Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Illustration - DR

Lyon : Takeaway met la clé sous la porte

Illustration - DR

En difficulté depuis plusieurs mois, la société lyonnaise de "doggy bags" a été placée en liquidation judiciaire.

Le spécialiste lyonnais du "doggy bag" n'aura pas su sortir la tête de l'eau. Trois mois après son placement en redressement judiciaire, le 1er juin, la société a annoncé via un communiqué qu'elle était désormais en liquidation judiciaire.

 

Le couperet est donc tombé pour la start-up lyonnaise, fondée il y a un peu plus de trois ans. Takeaway proposait aux restaurateurs des emballages écolos afin qu'ils puissent offrir à leurs clients la possibilité d'emporter leurs restes non-consommés et ainsi éviter le gaspillage.

 

Malgré plusieurs rencontres avec d'éventuels repreneurs, aucun industriel ne s'est positionné pour une reprise.



Tags : Takeaway | liquidation judiciaire | Lyon | doggy bag |

Commentaires 6

Déposé le 05/09/2017 à 14h14  
Par L'africain Citer

Tous au chomdus. C'est bien fait ,nous on bosses pour Rien ......

Déposé le 05/09/2017 à 14h04  
Par Etudiant Citer

Post monétaire a écrit le 05/09/2017 à 13h40

Pour vendre un produit, il faut que celui qui l'achète ait "un bénéfice".

Là, si l'acheteur est le restaurateur, que cela lui fait un coût supplémentaire (achat de l'emballage), et que son seul "bénéfice", ce sont les clients qui peuvent emporter ce qu'ils ont laissé dans l'assiette (l'idée du "plus produit")...

c'est problématique.

1 - parce que normalement, dans la "culture française", on ne laisse rien dans l'assiette si c'est bon. Donc, laisser dans son assiette, c'est soit parce que ce n'est pas bon, soit parce qu'il y a trop et donc le restaurateur passe pour un mauvais gestionnaire (ne sais pas calculer les justes portions).

2 - du côté du client, (et toujours dans la culture française, car ailleurs chez les anglo-saxons c'est différent), repartir avec ses "restes", ça fait radin.

Voilà.
Est-ce que cette société a oublié ces paramètres ?
Après tout, le commerce est une "aventure" donc, ils ont essayé... personne ne peut leur "reprocher".
Ce qui est embêtant, c'est qu'en étant en redressement judiciaire, cela veut probablement dire que des gens vont être dans la merde...
Mais ça, c'est le principe d'un monde monétaire !
:o)


Note : je crois beaucoup plus à l'entreprise qui met en relation les clients et les restaurateurs qui ont des restes : le client paye moins cher (bénéfice immédiat), et le restaurateur monétise des aliments qu'il allait jeter (s'il respecte l'hygiène et la notion "d'aliments frais").
La survie des deux acteurs est alors bien mieux "assurée".


N'y voyez pas là une leçon, ce n'est que mon point de vue ;)

Vous demontez une idee sans gratter....

L idee de penaliser le gaspillage etait evoquée sous hollande.... Une sorte de taxe
D ou l idee de se mettre sur ce crenaux

Vous ne connaissez pas non plus cette entreprise qui avait des clients etrangers, pour des marchés etrangers... Notamment au Bresil

Vraiment tres instructif de voir que les breves de comptoirs aboutissent a des flops intellectuels! L ignorance et le jugement attif sont des dangers

Post monétaire Déposé le 05/09/2017 à 13h40  
Par Post monétaire Citer

Etudiant a écrit le 05/09/2017 à 13h19

Vous etes de loin le plus experimenté et competant de nous tous
... Une petite lecon d eco et de gestion?... S il vous plait!!

Pour vendre un produit, il faut que celui qui l'achète ait "un bénéfice".

Là, si l'acheteur est le restaurateur, que cela lui fait un coût supplémentaire (achat de l'emballage), et que son seul "bénéfice", ce sont les clients qui peuvent emporter ce qu'ils ont laissé dans l'assiette (l'idée du "plus produit")...

c'est problématique.

1 - parce que normalement, dans la "culture française", on ne laisse rien dans l'assiette si c'est bon. Donc, laisser dans son assiette, c'est soit parce que ce n'est pas bon, soit parce qu'il y a trop et donc le restaurateur passe pour un mauvais gestionnaire (ne sais pas calculer les justes portions).

2 - du côté du client, (et toujours dans la culture française, car ailleurs chez les anglo-saxons c'est différent), repartir avec ses "restes", ça fait radin.

Voilà.
Est-ce que cette société a oublié ces paramètres ?
Après tout, le commerce est une "aventure" donc, ils ont essayé... personne ne peut leur "reprocher".
Ce qui est embêtant, c'est qu'en étant en redressement judiciaire, cela veut probablement dire que des gens vont être dans la merde...
Mais ça, c'est le principe d'un monde monétaire !
:o)


Note : je crois beaucoup plus à l'entreprise qui met en relation les clients et les restaurateurs qui ont des restes : le client paye moins cher (bénéfice immédiat), et le restaurateur monétise des aliments qu'il allait jeter (s'il respecte l'hygiène et la notion "d'aliments frais").
La survie des deux acteurs est alors bien mieux "assurée".


N'y voyez pas là une leçon, ce n'est que mon point de vue ;)

Déposé le 05/09/2017 à 13h33  
Par Stop Citer

Lancement d'une levée de fonds de 2,5 millions d'euros en mars qui faisait suite à celle de 500.000 euros bouclée en 2016.

Toutes ces startups bidons qui arrivent a trouver des millions alors que le pays est censé etre ruiné.

Pendant ce temps les entreprises qui ne sont pas "cool" n'arrivent pas à financer leurs projets alors que ce sont bien souvent des projets utiles à la société et producteurs de VERITABLE "richesse", pour reprendre ce terme si cher au capitalistes.

La faute aux ultra riches qui ont trop d'argent à ne plus savoir qu'en faire et qui pour s'amuser financent les projets qui les amusent au détriment de ceux qui sont utiles à la société.

Pendant ce temps le nombre d'agriculteurs continue de baisser et la France n'est plus autosuffisante en nourriture !

Déposé le 05/09/2017 à 13h19  
Par Etudiant Citer

Post monétaire a écrit le 05/09/2017 à 13h08

Aïe...

Ils n'ont pas assez pris de cours chez les "économistes officiels" de LyonMag ?

Sûr que "vendre une charge supplémentaire" aux entreprises, ce n'est pas évident...
Le "plus produit" a été un "moins produit".

Vous etes de loin le plus experimenté et competant de nous tous
... Une petite lecon d eco et de gestion?... S il vous plait!!

Post monétaire Déposé le 05/09/2017 à 13h08  
Par Post monétaire Citer

Aïe...

Ils n'ont pas assez pris de cours chez les "économistes officiels" de LyonMag ?

Sûr que "vendre une charge supplémentaire" aux entreprises, ce n'est pas évident...
Le "plus produit" a été un "moins produit".

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.