Lyon-Turin : le projet menacé

Lyon-Turin : le projet menacé
Photo d'illustration - Lyonmag

Ce lundi, le vice-président du conseil italien, Luigi Di Malo, a demandé le réexamen de la ligne de train à grande vitesse qui doit relier Lyon à Turin. Une promesse du Mouvement 5 étoiles, lors de la campagne de l’élection présidentielle italienne.

 

Pour Luigi Di Malo, issu du Mouvement 5 étoiles, ce projet, mis en place il y a 30 ans, est devenu obsolète et n’est pas adapté aux évolutions. Le vice-président du conseil s’appuie aussi sur l’hostilité des habitants des territoires que doit traverser la ligne à grande vitesse. Ce dernier a donc demandé le réexamen du dossier.

Pour rappel, la ligne Lyon-Turin s’étend sur 260 km, pour un coût initial de 9,6 milliards d’euros. Cependant, le ministre italien des Infrastructures a estimé, la semaine passée, que les travaux s’élèveraient à 26,1 milliards d’euros. En 2016, la France et l’Italie avaient signé un accord de financement de 8,4 milliards d’euros, une somme bien maigre par rapport à l’addition finale.

17 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
pierrot69vl le 11/11/2018 à 21:28
Allons, Pierre, ressaisis toi ! a écrit le 11/11/2018 à 15h21

Parce qu'il ne faut pas confondre une liaison nord-sud avec une liaison Est-ouest, Pierrot !

justement c'est ce que je dis le tunnel du gotthard va couvrire les besoins de toute l'europe du nord, du nord de la france, de la grande bretagne et de l'est, il nous reste quoi? les produits du portugal et de l'espagne à livrer?


Va falloir que les italiens virent les pizzas et se mettent à la morue pour justifier 7/8 wagons par semaine
.

Nota le gotthard va lui aussi en italie, il n'y a pas UNE ENORME connerie là? les suisses nous ont grillés et c'est tant pis et tant mieux pour le portefeuille de nos enfants

Signaler Répondre

avatar
Allons, Pierre, ressaisis toi ! le 11/11/2018 à 15:21
pierrot69vl a écrit le 11/11/2018 à 06h39

il existe déja une ligne, il suffit de la moderniser!

et de plus les suisses raffleront 85 % du trafic de toute l'europe avec leur tunnel qui est déja ouvert ...alors pourquoi balancer des milliards dans quelque chose qui est mort?

Parce qu'il ne faut pas confondre une liaison nord-sud avec une liaison Est-ouest, Pierrot !

Signaler Répondre

avatar
pierrot69vl le 11/11/2018 à 06:39
Totof . a écrit le 11/08/2018 à 14h17

Il serait aberrant de stopper le chantier du Lyon-Turin.Il est quand-même marrant de lire qu'il y'a la Mafia dans ce grand chantier.On voit là les supers arguments des anti!!!! Je pense aux emplois qui vont etre crées directement et indirectement.La Maurienne a besoin de ces emplois.

il existe déja une ligne, il suffit de la moderniser!

et de plus les suisses raffleront 85 % du trafic de toute l'europe avec leur tunnel qui est déja ouvert ...alors pourquoi balancer des milliards dans quelque chose qui est mort?

Signaler Répondre

avatar
Totof . le 11/08/2018 à 14:17

Il serait aberrant de stopper le chantier du Lyon-Turin.Il est quand-même marrant de lire qu'il y'a la Mafia dans ce grand chantier.On voit là les supers arguments des anti!!!! Je pense aux emplois qui vont etre crées directement et indirectement.La Maurienne a besoin de ces emplois.

Signaler Répondre

avatar
100% VELO le 03/08/2018 à 10:39
100% GAINDETEMPS a écrit le 03/08/2018 à 10h24

En 3 jours, on peut en faire des choses, y compris sur un vélo !

Ben vouiii !

Signaler Répondre

avatar
100% GAINDETEMPS le 03/08/2018 à 10:24
100% VELO a écrit le 03/08/2018 à 09h57

Perso j'ai déjà fait un Lyon-Turin à vélo en 3 jours !
Qu'est-ce que c'est que 3 jours dans la vie d'un homme ?!

En 3 jours, on peut en faire des choses, y compris sur un vélo !

Signaler Répondre

avatar
100% VELO le 03/08/2018 à 09:57

Perso j'ai déjà fait un Lyon-Turin à vélo en 3 jours !
Qu'est-ce que c'est que 3 jours dans la vie d'un homme ?!

Signaler Répondre

avatar
pat69570 le 31/07/2018 à 10:45

Que de fric foutu en l'air .Remarquez ceci n'est pas un problème français,mais mondial ....

Signaler Répondre

avatar
y'en a marre! le 31/07/2018 à 00:34
Stop aux dépenses inutiles pour le contribuable a écrit le 30/07/2018 à 13h30

C'est parfait : il faut absolument arrêter les frais avant l'escalade ruineuse, sauf pour les mafias du BTP. Pour preuve de l'inutilité de ce projet : la ligne actuelle est sous-utilisée et perd du fret chaque année.

Vous n’êtes pas "le" contribuable. mais "un" contribuable...
Il ne s'agit pas de votre argent,mais du notre.
Et moi, comme des millions d’européens contribuables,je veux cette liaison est/ouest pour notre continent!

Signaler Répondre

avatar
Impressionnant le 30/07/2018 à 20:47
Stop aux dépenses inutiles pour le contribuable a écrit le 30/07/2018 à 13h30

C'est parfait : il faut absolument arrêter les frais avant l'escalade ruineuse, sauf pour les mafias du BTP. Pour preuve de l'inutilité de ce projet : la ligne actuelle est sous-utilisée et perd du fret chaque année.

Vous en savez un peu plus sur 'les mafias du BTP"? Le BTP fait travailler beaucoup de monde. Le Lyon-Turin c'est de l’activité économique qui profite à tous (vous compris), aujourd'hui et demain.
Pour ce qui est de la ligne actuelle, le problème c'est qu'elle est trop lente, et que les transporteurs préfèrent la route plus rapide.
Le Lyon-Turin c'est aussi pour les voyageurs, et le trafic local. C'est un projet à plusieurs dimensions.

Signaler Répondre

avatar
en France on aime bien le 30/07/2018 à 19:56

Payer des indemnités pour rien, genre les ecopeages poids lourd avec les portiques qui pourrissent sur les routes; payer Vinci pour indemniser ND des landes ; payer des boites privées pour des radars embarqués, des études en millions pour le contournement ouest. Tout ca en pure perte , sans rien de concret au bout. C'est l'argent de personne alors claquons le gaiement en Etudes et indemnisations. Heureusement on a Eurostar et ca marche. C'est le meilleur exemple qu'on peut faire quelque chose de concret, que les clients sont là, et que c'est utile à la collectivité. Triste France.

Signaler Répondre

avatar
@Willy le 30/07/2018 à 17:02
willy69260 a écrit le 30/07/2018 à 15h33

qui connaît le coût des travaux déjà engagés et qui les a financés ?

La presse spécialisée a déjà fait ce calcul.

1,5 milliard d'euros ont déjà été engagés dans le chantier, et stopper le projet couterait TRES cher à l'Italie, car il faudrait :
- rembourser la France et l’Europe des sommes déjà engagées,
- payer des pénalités de résiliation de contrat aux entreprises qui travaillent
- + divers frais de sécurisation, de remise en état, de renaturation des sites, etc.

Le coût d’un hypothétique arrêt du chantier serait de 2 milliards d'euros pour l’Italie. Autrement dit, arrêter le chantier couterait vraisemblablement plus cher que de le poursuivre...

source : www.lemoniteur.fr/article/lyon-turin-un-arret-inenvisageable-mais-toujours-des-incertitudes-selon-la-transalpine.1978474

Signaler Répondre

avatar
willy69260 le 30/07/2018 à 15:33

qui connaît le coût des travaux déjà engagés et qui les a financés ?

Signaler Répondre

avatar
Erreur dans le dernier paragraphe le 30/07/2018 à 13:56

Le prix du Lyon Turin n'a pas varié de 10 à 26 milliards en une semaine. C'est clairement une FAKE NEWS !

* 9,6 milliards, c'est le coût de la section internationale.

* 26 milliards, ça correspond au coût à terme de l'ensemble de la ligne, avec les couteuses (et très incertaines) sections française et italienne.

Ces deux estimations n'ont pratiquement pas bougé depuis 2012.

Signaler Répondre

avatar
Abandon trop couteux pour être réaliste le 30/07/2018 à 13:47

Sauf que le Lyon Turin, ce n'est plus un projet mais un chantier : 25 km de tunnel ont déjà été construits.

En plus, la France ne paye que 25% du coût total du tunnel... soit environ 2,5 milliards d'euros.

Pour donner un ordre de grandeur, c'est à peine plus que prix du bouclage du périphérique lyonnais (le fameux "anneau des sciences" si cher à la métropole de Lyon)

Signaler Répondre

avatar
nra le 30/07/2018 à 13:45

Enterré c'est pesé

Signaler Répondre

avatar
Stop aux dépenses inutiles pour le contribuable le 30/07/2018 à 13:30

C'est parfait : il faut absolument arrêter les frais avant l'escalade ruineuse, sauf pour les mafias du BTP. Pour preuve de l'inutilité de ce projet : la ligne actuelle est sous-utilisée et perd du fret chaque année.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.