Le cirque Pinder des lyonnais Edelstein en liquidation judiciaire

Le cirque Pinder des lyonnais Edelstein en liquidation judiciaire
Le dresseur Frédéric Edelstein présentait chez lui à Lyon des spectacles avec des fauves - LyonMag

Le cirque Pinder était encore à Lyon il y a quelques jours.

C'est donc à domicile que les Edelstein, propriétaires de l'institution depuis 1983, ont appris mercredi dernier le placement en liquidation judiciaire du cirque par le tribunal de commerce de Créteil.

Pinder a depuis annulé tous ses spectacles prévus en mai dans la région, entre Grenoble, Saint-Etienne, Clermont-Ferrand et Valence. A la demande du patriarche Gilbert Edelstein, la justice se penche sur le cas d'un cirque aux abois financièrement. Le propriétaire le reconnaît dans Ouest-France, le chiffre d'affaires a dégringolé de plus de 60% en mars et en avril.
Selon le père du dresseur Frédéric Edelstein et de la directrice artistique Sophie Edelstein, les attentats, les rythmes scolaires mais aussi le combat anti-animaux dans les cirques ont contribué à détourner le public de ses représentations.


"Le cirque Pinder n’est pas mort", promet Gilbert Edelstein, qui espère repartir en tournée dès cet été. Il devrait également réduire à l'avenir le nombre de spectacles en France pour se concentrer sur son projet de parc d'attractions. Pinderland, qui se monte en Seine-et-Marne, pourrait être la solution, tandis que les autres cirques français comme Arlette Gruss et Medrano traversent également une crise sans précédent.

X

Tags :

pinder

edelstein

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
pat69570 le 12/05/2018 à 15:03

Mais ils ne veulent pas vendre les animaux !

Signaler Répondre

avatar
... le 08/05/2018 à 18:35
Le lion en cage a écrit le 07/05/2018 à 11h04

Enfin la paix

Sûr qu'un Iphone fabriqué par des gosses pour raconter ta vie de merde, c'est mieux...

Signaler Répondre

avatar
paye le 08/05/2018 à 14:13
bonsens a écrit le 07/05/2018 à 20h26

il ne faut pas exaggérer, les places ne sont pas chères achetées sur internet.

pas cher, pas assez cher pour être rentable,
trop cher, pas assez de clients. C'est l'instabilité permanente de ce monde.

Signaler Répondre

avatar
bonsens le 07/05/2018 à 20:26

il ne faut pas exaggérer, les places ne sont pas chères achetées sur internet.

Signaler Répondre

avatar
Le lion en cage le 07/05/2018 à 11:04

Enfin la paix

Signaler Répondre

avatar
le biggeur le 07/05/2018 à 10:22

les places sont BEAUCOUP trop cher!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
L'éco pour les nuls le 07/05/2018 à 10:11

Ha c'est dommage ! Ils auraient dû demander des leçons à la startup nation !
Faire une appli pour faire rugir les lions et pour appuyer sur le nez du clown ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.