La justice lyonnaise enquête sur François Molins

La justice lyonnaise enquête sur François Molins
François Molins - DR

Depuis plusieurs années, François Molins est devenu le visage de la justice en France.

A travers ses multiples conférences de presse organisées après les attentats, l'ex procureur de la République de Paris, devenu récemment procureur général près la Cour de cassation a connu l'envers du décor.

Le Dauphiné Libéré révèle que François Molins est dans le viseur de la justice lyonnaise. Récemment, il a même été entendu par un juge d'instruction dans le cadre d'une affaire de fausse garde à vue. Le dossier de "trafic de stupéfiants, association de malfaiteurs, faux en écriture publique aggravée" a été ouvert en 2017 entre Rhône et Saône.

Selon un ancien agent infiltré, un individu avait été extrait de sa prison en 2015 pour être placé en garde à vue. Sauf qu'il s'agissait d'un coup monté. Informateur de la police, l'homme se trouvait en réalité dans un hôtel où il avait passé une grosse commande de cannabis en provenance du Maroc. Le tout pour les besoins d'une enquête de l'Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS).


Il semblerait que les services de François Molins, pas au courant des intentions premières de l'OCRTIS, aient ensuite maquillé l'affaire.

Le procureur de Paris de l'époque a-t-il supervisé l'affaire ou bien ses services ont-il agi dans son dos ? C'est ce que devra déterminer la justice lyonnaise ces prochains mois.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
C'est quoi ? le 05/12/2018 à 09:26

C'est quoi la "justice lyonnaise" ?
Après on s'étonne au vu du titre qu'il n'y ai de moins en moins d'unité dans un si petit pays comme la France

Signaler Répondre

avatar
le deuxieme bureau le 05/12/2018 à 00:13

VOILA, on n'y est la réalité dépasse la fiction qu'elle France du jamais vue nous voila Dans des séries française style BRAQUO ou film style GOS FAST et oui Pour serrer des voyous ou des terroristes faut bien trouver quelques balance, indique infiltrations dans les prisons, chaud qui est qui maintenant entre les barreaux attention en promenade a qui vous parlez ????

Signaler Répondre

avatar
Paco de C. le 04/12/2018 à 19:19

On a vu pire...
Et puis il y a la loi et l'esprit de la loi

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 04/12/2018 à 13:28

Le panier de crabes et les tontons.
Beaucoup de gens impliqués mais au final ....

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 04/12/2018 à 11:25

Ouf ! c'est pas le procureur qui trafiquait de la drogue...
Si la manœuvre des services de police pour arrêter les trafiquants a marché ...de quoi se plaint -on ?

Signaler Répondre

avatar
Jean Rachid le 04/12/2018 à 10:44

Bravo des pour les con devant la TV

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.