Publicité éphémère sur les trottoirs de Lyon : à peine annoncée, déjà attaquée

Publicité éphémère sur les trottoirs de Lyon : à peine annoncée, déjà attaquée
Illustration - DR

Annoncée il y a seulement trois jours, l'expérimentation de la publicité éphémère sur les trottoirs, notamment à Lyon, a déjà ses détracteurs.

Ce mercredi, Nathalie Delattre, sénatrice du Parti radical et conseillère métropolitaine de Bordeaux, s'est attaquée au projet d'expérimentation de publicité éphémère sur les trottoirs de sa ville, également déployé à Lyon et Nantes. L'élu adresse ainsi une question écrite au ministre de l'Intérieur et ex-maire de Lyon, Gérard Collomb.

Dans sa question, elle somme le "ministre de l'Intérieur de bien vouloir motiver les intentions du gouvernement et la finalité du décret n° 2017-1743 du 22 décembre 2017 portant expérimentation de marquages sur les trottoirs à des fins publicitaires", explique-t-elle sur Facebook. Nathalie Delattre s'interroge par ailleurs de l'absence totale de concertation ou d'information sur le sujet.

La sénatrice girondine s'étonne également de la publication au Journal officiel d'un tel décret, qu'elle juge "incompatible (…) avec un Règlement local de publicité intercommunal (RLPi) qui protège le secteur classé UNESCO de la ville de Bordeaux". Une interrogation qui pourrait tout à fait être posée à Lyon également, une partie de la Capitale des Gaules étant elle aussi classée.

Pour rappel, le décret autorise les marquages faits au nettoyeur haute pression ou avec des peintures biodégradables. Des marquages qui ne doivent pas excéder les 2,5 m², être espacés de 80 mètres au minimum et rester visibles 10 jours au maximum.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Toujours le fric ? le 29/12/2017 à 12:32
Assez! ça suffit! a écrit le 29/12/2017 à 02h05

assez de pollution visuelle!

c'est pour notre bien, pour nous dire ce qu'on doit faire :
consommer.

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 29/12/2017 à 11:48

L'amendement "Collomb" présenté par ses sbires à l'Assemblée Nationale est retoqué par le Conseil Constitutionnel.
Tout ne se fait pas au bon vouloir de certains.

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 29/12/2017 à 10:57

Dans l'article précédent de la publicité éphémère, je proposai de rechercher qui était à l'initiative de cette connerie en regardant du côté de LYON.
Chers lyonnais, vous allez avoir droit à toutes les expérimentations "macronniennes" mais vous l'avez chercher en votant majoritairement pour cette mauvaise troupe.

Signaler Répondre

avatar
Assez! ça suffit! le 29/12/2017 à 02:05

assez de pollution visuelle!

Signaler Répondre

avatar
satan le 28/12/2017 à 23:38
impressionant a écrit le 28/12/2017 à 20h30

C'est toujours mieux que les crachats, les mégots et les merdes de chien. Les associations en tous genres ne semblent pas s'en préoccuper beaucoup.

à chacun son job, il y a déjà des associations de quartier qui s'occupe de cette question.
Vous n'avez qu'à lire les compte rendu de réunion d'arrondissement du Progrès !

Signaler Répondre

avatar
Bob le 28/12/2017 à 23:37

Y'a heureusement qq députés qui font leur boulot

Signaler Répondre

avatar
macron est un danger le 28/12/2017 à 23:27
Azertyu a écrit le 28/12/2017 à 21h18

Quelle horrible idée il y a déjà tous les panneaux publicitaires, les devantures de magasins et les néons qui gâchent un peu le décors de cette magnifique ville. Alors de la pub au sol qui risque d'être omniprésente un jour voir dans toutes les villes ça m'inspire rien de bon

Vous oubliez les grues qui affichent la marque de l'entreprise de BTP, très visible la nuit au dessus des immeubles et extrêmement lumineux. Honteux.

Signaler Répondre

avatar
stop ! le 28/12/2017 à 23:27

faisons comme Nantes et arretons de faire croire aux gens que plus on.consomme plus on est heureux....c'est juste l'inverse , essayez vous verrez. Les hommes du marketing sont la pour vous droguer avec des marques crees artificiellement . allez dans un autre pays où ces marques n'existent pas et vous verrez le ridicule de la situation. ce n'est pas l'objet qui fait l'homme ....ne polluons pas nos villes avec des pochoirs pseudo naturels sur nos trottoirs....please !

Signaler Répondre

avatar
Azertyu le 28/12/2017 à 21:18

Quelle horrible idée il y a déjà tous les panneaux publicitaires, les devantures de magasins et les néons qui gâchent un peu le décors de cette magnifique ville. Alors de la pub au sol qui risque d'être omniprésente un jour voir dans toutes les villes ça m'inspire rien de bon

Signaler Répondre

avatar
impressionant le 28/12/2017 à 20:30

C'est toujours mieux que les crachats, les mégots et les merdes de chien. Les associations en tous genres ne semblent pas s'en préoccuper beaucoup.

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 28/12/2017 à 19:38

Une pollutions visuelle de plus. Sera-t-il autorisé de cracher dessus? Je ne pense pas.

Signaler Répondre

avatar
Benjamin PLV le 28/12/2017 à 18:58

Pour le Grand Lyon, une pétition a été lancée par le collectif Plein la vue il y a un mois pour demander la diminution de la pression publicitaire. C'est ici bit.ly/StopPubLyon et sur les réseaux sociaux. A+

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.