Vente de l'aéroport de Lyon : Etienne Tête suspecte un accord secret

Vente de l'aéroport de Lyon : Etienne Tête suspecte un accord secret
L'aéroport de Lyon Saint-Exupéry - LyonMag

Ce jeudi, Etienne Tête a probablement essuyé un nouveau revers au tribunal administratif.

Avocat de l'ACENAS, l'association des riverains de l'aéroport Saint-Exupéry, il défendait le recours réclamant l'annulation de la vente des parts de l'Etat dans l'infrastructure à Vinci. Une requête qui doit être rejetée selon le rapporteur public, le tribunal administratif rendra prochainement sa décision.

Mais au cours de l'audience, Etienne Tête s'est confronté au refus de l'Etat de communiquer les détails du contrat de cession car il comporterait "des secrets industriels". "Soit le contrat est simple comme une cession de droit privé, soit il comporte des engagements complémentaires pour le développement des activités. Dans ce deuxième cas l’intérêt de l’association est évident", souligne celui qui est également conseiller municipal EELV à Lyon. Car l'ACENAS se plaint d'une "explosion des nuisances" depuis que Vinci a récupéré l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry.

Selon le Canard Enchaîné, l'acquéreur de l'aéroport de Nice avait "bénéficié d’un changement des règles comptables qui va lui permettre d’augmenter ses bénéfices".
"Un accord secret identique pour la vente de l’aéroport de Lyon ?, s'interroge Etienne Tête. On comprendrait mieux pourquoi le juge veut refermer le dossier sans l’ouvrir".

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bravo ! le 11/12/2018 à 14:34
Pas de primes pour les riches! a écrit le 07/12/2018 à 09h28

Taxons le kérosène comme le diesel!

Ce serait normal.
De cette façon, les plus aisés, enfin ceux qui sont trop égocentriques pour comprendre la crise des Gilets Jaunes, comprendront que l'écologie concerne tout le monde.
Ceux qui brûlent du pétrole pour aller bosser, pour aller au ciné, ou pour aller bronzer sous les alizés...

Signaler Répondre

avatar
Franc666 le 10/12/2018 à 01:45

vous êtes d'un pessimisme les gars vous voyez le mal partout pendant qu'on y est on pourrait penser que si il y a guerre mondiale un jour genre en fin d'année ou l'année prochaine par exemple entre la Russie la Chine et d'autres pays d'un côté et les pays de l'OTAN de l'autre j'ai lu quelque part que lors de l'engagement des armes nucléaires l'aéroport de Lyon se mangerait une attaque de 450kt et Bron 300kt livrée par la compagnie Boulava express en moins d'une heure chrono ça serait quand même une toute autre nuisance non ? l'ACENAS se plaindra toujours d'une "explosion des nuisances" après ça ? non sérieusement au lieu de n'entendre que le bruit que provoque une activité aéroportuaire réfléchissez au climat actuel en rapport à la géopolitique mondiale et à la santé de dame nature car c'est bien parti pour ne pas que vous chatouiller le nez et les oreilles dans quelques temps...

Signaler Répondre

avatar
daniel6 le 09/12/2018 à 12:23

La qatar a racheté avec ses parts dans vincest ex et est fournisseur d'armes de ceux qui nous haîssent: frères musulmans, edorgan, daesh etc ...elle est où la moralité?

Signaler Répondre

avatar
assez le 07/12/2018 à 23:50

L'ultraliberalisme ne rend pas les citoyens heureux. Retrouvons une economie liberale regulée par l'état et donc par le peuple. Un electeur plutot a droite.

Signaler Répondre

avatar
fric à Dèle le 07/12/2018 à 14:34
normal d'aller dans la rue et de contester l'insupportable a écrit le 07/12/2018 à 08h49

La loi ouvre la possibilité au citoyen de controler les actions de ceux qu'ils ont élus

mais au moment d'appliquer ce contrôle, les mêmes opposent "le secret des affaires" et ainsi on refuse de communiquer le contenu des contrats qui, justement engagent le futur du citoyen

Les citoyens sont dans la rue, rien de plus normal, ils ont un mur en face d'eux, qui va jusqu'à refuser d'engager, à leur demande, une procédure à l'encontre de ceux qui se sont permis d'affirmer 9 mensonges devant les commissions d'enquête parlementaire pour l'affaire Benella

http://www.anticor.org/2018/12/06/affaire-benalla-la-presidente-de-la-commission-denquete-de-lassemblee-nationale-repond-a-anticor/

Tout est pourri par le pouvoir de l'argent.

Signaler Répondre

avatar
ou le 07/12/2018 à 13:45

Si vous êtes pas content il suffit de déménager plutôt que de râler !

Signaler Répondre

avatar
inconnudu69 le 07/12/2018 à 10:52

La vaste escroquerie sévit encore en France,devenu un pays de mafieux et de voyous !

Signaler Répondre

avatar
maisoui le 07/12/2018 à 10:35

FRANCE à vendre !

Signaler Répondre

avatar
Pas de primes pour les riches! le 07/12/2018 à 09:28

Taxons le kérosène comme le diesel!

Signaler Répondre

avatar
Sturlat. le 07/12/2018 à 09:16

Ah ben voilà, de nouveau la justice lyonnaise sauce quenelle qui fait parler d'elle !!

Comme ils ont mis le couvercle sur la vente ignoble des terrains de Décines pour qu'un financier se construise un empire sur le dos du contribuable.
Intérêt public qu'ils disaient les élus (Collomb, Mercier, Crédoz) ,qu'ils aillent voir aujourd'hui pour qui est l'intérêt.

J'espère que cette association va persévérer dans sa démarche.

Signaler Répondre

avatar
normal d'aller dans la rue et de contester l'insupportable le 07/12/2018 à 08:49

La loi ouvre la possibilité au citoyen de controler les actions de ceux qu'ils ont élus

mais au moment d'appliquer ce contrôle, les mêmes opposent "le secret des affaires" et ainsi on refuse de communiquer le contenu des contrats qui, justement engagent le futur du citoyen

Les citoyens sont dans la rue, rien de plus normal, ils ont un mur en face d'eux, qui va jusqu'à refuser d'engager, à leur demande, une procédure à l'encontre de ceux qui se sont permis d'affirmer 9 mensonges devant les commissions d'enquête parlementaire pour l'affaire Benella

http://www.anticor.org/2018/12/06/affaire-benalla-la-presidente-de-la-commission-denquete-de-lassemblee-nationale-repond-a-anticor/

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.