La victime présumée de Tariq Ramadan raconte le viol qui se serait déroulé dans un hôtel de Lyon

La victime présumée de Tariq Ramadan raconte le viol qui se serait déroulé dans un hôtel de Lyon
Tariq Ramadan - DR

C’est un témoignage glaçant qui a été relayé ce mercredi par BFM TV et Marianne. La deuxième victime présumée de Tariq Ramadan s’est confiée à nos confrères, racontant le viol qu’elle aurait subi à l’hôtel Hilton à Lyon.

Les faits remontent à 2009. La jeune femme, handicapée à la jambe, devait rencontrer l’islamologue dans un café, juste avant une conférence. Mais gêné par une personne qui l’a reconnu, Tariq Ramadan propose à la jeune femme de venir boire un thé dans sa chambre. Cette dernière accepte, et c’est alors que le calvaire commence : "Il était dans mon dos et quand je me retourne, ce n'est plus la même personne que j'ai en face de moi. J'avais l'impression d'avoir Docteur Jekyll et Mister Hyde, un regard de fou, terrifiant. Il me donne un coup dans la béquille, il me fait tomber et il me récupère par les cheveux et j'ai eu la peur de ma vie. Et là, c'est l'enfer, c'est les coups, c'est des violences sexuelles, des mots ignobles, d'une vulgarité sans nom", explique la victime présumée.

Selon elle, l’agression a duré des heures, pendant lesquelles elle a hurlé au secours. Tariq Ramadan l’aurait notamment trainé par les cheveux jusqu’à la salle de bain et lui aurait uriné dessus, menaçant de lui "chier dans la bouche", relatent nos confrères. La victime présumée explique avoir perdu connaissance puis avoir été réveillée par la douleur : "L'instinct de survie m'a fait comprendre qu'il fallait faire profil bas. Je ne sais même pas comment je suis rentrée. Je sais juste que j'ai marché jusqu'à un arrêt de bus malgré la douleur (...) J'étais en terreur."

La jeune femme, qui a porté plainte fin octobre, dit avoir été harcelée pendant trois ans. Pour appuyer son témoignage, elle a fourni à la police des certificats médicaux dans lesquels sont mentionnés des hématomes et des lésions aux parties génitales. Cette dernière a été entendue au début du mois par les enquêteurs.

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Nostromo le 26/11/2017 à 10:43

Pour commencer, précisons que je déteste ce personnage (Ramadan), son discours, son idéologie, bref, tout ce qu'il véhicule
Et pourtant, personne ici ne semble s'étonner d'un témoignage aussi délirant
Qu'irait faire Ramadan avec sa belle gueule et son argent avec une femme en béquilles bourrée de problèmes existentiels
Alors qu'il peut se commander une call girl en claquant des doigts, ce qu'il ne se prive pas de faire à Genève, paradis des putes à émirs
Bref, personne à aucun moment, ne se pose de question sur la fiabilité du témoignage de la plaignante
C'est pas un peu facile tout ça ?

Signaler Répondre

avatar
Vive MACRON. le 24/11/2017 à 19:13
Stop a écrit le 24/11/2017 à 18h12

Cette affaire semble passionner les foules.

Impressionnant pour un inconnu.

Pendant ce temps, le gouvernement continue sa politique antisociale en toute tranquillité.

L’antisocial c’est les autres pitrons de président qui l’on fait. Le sous emploi, temps partiel en cdî , ect....

Signaler Répondre

avatar
Vive MACRON. le 24/11/2017 à 19:10
Stop a écrit le 24/11/2017 à 18h12

Cette affaire semble passionner les foules.

Impressionnant pour un inconnu.

Pendant ce temps, le gouvernement continue sa politique antisociale en toute tranquillité.

Ils font ce pourquoi ils ont été élu,tous simplement. Mr MACRON,a au moins le courage ,pas comme les autres de tenir bon en appliquant son programme.il n’a dupé personnes ,c’est son programme. Marre du social pour le monde entier!

Signaler Répondre

avatar
Stop le 24/11/2017 à 18:12

Cette affaire semble passionner les foules.

Impressionnant pour un inconnu.

Pendant ce temps, le gouvernement continue sa politique antisociale en toute tranquillité.

Signaler Répondre

avatar
Persona on grata le 24/11/2017 à 17:03
Complément d'infos a écrit le 22/11/2017 à 19h05

bizarre LYON-MAG refuse de publier ce témoignage de la présumée victime, pourquoi? ...ça pourrait choquer ses lecteurs?

"«Toi tu m’as fait attendre, tu vas prendre cher»

Tout comme pour Henda Ayari, les faits dénoncés par cette nouvelle plaignante se déroulent dans la chambre d’un grand hôtel, mais cette fois en province, courant automne 2009. Christelle affirme qu’après des échanges d’ordre religieux avec le théologien sur les réseaux sociaux durant plusieurs mois, celui-ci lui aurait organisé une rencontre dans le hall de l’hôtel en marge de l’une de ses conférences. Prétextant vouloir se mettre à l’abri de regards indiscrets, Tariq Ramadan aurait alors invité la jeune femme à boire un thé dans sa chambre pour prolonger plus sereinement leur discussion.

Après avoir servi une tasse à sa visiteuse, l’islamologue se serait alors jeté sur elle par-derrière en lui administrant de fortes claques au visage et sur le corps ainsi que des coups dans le ventre. «Toi tu m’as fait attendre, tu vas prendre cher», aurait-il lancé à sa victime présumée.

La plaignante affirme avoir d’abord subi une fellation d’une grande brutalité.

«Je ne comprenais rien, j’avais les larmes aux yeux», explique-t-elle dans sa plainte.

Elle déclare ensuite avoir été contrainte à un acte sexuel particulièrement violent. «J’ai hurlé de douleur en criant stop», confie-t-elle.

Christelle décrit d’autres contraintes sexuelles, notamment à l’aide d’un objet.

Selon elle, Tariq Ramadan se serait agrippé à ses jambes, provoquant ainsi chez elle de vives douleurs.

Pour terminer, le théologien aurait traîné sa victime par les cheveux à travers toute la chambre afin de la conduire dans la baignoire de la salle de bains, où il l’aurait humiliée."

[Nota : Il lui aurait uriné dessus!]

Si c'est vrai et on ne voit pas pourquoi ça ne le serait pas... Tariq Ramadan ne doit plus pouvoir remettre les pieds en France... espérons que si c'est vrai, la plaignante pourra apporter suffisament de preuves pour que Tariq Ramadan soit jugé en Cour d'Assises pour viol...

Mais en ce cas avec qui devra-t-il purger sa peine, avec les islamistes ou les violeurs de droit commun?

Question la Suisse extrade-t-elle pour les affaires de viol? Et l'Angleterre où Tartuffe Ramadan prépare sa défense?

En attendant si ce qui est dénoncé est vrai alors il faut que toutes ses victimes trouvent la force de porter plainte...

Signaler Répondre

avatar
Intégration où expulsion,vous aurez bientôt le choix. le 23/11/2017 à 14:00
bibiloulou a écrit le 23/11/2017 à 09h19

bfmtv trop de propagande sur cet chaine deviné a quil elle apartient quel sont cest origine dou elle vient faite des recherche et vous verait le coup monté

Vous sentez l’antisemitisme a plein nez. Et après vous accusez le monde entier d’islamophobie .alors qu’au fond , Tariq et le salafisme qu’il défend ,n’est autre qu’en personne malveillante et dangereuse comme beaucoup,pour la société française. Allez vivre ailleurs,vous verrez les sanctions ,vous et votre charia.

Signaler Répondre


avatar
bibiloulou le 23/11/2017 à 09:19

bfmtv trop de propagande sur cet chaine deviné a quil elle apartient quel sont cest origine dou elle vient faite des recherche et vous verait le coup monté

Signaler Répondre

avatar
Ouste le 23/11/2017 à 09:18

Ne touchez pas au pote de M. Plenel, grand chef de Médiapart...
Il est interdit de dire du mal d'un musulman respectable comme M. Ramadan.
C'est de l'islamophobie tout ça...

Signaler Répondre

avatar
bibiloulou le 23/11/2017 à 09:16

on devrait s'occuper de ce qui nous gouverne et nous matraque avec tout ses taxe monsieur ramadan ca fait un moment quil veule le faire tomber

Signaler Répondre

avatar
Avisderecherche le 22/11/2017 à 19:44

Que pense les élus de cette affaire? '.Benkhelifa elu a venissieux qui a toujours un avis a donner sur tous les sujets, qu'en pense t'il? Est il trop occuper avec sa condamnation par le tribunal de Lyon?

Signaler Répondre

avatar
Complément d'infos le 22/11/2017 à 19:05

bizarre LYON-MAG refuse de publier ce témoignage de la présumée victime, pourquoi? ...ça pourrait choquer ses lecteurs?

"«Toi tu m’as fait attendre, tu vas prendre cher»

Tout comme pour Henda Ayari, les faits dénoncés par cette nouvelle plaignante se déroulent dans la chambre d’un grand hôtel, mais cette fois en province, courant automne 2009. Christelle affirme qu’après des échanges d’ordre religieux avec le théologien sur les réseaux sociaux durant plusieurs mois, celui-ci lui aurait organisé une rencontre dans le hall de l’hôtel en marge de l’une de ses conférences. Prétextant vouloir se mettre à l’abri de regards indiscrets, Tariq Ramadan aurait alors invité la jeune femme à boire un thé dans sa chambre pour prolonger plus sereinement leur discussion.

Après avoir servi une tasse à sa visiteuse, l’islamologue se serait alors jeté sur elle par-derrière en lui administrant de fortes claques au visage et sur le corps ainsi que des coups dans le ventre. «Toi tu m’as fait attendre, tu vas prendre cher», aurait-il lancé à sa victime présumée.

La plaignante affirme avoir d’abord subi une fellation d’une grande brutalité.

«Je ne comprenais rien, j’avais les larmes aux yeux», explique-t-elle dans sa plainte.

Elle déclare ensuite avoir été contrainte à un acte sexuel particulièrement violent. «J’ai hurlé de douleur en criant stop», confie-t-elle.

Christelle décrit d’autres contraintes sexuelles, notamment à l’aide d’un objet.

Selon elle, Tariq Ramadan se serait agrippé à ses jambes, provoquant ainsi chez elle de vives douleurs.

Pour terminer, le théologien aurait traîné sa victime par les cheveux à travers toute la chambre afin de la conduire dans la baignoire de la salle de bains, où il l’aurait humiliée."

[Nota : Il lui aurait uriné dessus!]

Signaler Répondre

avatar
Les islamopoliticocollabos. le 22/11/2017 à 18:35

Comme il n’y pas de fumée sans feu ,sa nous prouves bien la bêtise de nos politiciens qui on monté la mayonnaise TARIQ. Pour nous le vendre en’ bon ami musulman,mais volte face.

Signaler Répondre

avatar
Muz sado maso le 22/11/2017 à 17:36

Drôle de mec ,se Tariq.

Signaler Répondre

avatar
hallu le 22/11/2017 à 17:21

ce qui est fantastique dans cette affaire, c est que la victime dit avoir crié pendant... des heures!
et personne n est intervenu!
si ce viol est avéré, j espère que nous verrons aussi l hôtel et les clients convoqués devant la justice pour non assistance a personne en danger!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.