Villefranche-sur-Saône : il gifle l'enfant de sa compagne

Villefranche-sur-Saône : il gifle l'enfant de sa compagne

C'est au pied d'un immeuble, à Villefranche-sur-Saône, que les policiers avaient rencontré le garçon de dix ans, qui affirmait avoir été battu par l'ami de sa mère.

Lorsque les forces de l'ordre sont arrivées au domicile du couple, c'était un homme à bout de nerfs qu'ils avaient trouvé. L'homme reconnaît avoir giflé l'enfant, car, selon lui, il aurait été insolent envers sa mère. 
Il avait alors été entendu devant la chambre correctionnelle de Villefranche-sur-Saône pour violence sur mineur de moins de 15 ans. 


Ce mardi, au cours de son audience, on apprend que la relation entre la mère de l'enfant et l'auteur de la gifle, est instable. Ce dernier explique qu'à sa sortie de prison, en mars 2017, il n'avait nul part où aller et que son ancienne compagne, la mère du garçon, voulait se remettre avec lui. Il avait donc élu domicile chez elle.


L'enfant accuse l'individu de "lui avoir mis une grosse tarte", selon le Progrès, à la suite de quoi il serait tombé au sol. Sa mère se serait donc mis devant son enfant et aurait été frappée à son tour. 


L'homme, pour se défendre, avait alors prétendu que le garçon "marquait pour rien", et surtout affirme qu'il ne veut pas retourner en prison. Et pour cause, il était déjà un habitué des séjours carcéraux au regard de son casier judiciaire bien rempli. Il avait notamment été arrête plusieurs fois pour violences et rébellion.


Finalement, l'individu ayant reconnu les faits, il a été condamné à 6 mois de prison avec sursis. Cependant, pour le président, c'est son ultime chance de se réinsérer à la société.

Tags :

gifle enfant

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
MGTOW France - Hommes choisissant leur voie le 30/09/2017 à 16:07

c'est super de remplacer les peres par des pieces rapportées.

Les juges eloignent les peres dans l'interet de l'enfant soit disant.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.