Coupe du monde de football féminin : une délégation de la FIFA en visite à Lyon pour une inspection du stade

Coupe du monde de football féminin : une délégation de la FIFA en visite à Lyon pour une inspection du stade
Bertrand Paquette (FIFA) aux côtés de Yann Cucherat (Ville de Lyon) et Guy Barral (Métropole de Lyon) - Lyonmag.com

Lyon recevait ce jeudi matin la visite d'une délégation de la FIFA, à un an et demi du début de la Coupe du Monde de football féminin.

Si on sait déjà que la Capitale des Gaules accueillera les deux demi-finales et la finale de la compétition, il s'agissait pour les organisateurs de l'événement "d'imaginer le Parc OL en mode coupe du monde" : "Le stade est prêt, mais il y a pas mal de choses à adapter. Il y a plusieurs télés notamment qui vont venir. C'est un stade de finale, donc on a regardé l'ensemble des infrastructures, on a validé l'ensemble des installations, ce qui nous permettra d'établir ensuite le planning des opérations", a expliqué Bertrand Paquette, le directeur du tournoi de la Coupe du monde féminine FIFA 2019.

Pour Yann Cucherat, adjoint au maire de Lyon en charge des Sports, cette visite "est une étape supplémentaire dans le processus d'organisation. C'est une fierté pour la ville de Lyon d'accueillir un événement planétaire. On essaye de surfer sur cette belle compétition. L'Euro 2016 a été une expérience enrichissante. On a la chance d'avoir un groupe qui a investi dans un stade privé, on essaye d'être à la hauteur, pour essayer d'accueillir de manière plus qualitative les événements qui se succèdent".

Selon la FIFA, 186 pays couvriront l'événement, qui sera suivi par un milliard de téléspectateurs. Le calendrier de l'événement sera, lui, fixé jeudi prochain. Mais le tirage au sort ne sera effectué qu'en fin d'année.

La compétition débutera ensuite le 7 juin 2019 pour se terminer un mois plus tard, le 7 juillet pour une finale à Lyon, donc. "Lyon deviendra la capitale mondiale du football féminin. On voulait faire de cette ville une place forte de part l'histoire du foot féminin ici, et des résultats sportifs des filles de l'OL", a précisé Bertrand Paquette.

Pour que cette coupe du monde soit fédératrice, la Ville installera une fan-zone sur la place Bellecour dès les quarts de finale, jusqu'à la finale. Les installations ne seront démontées que le lendemain. Un calendrier technique assumé : "On espère bien avoir quelque chose à fêter le 8 juillet 2019", nous a-t-on soufflé ce jeudi.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Sturlapitude le 28/02/2019 à 18:23
Décinois a écrit le 02/02/2018 à 15h50

Mais Décines fait partie intégrante du GrandLyon ! Si nous étions une petite ville isolée en plein massif central, nous serions un bourg rural comme bien d'autres, à ramer pour garder ses écoles. La commune n'aurait pas le quart de ses habitants, et surtout pas le dixieme de ses entreprises et emplois. La proximité de Lyon est un atout incomparable.

Et puis il n'y aurait pas le stade des illuminés, impossible alors de vivre à Décines, il est certain que ce stade fait rayonner ... qui ??? Aulas pardi!!! D'ailleurs c'est le stade de l'ol,une entreprise privée et non de Lyon. Il est vrai que les contribuables lyonnais ont beaucoup donné pour un équipement qui ne leur appartient pas.

Signaler Répondre

avatar
Sturlat. le 28/02/2019 à 17:38
Décinois a écrit le 02/02/2018 à 15h50

Mais Décines fait partie intégrante du GrandLyon ! Si nous étions une petite ville isolée en plein massif central, nous serions un bourg rural comme bien d'autres, à ramer pour garder ses écoles. La commune n'aurait pas le quart de ses habitants, et surtout pas le dixieme de ses entreprises et emplois. La proximité de Lyon est un atout incomparable.

""""" La proximité de Lyon est un atout incomparable. """"
.... comme votre présence sur LM est un atout pour le JMA, mais atout de quoi au fait ?
.... surement pour les mensonges, sur ce terrain là vous semblez être à vos aises..... mais pas de bol, on veille et on rétabli la vérité sur ce stade de la honte :))

Signaler Répondre

avatar
Décinois le 02/02/2018 à 15:50
Jeansais a écrit le 01/02/2018 à 20h10

Ah bon l'OL est revenu à Lyon Gerland ...et moi qui croyait que l'OL avait "émigré " à Décines ?
Lyon mag ne nous a pas donné l'info...!

Mais Décines fait partie intégrante du GrandLyon ! Si nous étions une petite ville isolée en plein massif central, nous serions un bourg rural comme bien d'autres, à ramer pour garder ses écoles. La commune n'aurait pas le quart de ses habitants, et surtout pas le dixieme de ses entreprises et emplois. La proximité de Lyon est un atout incomparable.

Signaler Répondre

avatar
allez l'ol le 01/02/2018 à 21:40

on a les meilleures joueuses du monde

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 01/02/2018 à 20:10

Ah bon l'OL est revenu à Lyon Gerland ...et moi qui croyait que l'OL avait "émigré " à Décines ?
Lyon mag ne nous a pas donné l'info...!

Signaler Répondre

avatar
kifékoi le 01/02/2018 à 16:58

C'est beau le "public" qui soutient "le privé".

Signaler Répondre

avatar
Privé ou public, hein ? le 01/02/2018 à 16:56

Je croyais que le stade était privé ; qui plus est il n'est pas sur la commune de Lyon. De quoi se mêle donc l'adjoint aux sports de Lyon ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.