L'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon poursuit sa mobilisation contre le transfert de son service de greffe du foie

L'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon poursuit sa mobilisation contre le transfert de son service de greffe du foie
Photo d'illustration - LyonMag

La gouvernance des Hospices civils de Lyon (HCL) s'était attirée les foudres du personnel de l'hôpital de la Croix-Rousse avec cette décision.

Le personnel de l'hôpital de la Croix-Rousse (ou GHN, pour Groupement hospitalier nord) ne décolère pas. Après une grève à la mi-décembre et une période de calme relatif autour des fêtes de fin d'année, les employés du GNH reprennent leur mobilisation. En ligne de mire : la décision de la gouvernance des HCL de transférer le service de transplantations hépatiques du GHN vers l'hôpital Édouard-Herriot. "Nous, acteurs de l’hôpital de la Croix Rousse, continuons à nous battre pour que la filière (…) ne soit pas détruite et morcelée", explique le personnel dans un communiqué.

Deux nouvelles actions sont prévues pour manifester ce mécontentement grandissant, alors que l'établissement hospitalier a été déclaré Zone à défendre (ZAD) par une partie de son personnel. Une série de nuits blanches est ainsi prévue, dont la première aura lieu le mardi 15 janvier. Le 25 janvier, ensuite, une descente au flambeau sera organisée, de la colline vers le siège des HCL, situé sur le quai des Célestins dans le 2e arrondissement de Lyon. Le personnel a pour but de "se faire entendre", prévient-on. Et ces actions "ne vont pas s’interrompre tant que la gouvernance HCL ne sera pas revenue à la raison".

Par ailleurs, une pétition sur le site change.org est toujours en ligne et comptabilise pas loin de 9 000 signatures. Une page de soutien a également été créée sur Facebook.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Billy le 13/01/2018 à 14:45

... et la désinformation continue...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.