Mathieu Bastareaud vers le LOU rugby ?

Mathieu Bastareaud vers le LOU rugby ?
"Basta" en attente - Twitter du joueur

"Basta" le RCT, "buongiorno" le LOU ? L'avenir de Mathieu Bastareaud, non retenu pour la Coupe du monde de rugby 2019 au Japon, et libéré par le Racing Club Toulonnais, est incertain. Il hésiterait ainsi entre le LOU Rugby et le Montpellier HR.

Désormais engagé pour la prochaine saison de Major League Rugby (MLR), le nouveau championnat Nord-américain, dans les rangs du Rugby United New York, "Bastarocket" doit trouver un club jusqu'à son départ pour une durée de six mois au pays de l'Oncle Sam en décembre prochain.

Selon les informations du journal L'Equipe, s'il était un temps envisagé pour lui de rester au club avec lequel il a remporté trois Coupes d'Europe (2013, 2014, 2015) et un Championnat de France (2014), ses adieux et l'ovation dont il a fait l'objet lors du dernier match dans l'antre de Mayol l'ont poussé à clore son histoire avec Toulon.

Si les clubs de Saracens et du Munster semblaient être des destinations plausibles, c'est bien le Top 14 qui tient la corde, et plus particulièrement les équipes de Lyon et Montpellier.

Le natif de Créteil, âgé de 30 ans, aux 54 sélections avec le XV de France, constituerait indéniablement un renfort de poids parmi les locataires du Matmut Stadium de Gerland. Les qualités du trois-quarts centre, dont il était question d'une reconversion en troisième ligne centre, dans la perforation, la contestation et la capacité à "gratter" des ballons, n'étant plus à démontrer.

En outre, il retrouverait la "colonie toulonnaise" du LOU, et notamment le coach Pierre Mignoni.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Allez le LOU le 10/07/2019 à 14:07

Non merci la maison 3/4 centre est très bien tenu au LOU, entre Wulf, Regard et Ngatai.....

Pas besoin d'un intérimaire au melon sur dimensionné

Signaler Répondre

avatar
Danilo le 10/07/2019 à 12:06

Bizarre, au stade du Lou, aucun problème de fauteurs de troubles , comme à la Guille ou à Bellecour ?.......

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.