Fondateur de la Coupe du Monde de la Pâtisserie, Gabriel Paillasson cède le flambeau

Fondateur de la Coupe du Monde de la Pâtisserie, Gabriel Paillasson cède le flambeau
Gabriel Paillasson - LyonMag

Ce sera son dernier Sirha en tant que patron de la Coupe du Monde de la Pâtisserie.

Une idée un peu folle lancée il y a 30 ans aux côtés de son ami Paul Bocuse. En janvier prochain, à l’occasion du salon de la gastronomie à Eurexpo, Gabriel Paillasson tirera sa révérence.

A 71 ans, le double meilleur ouvrier de France, à la réputation qui dépasse largement les frontières de Saint-Fons où sa pâtisserie, aujourd’hui fermée, était prise d’assaut à toute heure de la journée, a décidé de passer le relais à un ancien vainqueur de la compétition, Philippe Rigollot. Ce dernier deviendra président de la Coupe du Monde lors de la prochaine édition.

Philippe Rigollot

                                             Philippe Rigollot - LyonMag

Pour Gabriel Paillasson, c’est donc l’heure de la retraite. Il reste un puit d’anecdotes à l’esprit vif. Ce mardi, lors de la présentation à la presse de l’édition 2019 du Sirha, le pâtissier a fait rire l’assemblée en se moquant de la mode du veganisme, qui selon lui existe depuis la nuit des temps.

Entouré de Philippe Rigollot et de Quentin Bailly, lauréat en 2013, il est apparu très ému d’être ainsi célébré par la crème de la profession à Lyon.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Edgar le 27/11/2018 à 23:28

Honneur à ce grand Monsieur.

Signaler Répondre

avatar
Félicitations -- accompagnées d'un avertissement le 27/11/2018 à 20:21

D'accord, Monsieur Paillasson est un chic type.

Malheureusement il est capable de bousiller sa réputation en prenant position pour la peste jaune qui est traine de détruire l'image de notre pays magnifique.

Comportez-vous bien Monsieur Paillasson.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.