Vernay : Des panneaux photovoltaïques installés sur la route

Vernay : Des panneaux photovoltaïques installés sur la route
Photo d'illustration - DR

Les 48 panneaux présents alimenteront la mairie en électricité.

C’est la première commune du département à déployer un tel dispositif. À Vernay, commune d’une centaine d’habitants dans l’agglomération de Villefranche-sur-Saône, le maire a inauguré ce samedi la première route photovoltaïque du Rhône. Celle-ci se situe le long de la RD129E et comporte 48 dalles.

Les panneaux ont été posés par la société Wattway il y a quelques jours et devraient permettre de fournir en électricité la mairie de Vernay. Le maire Philippe Perret explique que l’installation peut supporter tous types de véhicules. Cela ne changera rien pour les automobilistes. Il n’y a en effet aucune incidence sur la conduite à avoir au-dessus des panneaux.

Vernay est la troisième commune de la région Auvergne–Rhône-Alpes à mettre en place ces panneaux sur la route. Chambéry en a également installé sur 68 m2 en juin. Ces panneaux ne sont pour le moment que de simples expérimentations. Ils pourraient se développer dans d’autres villes à l’avenir.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Globule le 24/07/2019 à 00:14

C'est juste une question de physique voir même de géométrie : des panneaux horizontaux ont forcément un mauvais rendement. Si on ajoute l'épaisseur de la couche de protection et la salissure on se retrouve à produire 5 fois moins d'électricité que depuis un toit. Si on ajoute le coût énorme d'installation (10* ?)par rapport à un toit, on comprend pourquoi ça n'a aucun intérêt. Il y a enfin la durée de vie, sur un toit pas de problème pour durer 10 ou 20 ans. Là ça foire en quelques mois... Aucune chance que l'électricité produite compense le CO2 émis pour la fabrication. C'est donc complètement non écologique...

Signaler Répondre

avatar
Rochain le 23/07/2019 à 16:52

Il n'y a aucune raison pour que cela fonctionne. Ce sera le même bide que pour l'expérience de Segolene Royal et pour les mêmes raisons.
Il faut être dérangé pour imaginer faire rouler des véhicules sur des ppv
Serge Rochain

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.