Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Bruno Lina : « La vaccination est le pilier de la lutte contre la grippe A »

Valérie Pécresse, la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, a annoncé jeudi matin un effort supplémentaire d’urgence de 2 millions d’euros en faveur de la recherche. La ministre était en visite à Lyon, au sein du laboratoire de recherches P4 à Gerland. Elle est ainsi venue apporter son soutien aux chercheurs français et faire un état des lieux sur l’avancement de la compréhension du virus. Bruno Lina, qui dirige les travaux sur le virus H1N1 au sein de P4, revient pour Lyon Mag.com sur ces recherches et plus généralement sur la grippe A.

Lyon Mag.com : Quels types de recherches sont menés au sein du laboratoire contre le virus de la Grippe A ?
Bruno Lina : On essaye d’imaginer l’évolution de ce virus. Et parmi les scénarii qui sont possibles, il y a le facteur de virulence. Les travaux que l’on mène donc aujourd’hui dans le P4 concernent le virus H1N 1, et dans lequel on introduit un gène de virulence pour voir si celui-ci l’accepte et s’il devient du même coup plus dangereux. Pour l’instant, le virus a beaucoup de mal à acquérir le facteur de virulence. Mais notre objectif est d’avoir un coup d’avance par rapport à ce qu’il pourrait se passer dans la nature et d’anticiper l’apparition d’une mutation traitée en laboratoire.

Vous avez l’impression d’avoir engagé une course contre la montre ?
C’est un peu une course contre la montre dans la mesure où l’on est en train de faire face à une pandémie qui nait. Et on voit ces virus évoluer plus ou moins rapidement. Et tout l’objectif est d’accumuler un maximum d’informations concernant les vaccins et les traitements, de manière à pouvoir agir de façon raisonnée et scientifique pour modifier soit un vaccin, soit la prise en charge des patients.

Quel regard portez-vous sur les « grippe party » organisées dans certains pays ?
Faire ce type d’évènement est ridicule. Est-ce qu’il y avait des « SARS party » ? Est-ce qu’il y avait des « staphylocoque party » ? Non. Ca ne tient pas debout, ça n’a pas de sens, c’est une hérésie. L’objectif lorsqu’on travaille contre une pandémie, c’est d’éviter que les gens soient infectés. Donc avoir des conduites d’infection spontanées telles qu’on l’observe aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne, c’est marcher sur la tête et c’est faire tout à l’envers. Statistiquement, une personne sur 1000 meurt de la grippe A. Donc si on rassemble 1000 personnes dans un coin, il y en a une qui mourra. Avec les vaccins, personne ne mourra.

La vaccination est-elle toujours la solution la plus efficace aujourd’hui ?

C’est le pilier de la lutte contre la pandémie. Il va nous permettre de réduire très significativement le phénomène. Selon un modèle mathématique, si on arrive théoriquement à vacciner 90% des enfants, on réduit la taille de la pandémie et le nombre de personnes infectées de moitié à l’échelle française, soit 12 millions de personnes infectées au lieu de 24 millions.

En situation de pandémie, comment la France va devoir se comporter lors des évènements qui rassemble de la population ? (rencontres sportives, concerts, écoles, …)

Déjà, il faut savoir qu’une personne ne va pas contaminer 20 000 personnes. Mais c’est vrai que, très clairement, le regroupement est un phénomène d’amplification de la pandémie. Peut-être que si celle-ci prend de l’ampleur à l’automne, les regroupements de personnes pourraient ne plus être autorisés pendant une période limitée. Je ne peux pas vous donner une date de fermeture du Stade de Gerland, mais il faut savoir que cette solution sera envisagée. Idem pour les écoles, car s’il y a situation de pandémie, les établissements scolaires seront fermés.

Propos recueillis par Gwenaël Windrestin



Tags : santé |

Commentaires 5

Déposé le 17/04/2010 à 10h29  
Par christian pène Citer

suivant un article de Sylvie SIMON , le cher professeur nous prophétiserait une nouvelle pandémie avec vague de vaccinations à la clé....or Pasteur a admis qu'il s'était trompé sur les vaccins et le labo Baxter s'est déclaré dégagé de toute responsabilité pour vaccins inefficaces et dangereux.... le pr LINA a toute sa place dans l'établissement sis rue de la Santé à Paris aux bons soins de la ministre de la Justice et de ses sbires

Déposé le 06/01/2010 à 09h47  
Par tamiflu Citer

Notre justice ne peut davantage ignorer que l'OMS, les officiels de Santé Publique et les compagnies pharmaceutiques ont construit une machine mondiale de propagande au sujet de pandémies imminentes. Mme Chan, directrice de l'OMS, a ainsi déclaré l'alerte pandémique de niveau 6 en suivant les conseils éclairés d'experts inféodés aux lobbies pharmaceutiques. C'est le cas des Prs Bruno Lina, président en France du GEIG ( Le GEIG est financé par les 5 laboratoires qui distribuent des vaccins contre la grippe sur le territoire français (Sanofi Pasteur MSD, GSK, Pierre Fabre, Solvay et Novartis Vaccines) et Osterhaus, conseiller en chef pour les questions de virus pour le gouvernement Britannique et Hollandais,expert-clé du SAGE (Strategic Advisory Group of Experts Président du European Scientific Working group on Influenza (ESWI) financé exclusivement par les géants pharmaceutiques, fabricants de vaccins. Merci la science !

Déposé le 06/01/2010 à 09h23  
Par landok Citer

Il parait que ce soit-disant professeur-malfaiteur est président en France du GEIG, financé à 100% par les fabricants de vaccins contre la grippe ! LoL

Déposé le 01/09/2009 à 18h23  
Par XYZ Citer

J'appuie fortement la réalité révélée par ZX Nous prendre pour des imbéciles cela suffit !!! Et la vaccination contre la connerie c'est pour quand ? Réveillez-vous ! Faites le travail sur vos peurs et libérez vous de l'emprise que vous donnez à cet elite gouvernante !

Déposé le 27/07/2009 à 23h55  
Par ZX Citer

Le vaccin contre cette grippe va être distribué sans avoir subie toutes les phases de tests nécessaires. Le gouvernement américain a donné l'immunité juridique aux labos en cas de problèmes. La population va donc clairement servir de cobaye. De plus, pour rendre le vaccin plus efficace, les labos vont rajouter des substances très nocives pouvant multiplier les risques liés à tout vaccin par 2. Ce serait criminel de faire cela, surtout sur des enfants et sur des femmes enceintes. C'est une honte si l'OMS laisse passer cela ! Et si le vaccin devait être imposé aux populations ce serait dramatique ! La journaliste autrichienne qui a déposé plainte pour génocide aurait-elle raison ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.