L’année politique 2018 vue par Andréa Kotarac (France Insoumise)

L’année politique 2018 vue par Andréa Kotarac (France Insoumise)
Andréa Kotarac - DR

Andréa Kotarac, conseiller régional de la France Insoumise, nous parle des ambitions de son parti pour 2018.

« L’année 2017 était belle. La France Insoumise a rassemblé plus d’un million de personnes, du jamais-vu en France », s’enthousiasme Andréa Kotarac, interrogé par la rédaction au même titre que d'autres personnalités politiques lyonnaises.

Si 2018 sera une année pivot pour « engager les élections européennes et voir quels rapports de force politiques s’exercent », elle aura une grande importance également au niveau local.

La politique ce n’est pas simplement aller chercher des voix

« Nous avons une manière de faire la politique différemment, sur le terrain, au contact direct de la population ». Ils ont créé par exemple la caravane des droits, pour expliquer à ceux qui les ignorent, les droits dont ils peuvent profiter. « La politique ce n’est pas simplement aller chercher des voix, c’est aussi être sur le terrain pour orienter les gens, leur souhaiter du bonheur. »

Pour l’année à venir, le jeune conseiller aimerait instaurer un groupe de réflexion sur la métropole de Lyon : « Je pense qu’on devrait avoir une réflexion non seulement sur nos arrondissements, mais aussi sur la métropole qui a beaucoup de compétences. Il est essentiel de réfléchir au niveau métropolitain. »

D’un point de vue interne, son souhait est de « continuer à écrire cette nouvelle page, mais aussi accueillir dans de bonnes conditions ceux qui veulent nous rejoindre, organiser des moments conviviaux dans l’année ou chacun puisse venir, chaque association, chaque individu avec son histoire ».

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Tristesse le 06/01/2018 à 10:53
Bon débarras la loose a écrit le 05/01/2018 à 16h44

Que tous ses bobos partent en Afrique, et surtout’ ne reviennent JAMAIS.

Suppotr l afrique c est bien!!! Surtout dans les debats autour d un joint
Mais quand il s agit d agir.... Que neni!!!!! Pas de clim, pas de pistes cyclables, trop de pauvres, pas de quinoa, pas de tofu, ....

Les bobos sont pres a vous faire la lecon, mais ne comptez pas sur eux si ca impacte directement leur confort, leur argent....

Signaler Répondre

avatar
Mouarffff le 06/01/2018 à 09:54
Bon débarras la loose a écrit le 05/01/2018 à 16h44

Que tous ses bobos partent en Afrique, et surtout’ ne reviennent JAMAIS.

Et bien bon voyage @ toi.

Signaler Répondre

avatar
Bon débarras la loose le 05/01/2018 à 16:44
Plutôt Soumise a écrit le 05/01/2018 à 13h38

Les bobos hipster blonds de la France (In)soumise : après 2017, ils vont encore nous faire rire en 2018.

N'oubliez pas que votre Gourou Meluche ne pourrait vivre dans un quartier où il n'y aurait que des blonds !!

Que tous ses bobos partent en Afrique, et surtout’ ne reviennent JAMAIS.

Signaler Répondre

avatar
Plutôt Soumise le 05/01/2018 à 13:38

Les bobos hipster blonds de la France (In)soumise : après 2017, ils vont encore nous faire rire en 2018.

N'oubliez pas que votre Gourou Meluche ne pourrait vivre dans un quartier où il n'y aurait que des blonds !!

Signaler Répondre

avatar
abracadabrantesque le 05/01/2018 à 09:58

« Nous avons une manière de faire la politique différemment, sur le terrain, au contact direct de la population »

Je préfère en rire.
#tarfufe

Signaler Répondre

avatar
Bidoche le 05/01/2018 à 08:17

C est bien beau d informer les gens sur leurs droits, mais il serait aussi salvateur de leur rappeler qu ils ont des devoirs
C est encore un coup de communication pour preparer les prochaines elections.... Ca se voit d atat plus qu il souhaite une reflexion sur le decoupage electorale de la ville et de la metropole

On n entend pas ce monsieur sur les agressions de polpiers ou du SAMU ... Qui representent tout de meme un des principaux moyen d assistance et d aide nationale

J attend la saison du melon pour voir toutes ces bonnes idees eclorent

Signaler Répondre

avatar
Ras le bol !!!!!!!!! le 04/01/2018 à 17:53

Pitiez !!!!
Arrêtez de nous bassiner avec l'avis de ces petits et nantis individus !!!!!!!!!!!!!!

Donnez plutôt la parole a ceux qui ne l'on jamais, les pieds dans la précarité (pour ne pas dire dans la merde), les soucis a veut tu en voila et, qui vivent au jour le jour.

Ras le bol de ces politicard complètement déconnectés de la réalité de ceux qui souffrent.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.