Brindas : ivre, il force un barrage de gendarmerie

Brindas : ivre, il force un barrage de gendarmerie
Illustration - LyonMag

Dans la nuit de ce samedi à dimanche, un homme a été interpellé à Brindas.

Il est environ 2h15 du matin ce dimanche, lorsqu’un automobiliste s’approche d’un barrage de gendarmes. Les militaires sont en pleine opération de contrôle d’alcoolémie, route du Bouleau, à Brindas. Mais le conducteur ne s’arrête pas et force le passage, raconte Le Progrès.

Aussitôt, les gendarmes déploient une herse et parviennent à faire éclater les pneus du fuyard. Mais ce dernier continue sa course malgré tout, avec les forces de l’ordre à ses trousses. Les militaires retrouvent finalement l’individu arrêté dans un chemin, environ 400 mètres plus loin.

Le contrôle d’alcoolémie révélera un taux de 1,92 gramme d’alcool par litre de sang, quand la loi limite cette valeur à 0,5 gr./L avant de prendre le volant.

Âgé de 51 ans, cet habitant de Chaponost a été placé en garde à vue avant d’être entendu. Il a reconnu les faits et devra s’en expliquer ultérieurement lors d’une comparution devant le tribunal correctionnel.

En attendant, son permis de conduire lui a été retiré et son véhicule a été immobilisé.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
ROMANEE le 11/08/2017 à 10:49
un brin de lucidité a écrit le 08/08/2017 à 20h11

Pas de matière à débattre. Allez dans n'importe quel supermarché, vous allez trouver des palettes chargées de canettes de la bière fortifiée, le mieux pour provoquer ce genre d'incidents. C'est la disponibilité facile de l'alcool qui rend cette drogue légale particulièrement pernicieuse.

'Le Tour de la France Par Deux Enfants' a un passage où les voyageurs croisent un individu transformé en dégénéré par le 'saint' vin. Même les anciens étaient conscients des méfaits de cette boisson qui doivent faire l'objet d'une disparition graduelle, relégué à l'histoire comme le cannibalisme, par exemple.

".... cette boisson qui doivent faire l'objet d'une disparition graduelle, relégué à l'histoire comme le cannibalisme, par exemple."

Euuuuh ah bon ?
On lit de tout sur ce forum :D

Signaler Répondre

avatar
justine le 09/08/2017 à 23:16

Bizarre bizarre personne de demande son nom ni son origine à se Mr ! Normal il est de Chaponost, j'imagine sa nationalité ! À bon entendeur

Signaler Répondre

avatar
c est voulu le 09/08/2017 à 09:48

Ivre il nous mette des contrôles thermiques renforcer mais d ethilometre embarqué ni de bridge de vitesse alors vous en penser quoi toujour l argent des sous toujours

Signaler Répondre

avatar
un brin de lucidité le 08/08/2017 à 20:11
Sacré Coluche il avait TOUS compris. a écrit le 08/08/2017 à 18h54

Drogue ou alcool ? Choisi ton camp camarade !

Pas de matière à débattre. Allez dans n'importe quel supermarché, vous allez trouver des palettes chargées de canettes de la bière fortifiée, le mieux pour provoquer ce genre d'incidents. C'est la disponibilité facile de l'alcool qui rend cette drogue légale particulièrement pernicieuse.

'Le Tour de la France Par Deux Enfants' a un passage où les voyageurs croisent un individu transformé en dégénéré par le 'saint' vin. Même les anciens étaient conscients des méfaits de cette boisson qui doivent faire l'objet d'une disparition graduelle, relégué à l'histoire comme le cannibalisme, par exemple.

Signaler Répondre

avatar
Sacré Coluche il avait TOUS compris. le 08/08/2017 à 18:54

Drogue ou alcool ? Choisi ton camp camarade !

Signaler Répondre

avatar
un brin de lucidité le 08/08/2017 à 17:26

Vive le vin! Une autre preuve de l'alcool comme source de mal inéluctable dans la société française. Lyon Mag publie au moins deux articles par semaine avec ce genre d'anecdote....

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 08/08/2017 à 16:58

Un fondamentaliste ?
:D

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.