Haley Peters laisse entrevoir un joli cinq majeur.

 

La reprise de l’entrainement est prévue mi-août, le championnat débutera fin septembre. Les filles du Lyon ASVEL féminin continueront de jouer à Mado Bonnet, dans le 8e arrondissement. Avant, peut-être d’investir le Palais des Sports de Gerland, non loin de l’Académie de l’ASVEL.

 

En tout cas, Marie-Sophie Obama, le promet : "On va vous surprendre, filles comme garçons, on va tous rayonner, chacun à notre manière, vous allez voir !"



Tags : Lyon ASVEL féminin | Nicolas Batum | Tony Parker | Marie-Sophie Obama |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.