A45 : le président du Département du Rhône adresse un "non ferme et définitif" à l'Etat

A45 : le président du Département du Rhône adresse un "non ferme et définitif" à l'Etat
Christophe Guilloteau - LyonMag

Contrairement à son collègue Laurent Wauquiez, Christophe Guilloteau est un farouche opposant à l'A45.

Le président LR du Département du Rhône y voit un projet au "raccordement hasardeux à la Métropole de Lyon", et craint "son impact environnemental et son emprise sur les terres agricoles du Rhône".

Présent mercredi soir à la réunion au ministère des Transports pour évoquer avec d'autres représentants de collectivités la future autoroute entre Lyon et Saint-Etienne, Christophe Guilloteau dit avoir adressé un "non ferme et définitif" et a rappelé que son Département ne mettrait pas un centime dans le projet, essentiellement porté par l'Etat et la Région Auvergne-Rhône-Alpes. L'ancien député du Rhône milite pour une réhabilitation de l'actuelle A47.

Ce qui n'est pas tout à fait le cas de la Métropole de Lyon, représentée mercredi par Jean-Luc Da Passano. Ce dernier a expliqué que la collectivité présidée par David Kimelfeld "émettait les plus grandes réserves sur les conditions de l'arrivée de l'A45 dans l'agglomération lyonnaise, sur une A450 déjà complètement saturée aux heures de pointe". Mais la Métropole n'est pas "opposée sur le principe" de l'A45.

La ministre des Transports Elisabeth Borne aurait annoncé aux élus rhodaniens et ligériens qu'une décision finale de l'Etat serait prise en décembre. Aux dernières nouvelles, le gouvernement ne serait plus aussi emballé par l'idée de financer cet axe, réclamé notamment par le monde économique local.

Tags :

a45

guilloteau

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Rasle bol 69 le 13/10/2017 à 10:35
Post monétaire a écrit le 12/10/2017 à 18h30

Lorsque certains veulent continuer de construire des autoroutes, suivant les anciens modèles,
d'autres ont des tripes et construisent l'avenir :
http://www.lemonde.fr/pollution/article/2017/10/12/pollution-paris-ne-veut-plus-de-voitures-a-essence-dans-ses-rues-d-ici-a-2030_5199792_1652666.html

Lyon, est à la traine, comme d'hab.
Et n'oublions pas que le maire de Lyon Collomb, a toujours interdit "la journée sans voiture" dans la ville, afin que les citoyens ne voient pas un intérêt à changer de modèle.

La déclaration parisienne ressemble à l'"Il est interdit d'interdire" de 1968. Rêveur et totalement irréaliste.

Signaler Répondre

avatar
42-69 le 12/10/2017 à 22:23

Post monétaire je sais pas ce que la mairie de Paris utilise comme tabac à chicha mais Hulot aussi vous ne pouvez pas annoncer quelque chose qui n'est pas techniquement possible ! À moins si tout le monde prenne une voiture avec un

Signaler Répondre

avatar
42-69 le 12/10/2017 à 22:07

Pourquoi ne pas étudier un projet d'élargissement et de reprise des infrastructures ? Ils refont quasi toute la rocade est de Lyon qui était à mon goût une route bonne et en bon état mais il devraient plutôt étudier d'élargir le passage à Givors et de foutre des panneaux interdit de doubler aux camions dans les zones de montée

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 12/10/2017 à 20:19

Comme pour le musée des Tissus, Métropole et département ne voient pas où est l'intérêt collectif. En revanche ils n'avaient rien contre le grand stade (privé) pour lequel nos impots ont largement été mis à contribution (sans parler maintenant des perturbations pour les habitants du secteur).

Signaler Répondre

avatar
ititanium le 12/10/2017 à 20:11

le cout previsionnel de l A45 est completement sous estimé ... ce cout a été calculé en 2005 et les prix ses sont envolés ... cette autoroute est un gaspillage des deniers des contribuables

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 12/10/2017 à 18:30

Lorsque certains veulent continuer de construire des autoroutes, suivant les anciens modèles,
d'autres ont des tripes et construisent l'avenir :
http://www.lemonde.fr/pollution/article/2017/10/12/pollution-paris-ne-veut-plus-de-voitures-a-essence-dans-ses-rues-d-ici-a-2030_5199792_1652666.html

Lyon, est à la traine, comme d'hab.
Et n'oublions pas que le maire de Lyon Collomb, a toujours interdit "la journée sans voiture" dans la ville, afin que les citoyens ne voient pas un intérêt à changer de modèle.

Signaler Répondre

avatar
boubouphile le 12/10/2017 à 18:03

Si la Loire et les,Stéphanois la veulent, qu'ils paient et aillent prendre des terrains agricoles hors du Rhône

Signaler Répondre

avatar
ehnon le 12/10/2017 à 17:05
yvesO717O a écrit le 12/10/2017 à 13h25

Je ne suis pas un génie mais faire le choix entre une autoroute payante et une autre gratuite le choix va être vite fait. A moins que les entreprises payent pour leurs salariés

Et vous ne pourrez plus choisir, l'A47 sera réduite en petite nationale 1x1.

Signaler Répondre

avatar
yvesO717O le 12/10/2017 à 13:25

Je ne suis pas un génie mais faire le choix entre une autoroute payante et une autre gratuite le choix va être vite fait. A moins que les entreprises payent pour leurs salariés

Signaler Répondre

avatar
Logical le 12/10/2017 à 10:31

Mais quel est donc le génie qui transvase le trafic d'une autoroute saturée sur celui d'une autre autoroute encore plus saturée ?
Et les milliards dépensés pour cette gabegie ? où vont -ils ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.