Un trentenaire condamné à Lyon pour avoir couché avec une ado de 12 ans

Un trentenaire condamné à Lyon pour avoir couché avec une ado de 12 ans
Photo d'illustration - LyonMag

C'est une aventure que la jeune fille préférerait oublier.

Tout commence début 2014. À cette époque, cette adolescente n'a que 12 ans. Mais elle fait plus. Elle fait alors la rencontre d'un homme sur Internet. Ce dernier a quant à lui 36 ans. Mais il ment sur son âge, tout comme la jeune fille. L'un dit avoir 23 ans quand l'autre en aurait en fait 17. Des liens virtuels commencent alors à se nouer.

Puis vient la première rencontre réelle. La collégienne, en classe de 5e dans un établissement rhodanien, apprend à connaître de mieux en mieux le trentenaire, qui a déjà une relation avec une jeune fille de 17 ans. Tous deux veulent aller plus loin. Jusqu'à ce jour où, dans une voiture stationnée à proximité du collège, ils passent à l'acte. Un scénario qui se reproduira une fois, avant que les parents de l'adolescente ne comprennent ce qu'il se trame.

Une procédure judiciaire est alors enclenchée. La jeune fille, qui réalise avec violence la situation dans laquelle elle est, fait une dépression. Elle est également victime d'angoisses à répétition, précise Le Progrès.

Ce mardi devant le tribunal, le prévenu, aujourd'hui âgé de 40 ans, a reconnu les faits. Conscient de l'immoralité de cette relation, il n'est cependant pas parvenu à l'expliquer. Pour la juge, qui s'appuyait sur une expertise psychiatrique, le quadragénaire cherchait à combler "sa faille narcissique". Le ministère public a quant à lui vu des situations de viol mais avec consentement.

Le tribunal a prononcé une peine de prison avec sursis au vu de l'absence de casier et de récidive du prévenu. Ce dernier a ainsi été condamné à 12 mois de détention avec sursis et une indemnisation de sa victime à hauteur de 6 000 euros, une peine également motivée par les remords affichés du quadragénaire. Son nom ne sera par ailleurs pas inscrit dans le fichier des prédateurs sexuels.

22 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Myrelingues le 27/07/2018 à 16:45
moimeme69 a écrit le 10/07/2018 à 20h42

Je suis le père de la victime, et suis disposer à échanger intelligement avec des personnes sensées sur l'affaire

Bonjour, avez-vous des regrets concernant l'éducation de votre fille ?

Signaler Répondre

avatar
moimeme69 le 10/07/2018 à 20:42

Je suis le père de la victime, et suis disposer à échanger intelligement avec des personnes sensées sur l'affaire

Signaler Répondre

avatar
"avec une jeune fille de 17 ans"... Oh la la quel pervers! le 09/07/2018 à 12:02

"La collégienne, en classe de 5e dans un établissement rhodanien, apprend à connaître de mieux en mieux le trentenaire, qui a déjà une relation avec une jeune fille de 17 ans." ...Mon Dieu "avec une jeune fille de 17 ans"... Oh la la quel pervers!

Pas de pôt, c'est l'âge de MACRON quand il a "connu" sa prof!

Signaler Répondre

avatar
Fond de ton âme le 08/07/2018 à 15:34
Amine. a écrit le 08/07/2018 à 13h56

Aucune compassion pour les prédateurs que tu cautionnes. Et oui, des gens bien ,il en existe encore ,malgré le satanisme ambiant de la pensée unique.

Le diable change d'étiquette, de nom, mais dans le fond, vous êtes toujours le même.

Signaler Répondre

avatar
Amine. le 08/07/2018 à 13:56
Fond de ton âme a écrit le 08/07/2018 à 10h09

Il y a quoi au fond de ton âme ?

Aucune compassion pour les prédateurs que tu cautionnes. Et oui, des gens bien ,il en existe encore ,malgré le satanisme ambiant de la pensée unique.

Signaler Répondre

avatar
Fond de ton âme le 08/07/2018 à 10:09
Amine a écrit le 08/07/2018 à 09h54

C’est nouveau,sa vient de sortir de l’éducation nationale. Sûrement un prof de français.

Il y a quoi au fond de ton âme ?

Signaler Répondre

avatar
Amine le 08/07/2018 à 09:54
De mieux en mieux a écrit le 08/07/2018 à 08h03

Lyon mag introduit (si j'ose écrire...) un nouveau crime : viol avec consentement...!
Le mur du çon est franchi.

C’est nouveau,sa vient de sortir de l’éducation nationale. Sûrement un prof de français.

Signaler Répondre

avatar
De mieux en mieux le 08/07/2018 à 08:03

Lyon mag introduit (si j'ose écrire...) un nouveau crime : viol avec consentement...!
Le mur du çon est franchi.

Signaler Répondre

avatar
Ah, le pedophile . le 06/07/2018 à 12:46
L’éducation nationale a écrit le 06/07/2018 à 10h53

Encore un enseignant ?

Cours particuliers d’orthographe ? Et plus si affinités ?

Signaler Répondre

avatar
L’éducation nationale le 06/07/2018 à 10:53

Encore un enseignant ?

Signaler Répondre

avatar
toutafait le 06/07/2018 à 06:26
tarnac a écrit le 05/07/2018 à 11h10

Une procédure judiciaire est alors enclenchée. La jeune fille, qui réalise avec violence la situation dans laquelle elle est, fait une dépression. ...

Donc en fait tout allait bien jusqu'à ce que les parents et la justice s'en melent. C'est là qu'elle a fait une dépression !

vous avez tout a fait raison

Signaler Répondre

avatar
toutafait le 06/07/2018 à 06:26
tarnac a écrit le 05/07/2018 à 11h10

Une procédure judiciaire est alors enclenchée. La jeune fille, qui réalise avec violence la situation dans laquelle elle est, fait une dépression. ...

Donc en fait tout allait bien jusqu'à ce que les parents et la justice s'en melent. C'est là qu'elle a fait une dépression !

c'est loin d'être faux

Signaler Répondre

avatar
Mline le 05/07/2018 à 18:09

À 12 ans on est Encore une gamine heureusement que la loi est la pour protéger les enfants.c est un prédateur sexuel qui a menti sur son âge surtout c'est un adulte.

Signaler Répondre

avatar
annabianca le 05/07/2018 à 16:05

DOUZE ANS

D O U Z E A N S !

Mais elle aurait du être condamnée pour avoir menti.
Et puis elle allait bien avant que la justice s'en mêle

C'est normal à DOUZE ANS d'être considérée consentante.

Mais envoyez vos gamins à la mine puisque qu'à DOUZE ANS les enfants sont responsables de tout.

Signaler Répondre

avatar
blanc cas' le 05/07/2018 à 15:31
Sakura a écrit le 05/07/2018 à 14h46

Si les parents n avaient pas laissé leur gamine allait sur le net sans survellance, tout ceci ne serait pas arrivé. On dit souvent que les jeunes auraient besoin d un bon coup de pied aux fesses,, pour ma part, c est à certains parents que je le donnerais ce coup de pied. Y en a marre de voir autant de jeunes partir à la dérive parce qu ils sont des parents incompétents

eh oui! le QI de France a régressé et c'est pas fini...
on a de l'éducation "virtuelle" dorénavant comme envoyer un sms pour dire que ce n'est pas bien...

Signaler Répondre

avatar
Loulou2 le 05/07/2018 à 15:09

avatar
Sakura le 05/07/2018 à 14:46

Si les parents n avaient pas laissé leur gamine allait sur le net sans survellance, tout ceci ne serait pas arrivé. On dit souvent que les jeunes auraient besoin d un bon coup de pied aux fesses,, pour ma part, c est à certains parents que je le donnerais ce coup de pied. Y en a marre de voir autant de jeunes partir à la dérive parce qu ils sont des parents incompétents

Signaler Répondre

avatar
Idiots d'extremistes le 05/07/2018 à 13:11
pakompri a écrit le 05/07/2018 à 12h04

Viol avec consentement ??????

Quelle différence entre viol avec consentement et acte sexuel ?????

Pour les féministes, aucune.

Signaler Répondre

avatar
Degoute le 05/07/2018 à 12:36

Honte de la juste.
Elle était consentante lui aussi, le "viol" n'a rien à voir !

Signaler Répondre

avatar
pakompri le 05/07/2018 à 12:04

Viol avec consentement ??????

Quelle différence entre viol avec consentement et acte sexuel ?????

Signaler Répondre

avatar
tarnac le 05/07/2018 à 11:10

Une procédure judiciaire est alors enclenchée. La jeune fille, qui réalise avec violence la situation dans laquelle elle est, fait une dépression. ...

Donc en fait tout allait bien jusqu'à ce que les parents et la justice s'en melent. C'est là qu'elle a fait une dépression !

Signaler Répondre

avatar
Madame Irma le 05/07/2018 à 11:09

Si elle a menti sur son age pourquoi a-t-il été condamné ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.