Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Yannick Noah, très disponible auprès des jeunes de l'association - LyonMag

Yannick Noah en banlieue lyonnaise : “Aider les jeunes à avancer dans la vie” - VIDEO

Yannick Noah, très disponible auprès des jeunes de l'association - LyonMag

A l'occasion de la journée "Fête le Mur en Rhône-Alpes", le président fondateur de l'association, Yannick Noah, est venu rendre visite aux enfants de Vaulx-en-Velin et Vénissieux, toujours plus nombreux à investir les cours de tennis.

Yannick Noah a échangé des balles avec de nombreux enfants - LyonMagYannick Noah a échangé des balles avec de nombreux enfants - LyonMag

Taper la balle avec le dernier Français vainqueur de Roland Garros, aujourd'hui capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis : un rêve éveillé que quelques jeunes chanceux ont pu réaliser ce mercredi. En invité d'honneur, Yannick Noah est surtout venu rappeler combien la cause de sa fondation est importante à ses yeux. Créé en 1996, "Fête le Mur" a permis a plus de 30 000 jeunes à travers la France de découvrir le tennis et ses vertus en matière d'insertion. Dans la région, ils sont presque 5000 à avoir intégré le parcours au cours des 20 dernières années.

 

"Le but premier n'est pas de créer des champions"

 

Avec ses 5 sites (Vaulx-en-Velin, Vénissieux, Lyon Duchère, Lyon Gerland et Chambéry), "Fête le Mur Rhône-Alpes" est un vivier de jeunes talents, comme Souhila Aouni, jeune fille de 13 ans originaire de Vénissieux et classée parmi les meilleures joueuses de sa génération. Mais comme le rappelle son président, l'association a avant tout vocation à œuvrer pour l'insertion sociale des jeunes issus des quartiers populaires : "On nous demande souvent si on a des champions mais notre association a d'abord un caractère social. (…) on veut faire passer des messages et aider les enfants à avancer dans la vie" souligne Yannick Noah.

Sur les deux sites visités ce mercredi (Vénissieux et Vaulx-en-Velin) il se félicite de la réussite des jeunes ayant intégré le circuit : "on [y] a enregistré à peu près entre 60 et 65% de gamins qui ont trouvé des emplois, donc on est très content".

 

Le sport "bourgeois" s'implante dans les banlieues

 

L'association étant vouée à aider les enfants issus de milieux défavorisés, son premier spectre est celui de l'accessibilité, celle d'un sport qui ne l'a pas toujours été. Le tennis s'est longtemps vu allouer l'image d'une discipline "bourgeoise". Or avec sa licence annuelle à 20 euros, "Fête le Mur" ouvre ses portes au plus grand nombre.

Il s'agit surtout de faire en sorte que les valeurs véhiculées par le sport en général permettent aux enfants de s'en sortir : "quand tu fais du sport et que tu es motivé, tu apprends sur ta résistance, sur ta discipline, sur le respect de toi-même mais aussi celui de l'adversaire et de l'arbitre, sur la volonté, tu apprends plein de chose sur toi", rappelle Yannick Noah, avant de poursuivre : "le but, c'est d'aider les enfants en commençant par le sport et à travers le sport. Ça a été un peu mon parcours donc j'essaye de partager ça."

 

Si dans cette association, le tennis fait donc office de porte d'insertion, l'ancien vainqueur de Roland Garros soutient qu'il existe bien d'autres voies d'intégration pour ces jeunes issus de milieux sensibles : "le sport est une très bonne chose parce-que ça permet de communiquer mais il y a aussi la musique, l'art, la culture, et le plus simple c'est d'aller à l'école, quand c'est possible".

 



Tags : Yannick Noah | Fête le Mur | Fête le Mur Rhône-Alpes | Vaulx-en-Velin | vénissieux |

Commentaires 1

Déposé le 12/04/2018 à 13h44   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Rich Citer

c est pas lui qui payait pas ou tres peu sa femme de menage dans la misere ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.