Grève à la SNCF : 1 TER sur 2 samedi, de plus grosses perturbations attendues dimanche et lundi

Grève à la SNCF : 1 TER sur 2 samedi, de plus grosses perturbations attendues dimanche et lundi
Lyonmag.com

Le trafic restera perturbé ce samedi sur le réseau ferroviaire de la région.

Les TGV circuleront normalement sur l'axe sud-est, mais seulement 50% des TER sortiront des gares. Ainsi, il y aura deux allers-retours entre Lyon et Clermont-Ferrand et 70% de TER entre Lyon et Grenoble et entre la Part-Dieu et St Etienne. Un train sur deux circulera sur les lignes Lyon - Bourg-en-Bresse, Lyon-Mâcon et Lyon-Ambérieu, Lyon-Modane et Lyon-Annecy. En revanche, seul 30% du trafic sera assuré entre Lyon et Roanne. La liaison entre Lyon et Bourg St Maurice sera, elle, assurée à hauteur de 75%.

En complément, 800 autocars seront déployés, notamment pour assurer les lignes Lyon St Paul – Lozanne, Grenoble-Gap ou Bourg-en-Bresse-Oyonnax.

Un nouveau préavis de grève a été déposé pour les journées de dimanche et lundi, avec des répercussions plus importantes, prévient la SNCF.

X
9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
garjp le 07/04/2018 à 18:21

Hôpitaux en détresse vitale, SNCF en danger de déraillement,éducation à rééduquer, le reste en berne ou en dette, parfois les deux. Triste résultat de 40 années de direction essentiellement menée par les politiciens professionnels. Ce constat est vieux de plusieurs décennies et on voudrait nous faire croire à sa récente émergence ?
Aujourd'hui la grande majorité des politicards a été remplacée par des techniciens mais il ne faut surtout rien changer et certainement pas avec le projet Macronien car tout ce qui vient de Macron n'est pas bon. Chaque opposant propose ses solutions du style " je suis pour tout ce qui est contre et contre tout ce qui est pour ". Et payons pour que ça dure !!!

Seul pays au monde ou les trains ne roulent qu'avec des opérateurs à statut et où les conducteurs en retraite à 52 ans en profitent pour continuer à conduire d'autres trains. Ceux de Véolia ou de Taiwan par exemple.

 La France d'aujourd'hui ressemble tellement à celle d'hier qu'on se demande comment espérer en celle de demai

Signaler Répondre

avatar
Ouvrez les yeux le 07/04/2018 à 13:21
sakura a écrit le 07/04/2018 à 12h32

@simple, pour postuler, il faudrait qu'il y ait des créations de postes. Et à moins qu'i y ait une grande vague de départ à la retraite,, il y a peu de chance que même en passant le concours, vous soyez embauché.

La seule chose que je trouverais normal que l'on supprime c'est le principe de l'emploi à vie., qui permet à certains de garder leur boulot alors qu'on sait pertinemment qu'ils sont incompétents, ou qu'ils ne glandent rien si je puis dire.

Les gens incompétents se trouvent aussi dans le privé sans pour cela qu'ils soient systématiquement virés.
De grands patrons du privé ont ruiné l'entreprise qu'il gérait et sont parti avec de belles primes. Cela est-il normal ?
Arrêter d'opposer public et privé.
Nous sommes tous après nous faire écraser par Jupiter et son gouvernement.

Signaler Répondre

avatar
sakura le 07/04/2018 à 12:32

@simple, pour postuler, il faudrait qu'il y ait des créations de postes. Et à moins qu'i y ait une grande vague de départ à la retraite,, il y a peu de chance que même en passant le concours, vous soyez embauché.

La seule chose que je trouverais normal que l'on supprime c'est le principe de l'emploi à vie., qui permet à certains de garder leur boulot alors qu'on sait pertinemment qu'ils sont incompétents, ou qu'ils ne glandent rien si je puis dire.

Signaler Répondre

avatar
simple le 07/04/2018 à 10:08
Capucins a écrit le 07/04/2018 à 08h58

Syndicalistes et autres fonctionnaires privilégiés, vous avez appelé à voter Macron, eh bien assumez maintenant et cessez de geindre et d'emm.erder les petites gens qui n'ont pas vos avantages et qui risquent de perde leur boulot, je pense aux précaires, intérimaires. Il faudrait qu'un jour on comptabilise ceux qui iront pointer à pôle emploi suite aux grèves, ça risque de faire du monde..

bah eux, tout comme vous, n'ont qu'à postuler à la sncf ou passer les concours pour devenir fonctionnaire.

Signaler Répondre

avatar
Capucins le 07/04/2018 à 08:58

Syndicalistes et autres fonctionnaires privilégiés, vous avez appelé à voter Macron, eh bien assumez maintenant et cessez de geindre et d'emm.erder les petites gens qui n'ont pas vos avantages et qui risquent de perde leur boulot, je pense aux précaires, intérimaires. Il faudrait qu'un jour on comptabilise ceux qui iront pointer à pôle emploi suite aux grèves, ça risque de faire du monde..

Signaler Répondre

avatar
automatisme le 07/04/2018 à 08:25
Lometron a écrit le 07/04/2018 à 08h02

Les voitures autonomes seront sans doute opérationnelles dans 5 ans.

Les trains autonomes sont 100 fois plus faciles à réaliser et sont au point depuis 30ans (métro ligne D)!

Le conducteur d'un train(payé 3400 € en fin de carrière + d'énormes avantages), est trop cher, n'apporte aucun service supplémentaire et devrait être remplacé par un ordinateur!

Et votre énorme bêtise, on la remplace par quoi ?

Signaler Répondre

avatar
Lometron le 07/04/2018 à 08:02

Les voitures autonomes seront sans doute opérationnelles dans 5 ans.

Les trains autonomes sont 100 fois plus faciles à réaliser et sont au point depuis 30ans (métro ligne D)!

Le conducteur d'un train(payé 3400 € en fin de carrière + d'énormes avantages), est trop cher, n'apporte aucun service supplémentaire et devrait être remplacé par un ordinateur!

Signaler Répondre

avatar
sakura le 07/04/2018 à 04:55

il serait peut être temps que les usagers que nous sommes tous à divers niveaux, demandions a faire partie des négociationsb. Et si refus du gouvernenemt et des syndicats de cheminots, je propose que nous bloquions les départs des trains les jours ou les cheminots ne font pas grève. Car ne nous trompons pas, les grèves des cheminots n ont jamais rien apporté aux usagers que nous sommes, contrairement a ce que veulent nous faire croire les syndicats. De plus, pourquoi ne pas proposer que les services publiques soient gérés par une assemblée tripartite (représentants de l etat, des cheminots, et des usagers). Et petit message aux étudiants, eboueurs etc qui répondent à l appel des syndicats de cheminots de fusionner si je puis dire leurs mouvements au leur, sachez ceci : que les cheminots les laisseront tomber comme des vielles chaussettes dés lors qu ils auront obtenu ce qu ils veulent.

Signaler Répondre

avatar
Joseph Azoulay le 06/04/2018 à 20:53

comme d'habitude les usagers sont pris en otage , je comprend les salaries mais faut Mr Macron écoute ces gens ( salaries ) , c'est grâce a eux qu'il est on pouvoir .

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.