A Lyon, le collectif MeToo écoute les femmes victimes de violences sexistes

A Lyon, le collectif MeToo écoute les femmes victimes de violences sexistes
DR

Le collectif MeToo s'est lancé en novembre dernier suite au mouvement MeToo aux Etats-Unis. Le mouvement a pris une telle ampleur que des rassemblements ont eu lieu dans plusieurs villes de France le 29 otobre 2017.

A Lyon, les organisatrices de cet événement ont décidé de créer un collectif, le collectif MeToo Lyon qui n’a pas cessé de s’activer : avec un travail de sensibilisation à destination du grand public et l’organisation de conférences et d’ateliers. 

Cette année le collectif lance des permanences d'écoute pour les victimes de violences sexistes (viol, agression) tous les mercredis de 18h à 20h à partir du 12 septembre à la maison des associations, espace diderot, dans le 1er arrondissement de Lyon. 

Le collectif  propose également des groupes de parole ouverts à toutes les femmes qui souhaitent échanger avec d’autres sur leurs vécus quant aux agressions qu’elles ont subies tous les 1ers mercredis du mois (à partir d’octobre), même lieu, même heure que les permanences.  Deux psychologues bénévoles seront là pour animer le groupe. L’inscription se fait à l’adresse mail collectifmetoolyon@gmail.com.

L'une des psychologues a accepté de nous parler du projet, pour elle les violences sexistes et sexuelles ont été banalisées à l'extrême. Avec le mouvement des milliers de femmes "ont pris conscience de la gravité de ces violences. (..) Le but de ce groupe de parole est de s'adresser à toutes les femmes, quelque soit ce qu’elles aient vécu (inceste,viol, harcèlement, mais aussi agressions quotidiennes comme les agressions sexuelles dans les transports en commun)".

Elle nous apprend aussi que le collectif a encore plein d'autres projets dont la future création d'un site internet,  Affaire à suivre donc

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
syzy28 le 13/09/2018 à 14:50

J essaye juste de survivre alors pour toutes celles qui se battent courage et celles qui arrivent au bout de ce combat BRAVO

Signaler Répondre

avatar
Prout le 13/09/2018 à 14:25

Marre de tous ces imbéciles qui se permettent d'enquiquiner les femmes dans la rue ou ailleurs

Signaler Répondre

avatar
Prout le 13/09/2018 à 14:21

BRAVO BRAVO BRAVO BRAVO. C'est bien. Pourvu que les choses évoluent pour les femmes battues, agressées verbalement ou sexuellement.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.