Une ligne Ouibus Lyon-Venise ouvrira au printemps

Une ligne Ouibus Lyon-Venise ouvrira au printemps
Photo - LyonMag

Bonne nouvelle pour les voyageurs.

La compagnie de bus longue distance de la SNCF, Ouibus ouvrira prochainement une ligne reliant Lyon à Venise. La cité des amoureux rejoindra la liste des destinations européennes en partance de Lyon dès le 7 avril prochain. L'itinéraire passera par d'autres grandes villes comme Chambéry, Turin et Milan. Comptez au minimum 29 euros pour un aller simple en semaine, et 39 euros les week-ends. Le terminus se fera à Mestre ou à Tronchetto, deux villes situées dans la commune de Venise.

En contrepartie des petits prix, le temps de voyage s'allonge pour durer 10h30. Que les voyageurs se rassurent, il sera possible de dormir durant le périple, puisque les autocars partiront de Lyon à 23h50.

Le trajet Lyon-Venise en bus n'est toutefois pas une nouveauté, puisque les compagnies Flixbus et Eurolines le proposent déjà à leurs clients.

Tags :

ouibus

venise

Lyon

22 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
energie positive le 20/02/2018 à 18:03

Vivement que la SNCF achète son électricité chez Enercoop !

Signaler Répondre

avatar
@encore le comique? le 20/02/2018 à 16:09
La presse gaucho a écrit le 20/02/2018 à 14h40

Rappel : Privé ou public, tant qu'on est dans un système du fric, l'arnaque continue, et la guerre commerciale continue.


Maintenant pour répondre à votre question, voici un article de la presse gaucho "les échos" :
https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/au-royaume-uni-la-privatisation-des-chemins-de-fer-deraille-628489.html

votre article est hors sujet sur la question de la sécurité puisqu'il n'en est pas question :vous auriez du faire référence à l'agence ferroviaire européenne qui a au vu des statistiques placé le système ferroviaire anglais le plus sur!!
L'article que vous mettez en avant relèverait 2 handicaps pour le système anglais:
grèves et retard de trains d'une part et tarif en hausse...soit!!
En comparant avec la France vous devriez savoir sans être hypocrite que la SNCF détient les records de grèves que les usagers peuvent en 1ers témoigner ainsi que le taux de retard grandissant régulièrement rappelé souvent par la cour des comptes
Quant au tarif ,avoir un Paris- lyon autour de 200 euros AR ,on sait que d'une part une forte hausse a été supportée ces 10 dernières années auquel il faudrait rajouter le coût de la dette supportée par tous les français (2.5 milliards par an..) ,q'ils prennent ou pas le train ce qui gonfle le prix au KM...
Les raisons s'expliquent facilement en dehors de la rigidité et organisation des horaires et des avantages annexes comme la gratuité des soins et les trajets gratuit de la famille:le cheminot français est celui qui travaille le moins de toute l'Europe (35 heures, près 160 jours de repos ...) et part en retraite à 52 ans soit souvent 10 ans avant les autres (allemands ...voir 14 ans vis à vis des anglais...):
vous imaginez payer 80% du dernier salaire à quelqu'un de 52 ans pendant au moins 30 ans! quelle productivité pour la collectivité mais pour vous l'argent n' aucune valeur on le sait!
http://fr.myeurop.info/2016/06/14/les-cheminots-fran-ais-sont-les-plus-favoris-s-d-europe-14580

Au fait, vous qui dénoncez le nucléaire,la SNCF devrait 'elle alors revenir au charbon (ou à la bougie moins polluante?!) plutôt qu'à l'électricité et justifier la prime d'escarbille d’autant des cheminots?!
toujours aussi démago et vivant sur une autre planète le PM du forum qui change de pseudo comme de chemise dorénavant

Signaler Répondre

avatar
La presse gaucho le 20/02/2018 à 14:40
Irréformable? a écrit le 20/02/2018 à 10h27

Combien d accidents en GB ces 20 dernieres années?..
Toujours ce discours démago communiste pour refuser la sncf d ' être comme une entreprise normale pour conserver des privilèges conservés par un corporatisme datant d avant guerre sans parler des milliards que le contribuabe doit chaque année pour financer leur déficit et leur retraite aux petits oignons.
On a connu le fiasco du fret qui a fait fuir les client entreprise devant un service déplorable lié à la rigidité horaire des agents conduisant des délais de transport irrecevables
Quand aux petites lignes créées lorsque la France était un pays rural sans bus à l époque ,on attend enfin qu on réforme la machine infernale couteuse pour une réelle concuurence au service des clients et pas seulement des seigneurs du rail :on dait votre attachement aux situations inéquitables et ubuesque ,vous qui pronez la gratuité de tout et à tous pour ruiner un pays comme on a jamais vu heureusement

Rappel : Privé ou public, tant qu'on est dans un système du fric, l'arnaque continue, et la guerre commerciale continue.


Maintenant pour répondre à votre question, voici un article de la presse gaucho "les échos" :
https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/au-royaume-uni-la-privatisation-des-chemins-de-fer-deraille-628489.html

Signaler Répondre

avatar
Y a qu'à faut qu'on le 20/02/2018 à 10:45
Velivelo a écrit le 20/02/2018 à 09h52

t as raison Marco!!
et puis ces vendus de scientifiques font exprès de ne pas trouver le moyen de stoker sufffisement d énergie pour fair un Lyon venise en bus électrique!!
pire en ce qui concerne l avion!
a cause du fric!!!!

la solution, ça reste le vélo!!!! au moins, on stock nous meme l energie suffisante pour faire avancer nos montures!

lyon-Venise en vélo, c est fastich, c est fastoch!

Mais allez-y les gars, montrez nous que vous mettez en pratique ce que vous recommandez aux autres...

Signaler Répondre

avatar
Irréformable? le 20/02/2018 à 10:27
Toujours le fric_ a écrit le 20/02/2018 à 10h08

Alors pourquoi n'acceptez vous pas la concurrence de la SNCF comme voyagiste ?
Concurrence ou pas, la question est la qualité du service et l'accessibilité.
Le prix bas est une bonne chose pour l'accès, mais comme il se fait au dépend du personnel et/ou du matériel... Vous vous rappelez du chaos des voies ferrées en Angleterre depuis que ça a été privatisé ?

Privé ou public, tant qu'on est dans un système du fric, l'arnaque continue, et la guerre commerciale continue.

Combien d accidents en GB ces 20 dernieres années?..
Toujours ce discours démago communiste pour refuser la sncf d ' être comme une entreprise normale pour conserver des privilèges conservés par un corporatisme datant d avant guerre sans parler des milliards que le contribuabe doit chaque année pour financer leur déficit et leur retraite aux petits oignons.
On a connu le fiasco du fret qui a fait fuir les client entreprise devant un service déplorable lié à la rigidité horaire des agents conduisant des délais de transport irrecevables
Quand aux petites lignes créées lorsque la France était un pays rural sans bus à l époque ,on attend enfin qu on réforme la machine infernale couteuse pour une réelle concuurence au service des clients et pas seulement des seigneurs du rail :on dait votre attachement aux situations inéquitables et ubuesque ,vous qui pronez la gratuité de tout et à tous pour ruiner un pays comme on a jamais vu heureusement

Signaler Répondre

avatar
Toujours le fric_ le 20/02/2018 à 10:08
saine concurrence a écrit le 20/02/2018 à 09h44

L abence de concurrence ne se trouve que dans les régimes totalitaires (Corée du nord..) et dans votre rêve dystopique

Alors pourquoi n'acceptez vous pas la concurrence de la SNCF comme voyagiste ?
Concurrence ou pas, la question est la qualité du service et l'accessibilité.
Le prix bas est une bonne chose pour l'accès, mais comme il se fait au dépend du personnel et/ou du matériel... Vous vous rappelez du chaos des voies ferrées en Angleterre depuis que ça a été privatisé ?

Privé ou public, tant qu'on est dans un système du fric, l'arnaque continue, et la guerre commerciale continue.

Signaler Répondre

avatar
Velivelo le 20/02/2018 à 09:52
Toujours le fric ? a écrit le 18/02/2018 à 12h18

29 euros, c'est "à partir de" je crois.
Tous les billets pour ce même trajet ne sont pas à ce prix, comme pour les avions.
50 personnes dans le bus par 30 ça fait 1500 euros. Je vous laisse refaire vos calculs.

Quoi qu'il en soit, ce serait bien mieux en train avec énergie électrique issue du renouvelable réel.

Mais encore une fois, on a la preuve qu'un système monétaire pousse à polluer. Encore pire avec l'avion.

t as raison Marco!!
et puis ces vendus de scientifiques font exprès de ne pas trouver le moyen de stoker sufffisement d énergie pour fair un Lyon venise en bus électrique!!
pire en ce qui concerne l avion!
a cause du fric!!!!

la solution, ça reste le vélo!!!! au moins, on stock nous meme l energie suffisante pour faire avancer nos montures!

lyon-Venise en vélo, c est fastich, c est fastoch!

Signaler Répondre

avatar
saine concurrence le 20/02/2018 à 09:44
Toujours le fric ? a écrit le 20/02/2018 à 07h37

SNCF est devenue une "agence de voyages", un portail du voyage.
Il faudra vous y faire si vous êtes un concurrent. Mais il parait que la guerre commerciale est un concept irréel...

L abence de concurrence ne se trouve que dans les régimes totalitaires (Corée du nord..) et dans votre rêve dystopique

Signaler Répondre

avatar
Toujours le fric ? le 20/02/2018 à 07:37
EstLyon a écrit le 19/02/2018 à 23h08

Incroyable !
Ce qui parait pas très logique c'est que "Oui SNCF" propose des Vols aller-retour LYON - VENISE !
Où est donc la promotion du rail ?

https://www.oui.sncf/vol/trajet/lyon/venise

SNCF est devenue une "agence de voyages", un portail du voyage.
Il faudra vous y faire si vous êtes un concurrent. Mais il parait que la guerre commerciale est un concept irréel...

Signaler Répondre

avatar
EstLyon le 19/02/2018 à 23:08

Incroyable !
Ce qui parait pas très logique c'est que "Oui SNCF" propose des Vols aller-retour LYON - VENISE !
Où est donc la promotion du rail ?

https://www.oui.sncf/vol/trajet/lyon/venise

Signaler Répondre

avatar
Toujours le fric ? le 18/02/2018 à 12:18
Nostromo a écrit le 16/02/2018 à 19h02

Bonne nouvelle oui
Mais tout de même :
Lyon Venise = Environ 800 km avec les arrêts / détours pour Turin Milan, soit environ 250 litres de fuel, donc 300 €
Tunnel du Fréjus = 170 €
Autoroutes France et Italie = Idem
On et déjà à 640 € sans l'amortissement du bus, les assurances, la TVA et le salaire du chauffeur (doublé s'il roule sans pause mais ça serait surprenant)
Comment font-ils pour proposer ce trajet à 29 € ?

29 euros, c'est "à partir de" je crois.
Tous les billets pour ce même trajet ne sont pas à ce prix, comme pour les avions.
50 personnes dans le bus par 30 ça fait 1500 euros. Je vous laisse refaire vos calculs.

Quoi qu'il en soit, ce serait bien mieux en train avec énergie électrique issue du renouvelable réel.

Mais encore une fois, on a la preuve qu'un système monétaire pousse à polluer. Encore pire avec l'avion.

Signaler Répondre

avatar
blague 2018 le 18/02/2018 à 10:05

easy jet lyon venise 35 euros duree 1h10

Signaler Répondre

avatar
stop le 16/02/2018 à 23:49
Nostromo a écrit le 16/02/2018 à 18h50

Effectivement.
Sachant que la SNCF a décidé de s'appeler OUI, je crains, malheureusement pour le sympathique ectoplasme de M° Capello, que les subtilités de la langue de Molière passent très au-dessus de la tête de ses dirigeants.
L'option empapaoutage chez les grecs n'est pas à exclure

Pour les longs trajets il y a 2 chauffeurs

Signaler Répondre

avatar
Bilan très négatif le 16/02/2018 à 21:51
Nostromo a écrit le 16/02/2018 à 19h02

Bonne nouvelle oui
Mais tout de même :
Lyon Venise = Environ 800 km avec les arrêts / détours pour Turin Milan, soit environ 250 litres de fuel, donc 300 €
Tunnel du Fréjus = 170 €
Autoroutes France et Italie = Idem
On et déjà à 640 € sans l'amortissement du bus, les assurances, la TVA et le salaire du chauffeur (doublé s'il roule sans pause mais ça serait surprenant)
Comment font-ils pour proposer ce trajet à 29 € ?

Nous nous comprenons.

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 16/02/2018 à 19:02

Bonne nouvelle oui
Mais tout de même :
Lyon Venise = Environ 800 km avec les arrêts / détours pour Turin Milan, soit environ 250 litres de fuel, donc 300 €
Tunnel du Fréjus = 170 €
Autoroutes France et Italie = Idem
On et déjà à 640 € sans l'amortissement du bus, les assurances, la TVA et le salaire du chauffeur (doublé s'il roule sans pause mais ça serait surprenant)
Comment font-ils pour proposer ce trajet à 29 € ?

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 16/02/2018 à 18:50
Transfert d'appel a écrit le 16/02/2018 à 14h38

N'hésitez pas à envoyer votre remarque à la boite de communication qui a travaillé pour la SNCF, ainsi qu'au passeur d'ordre (la SNCF) qui se feront un plaisir de vous répondre d'aller voir chez les Grecs en prenant le car. (même direction que Venise, mais plus loin)

Effectivement.
Sachant que la SNCF a décidé de s'appeler OUI, je crains, malheureusement pour le sympathique ectoplasme de M° Capello, que les subtilités de la langue de Molière passent très au-dessus de la tête de ses dirigeants.
L'option empapaoutage chez les grecs n'est pas à exclure

Signaler Répondre

avatar
Transfert d'appel le 16/02/2018 à 14:38
Me Capello a écrit le 16/02/2018 à 14h13

Je rappelle qu'un bus (abrégé d'autobus) est un véhicule de transport en commun à l'intérieur des agglomérations.
Ici on évoque manifestement des cars (abréviation d'autocars) qui sont des véhicules de transport en commun sur route entre les agglomérations.

N'hésitez pas à envoyer votre remarque à la boite de communication qui a travaillé pour la SNCF, ainsi qu'au passeur d'ordre (la SNCF) qui se feront un plaisir de vous répondre d'aller voir chez les Grecs en prenant le car. (même direction que Venise, mais plus loin)

Signaler Répondre

avatar
Bilan très négatif le 16/02/2018 à 14:16
ras a écrit le 16/02/2018 à 10h52

En effet petits prix, mais passer 10h dans un bus de nuit n'est pas confortable. Au-delà de 2 à 3h de trajet, le bus perd nettement l'avantage sur le train ou même l'avion.

Aucun avantage, sauf le prix artificiel calculé pour écraser la concurrence : inconfort, temps passé, bilan pollution négatif, danger (un car accidenté ce sont des morts automatiquement lorsqu'on connaît la structure de ces véhicules, comparable aux hangars agricoles).

Restons à l'écart.

Signaler Répondre

avatar
Me Capello le 16/02/2018 à 14:13

Je rappelle qu'un bus (abrégé d'autobus) est un véhicule de transport en commun à l'intérieur des agglomérations.
Ici on évoque manifestement des cars (abréviation d'autocars) qui sont des véhicules de transport en commun sur route entre les agglomérations.

Signaler Répondre

avatar
Velivelo le 16/02/2018 à 14:03

encore et toujours de la pollution!! tout ça au cause du fric!

personne pour faire une ligne de vélo Lyon-Venise!.. ça ferait faire de l exercice, et en plus ça empêcherait les bouchons

vite vite! un velo!

Signaler Répondre

avatar
it le 16/02/2018 à 13:55

En voiture le trajet est déjà dur alors en bus...

Signaler Répondre

avatar
ras le 16/02/2018 à 10:52

En effet petits prix, mais passer 10h dans un bus de nuit n'est pas confortable. Au-delà de 2 à 3h de trajet, le bus perd nettement l'avantage sur le train ou même l'avion.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.