De la prison avec sursis pour une fausse alerte à la bombe sur le vol Lyon-Rennes

De la prison avec sursis pour une fausse alerte à la bombe sur le vol Lyon-Rennes
photo d'illustration - Lyonmag.com

L'étudiant breton qui était l'auteur d'une fausse alerte à la bombe sur le vol Lyon-Rennes en janvier dernier a été condamné ce mardi à neuf mois de prison avec sursis.

Il était jugé devant le tribunal correctionnel de Rennes pour "communication de fausses nouvelles compromettant la sécurité d'un aéronef en vol".

Le 18 janvier dernier, il avait passé un appel anonyme dans le but d'empêcher ses parents, présents dans l'avion, de le rejoindre en Bretagne. L'appareil avait dû fait demi-tour.

L'étudiant de 23 ans a également écopé d'une mise à l'épreuve de deux ans.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
reponse à « oups » le 22/05/2019 à 22:40

Il aurait pris pareil. Bonne soirée

Signaler Répondre

avatar
dehem le 22/05/2019 à 11:18

Il ne l'est pas précisé dans cet article mais le prévenu devra verser 1 900 euros à la société aéroportuaire Rennes-Dinard et 1 350 euros à l’aéroport de Lyon, parties civiles, pour leur préjudice matériel.

Signaler Répondre

avatar
GIGLIO le 22/05/2019 à 08:44
Oups a écrit le 21/05/2019 à 18h32

Il l'a échappé belle.
Mais combien aurait-il pris si l'étudiant s'appelai Mohamed ?

Il aurait été relaxé!

Signaler Répondre

avatar
Oups le 21/05/2019 à 18:32

Il l'a échappé belle.
Mais combien aurait-il pris si l'étudiant s'appelai Mohamed ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.