Grand débat national : une boite mail et des cahiers citoyens mis en place à Lyon

Grand débat national : une boite mail et des cahiers citoyens mis en place à Lyon
photo d'illustration - Lyonmag.com

Gérard Collomb avait promis de "s'inscrire pleinement dans le Grand Débat National" voulu par le président de la République. Dans sa ville de Lyon, plusieurs moyens sont donc déployés pour que les citoyens puissent transmettre leurs propositions.

La première, qui pourrait connaitre un grand succès puisqu'elle n'engage aucun déplacement, est une boite mail spécifiquement créée pour l'occasion : legranddebat@mairie-lyon.fr. Des cahiers citoyens ont également été mis en place dans les neuf maires d'arrondissement.

"L’ensemble des contributions seront réunies par la Mairie centrale qui les transmettra en un seul envoi à la plateforme nationale", promet la Ville.

Pour mieux organiser des débats, des salles municipales et des salles gérées par les mairies d’arrondissement pourront être réservées gratuitement, soit par des particuliers, soit par des personnes morales, en fonction des cas. L’agenda de ces différentes réunions d’initiatives locales sera accessible du site internet de la Ville www.lyon.fr.

Jusqu’au 15 mars prochain, ce grand débat national permettra de recueillir les propositions et les attentes des citoyens sur 4 grands thèmes : la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’État et des services publics, la démocratie et la citoyenneté, et  la transition écologique. Si la Ville de Lyon a décidé d'engager des moyens, l'Etat a également mis en place différents outils, notamment une plateforme numérique : https://granddebat.fr, une adresse postale : Mission Grand Débat, 244, Boulevard Saint-Germain, 75007 Paris et un numéro vert : 0800 97 11 11.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
beauval le 30/01/2019 à 14:20

pencez vous vous a l auquementation des retraites pour leur pouvoirs d achat nous les oublier des traveaux forcer

Signaler Répondre

avatar
Parles à ma main!!! le 24/01/2019 à 18:21

Le débat nazional est une vaste fumisterie,mdrrrrrrr. Dire qu’il y a encore des gogols pour croire aux contes de fées. Les français sont les champions du monde de la tchatche pour rien dire et surtout ne rien faire.

Signaler Répondre

avatar
oh le 24/01/2019 à 18:15

Oh les râleurs et feignants sont de sortie. LoL Allez bossez et arrêter de vous regarder le nombril.

Signaler Répondre

avatar
cbd le 24/01/2019 à 10:58

Grand débat national : une boite mail et des cahiers citoyens mis en place à Lyon et 100 balles et un mars...!

président méprisant

Signaler Répondre

avatar
il y a un hic ..... le 24/01/2019 à 10:11

encore un qui voudrait nous faire croire au Père Noël
Il est "gentil" ce bon gars, "je suis un patriote" dit il

La réalité est tout autre
voyons voir
https://youtu.be/vreqQaYz3aI

Signaler Répondre

avatar
infoskipper le 24/01/2019 à 09:54

Bonjour,
Vous dites pour le Grand débat, mettre en place des salles gratuitement, seulement lorsque l'on veut en réserver une, il faut une organisation de sécurisation de la salle.
Pourriez vous me dire comment faire sans que le prix soit astronomique ?

Signaler Répondre

avatar
inutilité le 24/01/2019 à 09:18

ahahaha grand débat
rien que le titre est une fake news

Signaler Répondre

avatar
maisoui le 24/01/2019 à 09:16
Marie Sophie a écrit le 24/01/2019 à 08h57

Ne soyez pas dupes, ce grand débat (initié par les GJ mais repris à son compte par Macron) n'est qu'un enfumage de plus pour l'inclure (sans décompte) à sa campagne des Européennes et, bien entendu, ne sera aucunement suivi de faits.....ou si peu.
Il a d'ailleurs dit qu'il ne changerait pas sa feuille de route .
De Gaulle avait dit "les Français sont des veaux"....il devait prévoir ce "grand débat".

Vous avez entiérement raison !

Signaler Répondre

avatar
Marie Sophie le 24/01/2019 à 08:57

Ne soyez pas dupes, ce grand débat (initié par les GJ mais repris à son compte par Macron) n'est qu'un enfumage de plus pour l'inclure (sans décompte) à sa campagne des Européennes et, bien entendu, ne sera aucunement suivi de faits.....ou si peu.
Il a d'ailleurs dit qu'il ne changerait pas sa feuille de route .
De Gaulle avait dit "les Français sont des veaux"....il devait prévoir ce "grand débat".

Signaler Répondre

avatar
MAS-CA-RADE le 23/01/2019 à 20:01

Évolution !

Les révolution finissent toujours par en revenir au même point, on "renverse" une caste pour rapidement la remplacer par une autre tout aussi nuisible à la majorité :-)

Mais sur le fond, le constat est irréfutable, tout ces gens de qualité vivent en vase clos et sont assez peu préoccupés du "petit peuple" qui n'a d'autres fonctions que de les servir, de les enrichir ... Ils vivent dans un monde bien éloigné du nôtre, ils sont les vainqueurs du darwinisme, la race supérieure (et ce n'est pas une métaphore) !

Maintenant, nous sommes face à un problème. Ces gens-là détiennent tout les pouvoirs !

la démocratie n'est qu'un faux nez sur le régime ploutocratique/aristocratique, en France, même le parlement "représentatif du peuple" n'est qu'un parlement Potemkine ...

Les forces de l'ordre sont devenu des prétoriens, la justice est au service de ceux qui signent les chèques de fin de mois et ses membres les plus influents sont eux mêmes membre de la Caste. "J'adore" écouter lors de ses interventions sur les médias "maître" Badinter, drapé dans sa toge d'avocat auréolé de ses combats contre la peine de mort, mais oubliant de signaler qu'il est aussi l'époux d'une des femmes les plus riches de France :-). Ses "affirmation" sur l'indépendance de la Justice sonnent donc légèrement "faux" :-), mais je m'éloigne un peu du sujet. Donc, la Caste contrôle police, justice, armée, finance, média/propagande ... Cela laisse assez peu de place à une révolution, la surveillance de masse commence à s'installer en France en toute légalité et l'on peut se demander si le grand débat et les "propositions citoyennes" n'ont pas comme utilité uniquement de venir enrichir le "fichier des ennemis de la nation" ...

Nous reste peut-être un espoir, prendre exemple sur Ghandi et refuser de collaborer. Mais ... Que sommes nous prêt à "abandonner", à quoi sommes nous prêt à renoncer. Même le Palmella semble être indispensable à notre bonheur :-).

En bref, à part attendre le prochain crash majeur de l'économie mondiale qui est éminent et l'effondrement écologique, j'ai peur que notre agitation ne dérange en rien l'aristocratie, l'année 2018 fut d'ailleurs particulièrement propice aux réjouissances dans les châteaux !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.