Près de Lyon : interpellé alors qu’il observait des collégiens

Près de Lyon : interpellé alors qu’il observait des collégiens
Photo d'illustration - LyonMag

Il y a un peu plus d’une semaine, une plainte a été déposée au commissariat de Givors.

La personne qui est venue se plaindre auprès des policiers avait évoqué la présence d’un homme qui rodait à la sortie du collège "Lucie-Aubrac".
En enquêtant, les policiers ont recueilli le témoignage d’une adolescente de 13 ans, se disant victime d’attouchements de la part de l’individu recherché.

D’après Le Progrès, l’homme aurait aussi invité la victime présumée à venir chez lui. Toujours selon nos confrères, le suspect sera finalement interpellé par des policiers le 25 novembre, alors qu’il observait des collégiens sur un stade près de l’établissement givordin. 

Âgé de 45 ans, l’individu était attendu ce mercredi après-midi à Lyon pour un jugement en comparution immédiate.
 

X
7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pigé le 02/12/2021 à 18:04
Marie Gabrielle a écrit le 02/12/2021 à 17h18

Pigé, je pense et j'espère que dans beaucoup de familles c'est le cas, du moins dans les familles qui tiennent la route, c'est sûr que parler aux enfants dès le plus jeune âge est
Vital malheureusement plus aujourd'hui qu'avant.

Chère Madame, la question n'est pas là puisque la grande majorité des abus sexuels ont lieu dans la famille. Mais oui. Donc c'est le travail de l'Éducation nationale et des services sociaux qui doivent intervenir dans les classes.
Les programmes imposent des heures d'éducation sexuelle chaque année de la scolarité, elles ne sont quasiment jamais assurées.

Signaler Répondre

avatar
Marie Gabrielle le 02/12/2021 à 17:18
Pigé a écrit le 02/12/2021 à 15h47

Plutôt que de pousser des cris d'orfraie, d'insulter, de s'exciter (bizarre...), il conviendrait de mieux former la jeunesse à reconnaître les propositions indélicates, à oser les refuser, à savoir à qui s'adresser si l'on est mal. Et, au fond et avant tout, d'être conscient de cela dès le plus jeune âge : "Mon corps, c'est mon corps", personne ne peut en disposer sans mon autorisation.

Pigé, je pense et j'espère que dans beaucoup de familles c'est le cas, du moins dans les familles qui tiennent la route, c'est sûr que parler aux enfants dès le plus jeune âge est
Vital malheureusement plus aujourd'hui qu'avant.

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 02/12/2021 à 15:47
Lyon synonyme de déclin a écrit le 02/12/2021 à 09h51

Ordure. Interdiction définitivement du séjour dans la métropole lyonnaise.

Plutôt que de pousser des cris d'orfraie, d'insulter, de s'exciter (bizarre...), il conviendrait de mieux former la jeunesse à reconnaître les propositions indélicates, à oser les refuser, à savoir à qui s'adresser si l'on est mal. Et, au fond et avant tout, d'être conscient de cela dès le plus jeune âge : "Mon corps, c'est mon corps", personne ne peut en disposer sans mon autorisation.

Signaler Répondre

avatar
le vieux lutin bougon le 02/12/2021 à 14:32
Lyon synonyme de déclin a écrit le 02/12/2021 à 09h51

Ordure. Interdiction définitivement du séjour dans la métropole lyonnaise.

Ce n'est que déplacer le problème. Ca ne sert à rien

Signaler Répondre

avatar
Tranquillou bidou le 02/12/2021 à 10:25
Name et shame a écrit le 02/12/2021 à 09h58

Faut faire comme dans la presse aux States. Noms et prénoms, âge , et photo de la raclure sont toujours publiés comme acte de service public.

Oui, entièrement d'accord avec vous.

Signaler Répondre

avatar
Name et shame le 02/12/2021 à 09:58

Faut faire comme dans la presse aux States. Noms et prénoms, âge , et photo de la raclure sont toujours publiés comme acte de service public.

Signaler Répondre

avatar
Lyon synonyme de déclin le 02/12/2021 à 09:51

Ordure. Interdiction définitivement du séjour dans la métropole lyonnaise.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.