Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - DR

L’Acenas contre la future plateforme logistique géante près de l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry

Photo d'illustration - DR

Les adhérents de l'Acénas, l'association de riverains de l'aéroport de Lyon, se sont trouvés un nouveau combat.

Initialement opposés aux nuisances du site, puis aux ventes des parts de l'Etat, ils sont désormais vent debout contre l'installation de la future plateforme logistique géante à Colombier-Saugnieu.

 

Elle devrait - mais ce n'est pas encore officiel - permettre à Amazon de disposer de 160 000 m2 d'entrepôt, d'où les achats des clients du site seraient acheminés et sortis par des camions. Selon l'Acénas, l'augmentation de la circulation serait de 65% si le projet de Goodman voyait le jour.

 

"L'ACENAS craint également une augmentation du fret aérien dans la logique du plan de développement de l'aéroport par son nouveau propriétaire VINCI Airport. Les vols de nuit risquent d'augmenter alors qu'ils sont nocifs pour la santé des riverains et interdits dans d'autres aéroports", poursuit l'association qui a donc écrit au commissaire-enquêteur, à quelques jours de la clôture de l'enquête publique.



Tags : acenas |

Commentaires 5

Déposé le 08/07/2018 à 01h18  
Par Rasle bol 69 Citer

On veut le développement économique et des emplois, mais surtout pas la moindre nuisance.

Déposé le 07/07/2018 à 23h30  
Par bobarnold Citer

Simple comme bonjour à vous de l’Acenas de vérifier si le gestionnaire actuel respecte à la lettre ses engagements qui lui ont fait gagner la privatisation de Saint-Ex. Avec ce que j’entends, cela me gêne vraiment que cet aéroport porte le nom de cet illustre écrivain que d’ailleurs j'admire beaucoup et qui portait et transmettait, transmet toujours d’ailleurs de formidables valeurs. Bref, apparemment rien que sur le volet de la masse salariale de l'aéroport actuel par rapport à avant et après la privatisation, cela deviendrait très "ambiguë", mais chut chut chut c'est peut-être déjà Rue de Grenelle à Paris voir déjà sur la table de Monsieur le Président et je n'ose imaginer qu'aucun journaliste ne sorte rien sur rien puis qu'il prononce une célèbre expression employée par Jules César en 47 av. J-C : Veni, vidi, vi*ci

Déposé le 07/07/2018 à 14h45  
Par glandu Citer

Impressionnant a écrit le 06/07/2018 à 16h34

L'aéroport a été ouvert en 1975. Il a été construit volontairement loin des villes, et avec une réserve foncière permettant une extension à 7 pistes (connue dès le départ).
Entre temps les habitations ont poussées (en connaissance de cause) dans les villages alentours, avec l'avantage de terrains certainement peu chers.
La plupart des riverains de l'aéroport n'étaient certainement pas là en 1975.
Ils voudraient maintenant que les avions "disparaissent" alors que si ils habitent là c'est peut-être lié justement à l'aéroport (attractivité de l'agglomération lyonnaise) et que le prix était intéressant.

Ces gens la habitent en zone C terrain à 1€ m2,ils sont écoutés parce que les bobos d'adl sont des peureux pour leur expliquer. Il est toujours intéressant de calculer les sommes distribuées pour des triples vitrages et le nombre de piscines.

Déposé le 06/07/2018 à 21h19  
Par Et oui Citer

Impressionnant a écrit le 06/07/2018 à 16h34

L'aéroport a été ouvert en 1975. Il a été construit volontairement loin des villes, et avec une réserve foncière permettant une extension à 7 pistes (connue dès le départ).
Entre temps les habitations ont poussées (en connaissance de cause) dans les villages alentours, avec l'avantage de terrains certainement peu chers.
La plupart des riverains de l'aéroport n'étaient certainement pas là en 1975.
Ils voudraient maintenant que les avions "disparaissent" alors que si ils habitent là c'est peut-être lié justement à l'aéroport (attractivité de l'agglomération lyonnaise) et que le prix était intéressant.

Ca me fait penser aux bobos citadins qui partent vivre à la campagne et qui une fois sur place portent plainte contre le paysan d'à côté parce-que son coq chante le matin ou que son étable sent trop fort.

Déposé le 06/07/2018 à 16h34  
Par Impressionnant Citer

L'aéroport a été ouvert en 1975. Il a été construit volontairement loin des villes, et avec une réserve foncière permettant une extension à 7 pistes (connue dès le départ).
Entre temps les habitations ont poussées (en connaissance de cause) dans les villages alentours, avec l'avantage de terrains certainement peu chers.
La plupart des riverains de l'aéroport n'étaient certainement pas là en 1975.
Ils voudraient maintenant que les avions "disparaissent" alors que si ils habitent là c'est peut-être lié justement à l'aéroport (attractivité de l'agglomération lyonnaise) et que le prix était intéressant.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.