Le trafic vélo en hausse de 10% dans la Métropole de Lyon

Le trafic vélo en hausse de 10% dans la Métropole de Lyon
photo d'illustration - Lyonmag.com

Les cyclistes sont de plus en plus nombreux à parcourir le territoire de la métropole de Lyon. Le trafic vélo a augmenté de 10% en 2017, selon les chiffres publiés ce vendredi soir par la Métropole.

Cette tendance a pu être évaluée grâce aux 57 points de comptage permanents, des boucles placées dans le sol sur des pistes cyclables et qui enregistrent les données de trafic, et grâce à 19 points de comptage manuels, réalisés chaque mois, le jeudi, aux heures de pointe.

Par ailleurs, 8,5 millions de Vélo'v ont été loués l'an dernier, tandis que le nombre d'abonnés longue durée continue de progresser pour atteindre les 68 500 fin 2017.

Pour David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon, "la mobilité est un enjeu majeur pour les habitants de la Métropole de Lyon. A cet égard, la multimodalité doit permettre à chacun de disposer de moyens de déplacement en fonction de ses besoins. Aujourd’hui, la hausse continue du trafic vélo montre combien ce mode de déplacement fait désormais partie intégrante de cette multimodalité. L’extension du réseau cyclable est une des clés de cette augmentation du trafic et notre ambition d’atteindre 1 000 km de voies cyclables en 2020".

Car le réseau cyclable atteint désormais 786 km dont 61,7 km livrés en 2017. Depuis 2015, le rythme de déploiement est passé à 60 km/an (contre 30 km/an au cours du précédent mandat), précisent les services de la Métropole.

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jluc69b le 11/02/2018 à 19:22

A quand l'extension du reseau velov à la périphérie lyonnaise ?

Signaler Répondre

avatar
sakura le 10/02/2018 à 22:32
vélivélo 2 a écrit le 10/02/2018 à 14h51

Tu as envie de rester en forme, de faire de l'exercice tranquille ?
Tu as envie d'aller rapidement de "porte à porte" en ville ?
Tu n'as pas envie de payer dès que tu dois te déplacer ?

Le vélo est la solution !

tu as envie de rester en forme, de faire de l'exercice tranquille?
Tu as envie d'aller rapidement de "porte à porte" en ville ?
Tu n'as pas envie de payer, et te poser la question ou ranger ton vélo et sans avoir peur qu'on te vole ton vélo..

La marche est la solution..

Signaler Répondre

avatar
vélivélo 2 le 10/02/2018 à 14:51

Tu as envie de rester en forme, de faire de l'exercice tranquille ?
Tu as envie d'aller rapidement de "porte à porte" en ville ?
Tu n'as pas envie de payer dès que tu dois te déplacer ?

Le vélo est la solution !

Signaler Répondre

avatar
Boccolini Tsss le 10/02/2018 à 14:25
Pffff a écrit le 10/02/2018 à 14h11

Bravo, vous avez atteint le niveau zéro du commentaire...

Merci pour votre contribution, qui fait bien avancer le débat !

La vôtre crève le plafond de la vacuitude : vous êtes aspiré dans le vide sidérant. Au revoiiiir !

Signaler Répondre

avatar
Me Capello-KSD le 10/02/2018 à 14:18
Et la liberté? a écrit le 10/02/2018 à 12h16

Je reve ou j ai bien lu que la mobilité etait un enjeu majeur et qu il fallait permettre a chacun de se deplacer selon ses besoins??????? Concretement, ce n est pas ce que je constate
Par exemple, le cours tolstoi qui ammene a grand clement a ete reduit pour mettre 2 voies de bus encadré de muret... Consequence: faire un crenaux releve de l exploit!
Il est interessant de voir aussi qu on parle de besoins et non d envie! La metropole doit donc decider de la facon dont je eepondre a besoin???? La prochaine etape c est de m imposer des vetement, un menu, une pensee????
Et la liberté dans tout ca?
Et le developpement des transport en commun de qualité, sur et salubres???? C est pour quand?
Personne ne parle vraiment de la sexurisation des plus fragile de nos ville: les pietons!
Vois verrez que dans 10ans quand nos voitures seront non polluantes et autonomes, la ville detruite pour les velos devra se reconsiderer a nouveau....
Gouverner c est prevoir.... Oui.... Et ce n est pas ce qu on constate!

"la sexurisation des plus fragile de nos ville: les pietons"

Ah ça, la sexurisation des piétons s'est déplacée dans des bars spécialisés ; et ce ne sont pas des bars à pâte à tartiner, hein.

Signaler Répondre

avatar
Pffff le 10/02/2018 à 14:11
Tsss a écrit le 09/02/2018 à 19h16

Pauvre hère : "respira" est le passé simple, c'est "respirera" que vous auriez dû écrire.
Quand la forme déficiente rejoint le fond qu'on ne voit pas.

Bravo, vous avez atteint le niveau zéro du commentaire...

Merci pour votre contribution, qui fait bien avancer le débat !

Signaler Répondre

avatar
Limbes le 10/02/2018 à 12:52
lyyyooonnn a écrit le 09/02/2018 à 22h58

C’est ce que j’allais dire, encore plus de tarés suicidaires dans nos rues, surtout que s’ils sont nouveaux, ils ne sont pas habitués à en faire et c’est un carnage. Ça prend toutes les rues à contre-sens peut importe qu’il y ait une piste cyclable ou non, que ça croise avc des voitures ou non, sans parler de ceux qui se prennent pour des piétons à rouler sur les trottoirs et passages piétons, à rouler côte à côte lorsqu’ils sont plusieurs à se déplacer ensemble, à griller les feux, faire des écarts lorsqu’ils sont sur une piste cyclable et se retrouvent au milieu de la route sans prévenir, quand à ceux qui se croient en étape du tour de France... Enfin bref on tape sur les automobilistes mais cycliste ne veux pas dire pour autant qu’ils respectent quoi que ce soit !!

entre nous j'ai eu beaucoup plus souvent peur face aux comportements des automobilistes que des cyclistes.
Je ne nie pas l'inconscience de certains.

Signaler Répondre

avatar
Et la liberté? le 10/02/2018 à 12:16

Je reve ou j ai bien lu que la mobilité etait un enjeu majeur et qu il fallait permettre a chacun de se deplacer selon ses besoins??????? Concretement, ce n est pas ce que je constate
Par exemple, le cours tolstoi qui ammene a grand clement a ete reduit pour mettre 2 voies de bus encadré de muret... Consequence: faire un crenaux releve de l exploit!
Il est interessant de voir aussi qu on parle de besoins et non d envie! La metropole doit donc decider de la facon dont je eepondre a besoin???? La prochaine etape c est de m imposer des vetement, un menu, une pensee????
Et la liberté dans tout ca?
Et le developpement des transport en commun de qualité, sur et salubres???? C est pour quand?
Personne ne parle vraiment de la sexurisation des plus fragile de nos ville: les pietons!
Vois verrez que dans 10ans quand nos voitures seront non polluantes et autonomes, la ville detruite pour les velos devra se reconsiderer a nouveau....
Gouverner c est prevoir.... Oui.... Et ce n est pas ce qu on constate!

Signaler Répondre

avatar
lyyyooonnn le 09/02/2018 à 22:58

C’est ce que j’allais dire, encore plus de tarés suicidaires dans nos rues, surtout que s’ils sont nouveaux, ils ne sont pas habitués à en faire et c’est un carnage. Ça prend toutes les rues à contre-sens peut importe qu’il y ait une piste cyclable ou non, que ça croise avc des voitures ou non, sans parler de ceux qui se prennent pour des piétons à rouler sur les trottoirs et passages piétons, à rouler côte à côte lorsqu’ils sont plusieurs à se déplacer ensemble, à griller les feux, faire des écarts lorsqu’ils sont sur une piste cyclable et se retrouvent au milieu de la route sans prévenir, quand à ceux qui se croient en étape du tour de France... Enfin bref on tape sur les automobilistes mais cycliste ne veux pas dire pour autant qu’ils respectent quoi que ce soit !!

Signaler Répondre

avatar
satan PS le 09/02/2018 à 21:42
Rasle bol 69 a écrit le 09/02/2018 à 20h16

Et malheureusement de plus en plus de cyclistes inconscients qui grillent les feux rouges, n'ont pas le moindre éclairage de nuit, sans oublier la circulation sur les trottoirs.

je croyais que vous parliez de la circulation automobile ...?

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 09/02/2018 à 20:16

Et malheureusement de plus en plus de cyclistes inconscients qui grillent les feux rouges, n'ont pas le moindre éclairage de nuit, sans oublier la circulation sur les trottoirs.

Signaler Répondre

avatar
Stefciu le 09/02/2018 à 19:41

Reste à savoir si l'utilisation du vélo se fait au détriment des transports en commun ou au détriment des voitures voir même si des pétons ne se mettent pas au vélo.
En fonction des cas, c'est un succès ou un échec cuisant.
Perso, je ne vois pas trop le nombre de voiture baisser et les gens que je connais qui vont au travail en vélo prenaient avant les transport en commun. On aimerait bien une enquête sur le sujet

Signaler Répondre

avatar
Tsss le 09/02/2018 à 19:16

Pauvre hère : "respira" est le passé simple, c'est "respirera" que vous auriez dû écrire.
Quand la forme déficiente rejoint le fond qu'on ne voit pas.

Signaler Répondre

avatar
Vélivélo 504812 le 09/02/2018 à 18:34

Et quand on sera assez nombreux... On respira mieux.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.