Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

L'entrée de la caserne - DR Google

À la gendarmerie du Rhône aussi on a vibré pour les Bleus !

L'entrée de la caserne - DR Google

Comme ils l'avaient promis sur les réseaux sociaux, les gendarmes du Rhône ont ouvert leurs portes aux Lyonnais pour qu'ils viennent assister à la demi-finale de la Coupe du Monde contre la Belgique. LyonMag y était.

Tout s'est organisé très rapidement. Durant le quart de finale qui oppose la France et l'Uruguay vendredi dernier, la community manager de la gendarmerie du Rhône promet une rediffusion de la demi-finale si les Bleus se qualifient. La proposition est spontanée et au vu du résultat de la rencontre, les militaires doivent rapidement s'organiser pour honorer leur parole.

 

Rendez-vous est finalement donné ce mardi soir à 19h30 à la caserne Delfosse, QG de la compagnie de gendarmerie de Lyon. Seule une soixantaine de personnes extérieures est attendue, un nombre limité volontairement par les militaires pour des raisons évidentes d'organisation et de sécurité. À l'entrée de la caserne, chaque invité est prié de laisser une pièce d'identité et de patienter avant d'être accompagné au lieu de la retransmission. Quelques gendarmes en uniforme, gilets par balle sur les épaules, nous encadrent. Même s'"il n'y a pas que des terroristes dans les rues", plaisante une gendarme, cela reste impensable de laisser des badauds déambuler dans l'immense site militaire de la rue Bichat, dans le 2e arrondissement.

 

Une quinzaine de minutes avant le début de la rencontre, le colonel Thibaut Lagrange, commandant du groupement de gendarmerie du Rhône, prend la parole. Maillot de l'Équipe de France sur le dos, l'officier décrit l'événement comme "l'occasion de montrer la gendarmerie sous un regard un peu différent. Certes ce sont des militaires, des hommes et des femmes qui sont sur le terrain pour la sécurité de tous, mais c'est aussi des gens comme tout le monde (…). Et c'était l'occasion d'ouvrir un petit peu, de façon très limitée, les portes de notre gendarmerie pour montrer la vie d'une caserne de façon différente lors d'un moment de convivialité, devant un écran géant". D'ailleurs, les médias n'étaient pas conviés. "L'objectif n'est pas de mettre en place une opération de communication", nous confiait la capitaine chargée de la communication.

 

C'est décontracté que les quelques dizaines de personnes se dirigent ensuite vers les garages, toujours sous bonne escorte. C'est là, dans un espace totalement improvisé, que le match sera retransmis. Un grand carré blanc a été peint sur un mur afin de pouvoir projeter la rencontre. Le comité des fêtes vend quelques boissons et des biscuits sont à disposition, de quoi ajouter à la convivialité. La pression monte, la Marseillaise retentit et le duel finit par débuter.

 

Comme les 19,1 millions de Français réunis devant la Première chaîne ce mardi soir, les invités et les gendarmes présents vibrent, cris, applaudissent à chaque action. L'issue de la rencontre, on la connaît, les Bleus se qualifient pour leur 3e finale de Coupe du Monde. À l'unisson, civils comme militaires chantent "On est en finale". L'euphorie retombée, les supporters empilent leurs chaises pour laisser place nette. Certains restent sur place pour prolonger ce moment, d'autres vont poursuivre les festivités ailleurs.

 

Le temps d'un match de football, les gendarmes ont assurément réussi à proposer un moment de partage original et réussi, de l'aveu des invités comme des hôtes. Et malgré le succès de ce mardi, les militaires vivront cette finale en petit comité ce dimanche.

 



Tags : Lyon | gendarmerie | coupe du monde | FRABEL |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.