Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

Un artisan agressé pour une place de parking à Lyon, la CAPEB réagit

LyonMag

"45 jours d’ITT pour avoir voulu travailler", c’est une des phrases qu’on peut retrouver dans le communiqué de presse de la CAPEB syndicat patronal de l’artisanat et du bâtiment, et l’union des entreprises de proximité Rhône et Métropole.

L’histoire a débuté mercredi, lorsqu'un artisan a été agressé dans la rue, en Presqu’île, pour avoir tenté de garder sa place de de stationnement pour son véhicule professionnel.

 

Cette agression semble être pour la CAPEB la preuve que la ville n’est pas assez emménagée pour recevoir des artisans et des petites entreprises du bâtiment. Le CAPEB avait d’ailleurs alerté la Métropole en juillet dernier grâce à un courrier adressé notamment à son David Kimelfeld. La CAPEB aurait peur  "de la dégradation du centre-ville, la dégradation du patrimoine, de la paupérisation de certains quartiers avec fermeture des commerces de détails et de bouche à Vaise ou Cours Lafayette, ou encore de la recrudescence des escroqueries au dépannage".

La CAPEB revendique un dispositif de stationnement plus adapté aux artisans avec des tarifs préférentiels et des places réservables durant plusieurs jours.

 

Depuis l'agression, une demande de rendez-vous en urgence a été déposée auprès du maire de Lyon.


Commentaires 9

Déposé le 07/10/2018 à 10h46  
Par nimbusgeorges Citer

Le ton de certains commentaires où chacun défoule ses frustrations est affligeant. Je suggère à la CAPEB de proposer de remplacer le concept de place pour handicapés par celui de place réservée à ceux qui doivent stationner à proximité, handicapés, artisans infirmières etc et l'étendre à toutes les zones encombrées même sans commerce. Si on le fait, je suis conscient qu'à chaque fois qu'une place réservée m'empêchera de stationner, je vais râler comme un voleur et je l'accepte. mais si continue dans le chacun pour soi on va tous crever

Déposé le 05/10/2018 à 18h31  
Par La réalité est plus douloureuse Citer

pour ajouter a écrit le 05/10/2018 à 12h04

les lyonnais seront bien content quand le centre ville sera déserté au profit de grand centre commerciaux accessibles à tous.. comme la Soie, qui, si l'image du quartier change, deviendra une réelle alternative et un concurrent non négligeable de la part dieu et du centre de Lyon

la dictature anti auto est juste debile!

avant de venir se plaindre, les cyclistes feraient mieux de balayer devant leur porte! si ils acceptaient des plaque minéralogiques, nous serions tous égaux devant la sanction!
mais c est un autre débat.. sans fin

Exactement. Des devis souvent multipliés par trois ,pour faire réaliser des travaux en plein centre ville .car ,nombreux sont ceux qui ne veulent plus travailler dans ses endroits devenus inaccessible à TOUS.

Déposé le 05/10/2018 à 12h04  
Par pour ajouter Citer

tiens donc a écrit le 05/10/2018 à 08h19

Merci pour le gogole ca situe un peu le niveau de réflexion.

Vous pensez donc que le gentil artisan occupant des places réservées (au dépend de qui au fait ? le résident en grande majorité) va subitement ne plus facturer ses déplacements ? Laissez moi rire.

Pour le reste les habitants de centre ville ne manifestant quasiment aucune réticence à la politique de stationnement actuelle ils en paieront le prix jusqu'à ce qu'ils décident de changer d'avis.

Enfin soyons sérieux sur un chantier de 3 ou 4 jours c'est pas les 200 euros de stationnement qui pèsent le plus sur la facture.

les lyonnais seront bien content quand le centre ville sera déserté au profit de grand centre commerciaux accessibles à tous.. comme la Soie, qui, si l'image du quartier change, deviendra une réelle alternative et un concurrent non négligeable de la part dieu et du centre de Lyon

la dictature anti auto est juste debile!

avant de venir se plaindre, les cyclistes feraient mieux de balayer devant leur porte! si ils acceptaient des plaque minéralogiques, nous serions tous égaux devant la sanction!
mais c est un autre débat.. sans fin

Déposé le 05/10/2018 à 08h19  
Par tiens donc Citer

Les imbéciles Heureux. a écrit le 04/10/2018 à 18h23

Aucun souci,les devis tiennent comptes,AUSSI de la difficulté à se garer et à la verbalisation. Au final, c’est toujours les gogols comme vous qui payer l’addition.

Merci pour le gogole ca situe un peu le niveau de réflexion.

Vous pensez donc que le gentil artisan occupant des places réservées (au dépend de qui au fait ? le résident en grande majorité) va subitement ne plus facturer ses déplacements ? Laissez moi rire.

Pour le reste les habitants de centre ville ne manifestant quasiment aucune réticence à la politique de stationnement actuelle ils en paieront le prix jusqu'à ce qu'ils décident de changer d'avis.

Enfin soyons sérieux sur un chantier de 3 ou 4 jours c'est pas les 200 euros de stationnement qui pèsent le plus sur la facture.

Déposé le 05/10/2018 à 07h44  
Par Green comm Citer

Rasle bol 69 a écrit le 04/10/2018 à 19h17

C'est pour cela que les véhicules d'artisans sont de plus en plus souvent stationnés sur les pistes cyclables?

Comme quoi, c est bien la preuve si il n y a pas eu de réflexion sur la voiture en ville! Si on avait géré la ville plutôt que de faire de la grosse comm crasseuse, le problème ne se poserait pas! Les vélos, les auto et les piétons se déplaceraient sans accrocs

Pour en revenir à l article.... tabasser un gars pour une place de parking, c est de la folie! Ne me dites pas que l’agresseur en est à sa première!

Déposé le 04/10/2018 à 19h17  
Par Rasle bol 69 Citer

C'est pour cela que les véhicules d'artisans sont de plus en plus souvent stationnés sur les pistes cyclables?

Déposé le 04/10/2018 à 18h23  
Par Les imbéciles Heureux. Citer

tiens donc a écrit le 04/10/2018 à 17h21

N'importe qui venant travailler, se divertir ou habitant Lyon tourne pour trouver une place et la paye et il faudrait que les artisans aient des places bloquées indéfiniment le temps de leurs chantiers et à moindre cout ?

S'ils ont de la manutention le dispositif existe deja. Si c'est juste pour se garer le moins loin possible ils n'ont qu'a faire comme tout le monde avec en plus la chance de pouvoir refacturer tout cela à leurs clients.

Aucun souci,les devis tiennent comptes,AUSSI de la difficulté à se garer et à la verbalisation. Au final, c’est toujours les gogols comme vous qui payer l’addition.

Déposé le 04/10/2018 à 17h21  
Par tiens donc Citer

N'importe qui venant travailler, se divertir ou habitant Lyon tourne pour trouver une place et la paye et il faudrait que les artisans aient des places bloquées indéfiniment le temps de leurs chantiers et à moindre cout ?

S'ils ont de la manutention le dispositif existe deja. Si c'est juste pour se garer le moins loin possible ils n'ont qu'a faire comme tout le monde avec en plus la chance de pouvoir refacturer tout cela à leurs clients.

Déposé le 04/10/2018 à 16h50  
Par violence normale Citer

le syndicat pousse un peu! "agressé pour avoir voulu travailler"

je rappel a ces messieurs qu il y a quelques semaines, un homme a été battue a mort devant sa famille pour la même chose!

les individus violents et dangereux sont en libertés! ajouter a cela une pression constante mise sur les automobilistes (carburant, stationnement, interdiction ...) et on obtient ce genre d evenement

prompt rétablissement a ce monsieur

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.