Saint-Priest : il jette des jardinières sur son épouse qui faisait selon lui trop de bruit

Saint-Priest : il jette des jardinières sur son épouse qui faisait selon lui trop de bruit
Photo d'illustration - DR

Une nouvelle affaire de violences conjugales dans l’agglomération lyonnaise.

Les policiers sont intervenus ce lundi après-midi à Saint-Priest afin d’interpeller un homme violent envers sa compagne. Agé de 62 ans, il venait depuis le balcon de jeter six jardinières en direction de son épouse sans l’atteindre. La victime n’a pas été blessée mais a déclaré aux forces de l’ordre subir des violences régulières de son époux.

Ce dernier, placé en garde à vue, a reconnu s’être énervé mais seulement parce que sa femme faisait selon lui trop de bruit dans la cour alors qu’elle passait l’aspirateur dans leur voiture devant leur villa. Le sexagénaire était également sous l’emprise de l’alcool au moment des faits ; il avait bu plusieurs verres de vin dans la matinée.

L’individu sera présenté au parquet ce mercredi.

X
17 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Denny Crane le 09/12/2019 à 16:46

Encore une illustration parfaite :
https://www.leprogres.fr/france-monde/2019/12/09/un-homme-mis-en-examen-apres-avoir-percute-sa-conjointe-en-voiture

7 condamnations pour abus d'alcool.
Enfant mal nourris

Des marginaux et des alcooliques.

Elles font leur choix. CQFD

Signaler Répondre

avatar
elles se rendent pas compte le 05/12/2019 à 15:41
marginal a écrit le 05/12/2019 à 12h05

219 000 femmes soit 1% des femmes

entierement d'accord, quand on prend le pourcentage au lieu du chiffre brut, on a une vision plus réaliste de la non ampleur du phénomène.

Parmi ces 1%, 99% sont dans un contexte de drogue, d'alcool ou tout simplement des marginales en couple avec des marginaux (piercing de partout, avec plein de chiens, mendicité, n'ayant jamais travaillé..)

Ce n'est pas pour rien si le systeme (assoc, media) insiste lourdement sur le message "cela arrive dans tous les milieux".
S'ils ont besoin d'insister autant , c'est que la réalité est tout autre.

Signaler Répondre

avatar
marginal le 05/12/2019 à 12:05
@Refroctaire a écrit le 04/12/2019 à 17h07

N'importe quoi, ce n'est pas marginal du tout !!! Quand on sait pas on la ferme, on évite de faire le malin sur internet.

"En moyenne, le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui au cours d’une année sont victimes de violences physique et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire intime, est estimé à 219 000 femmes. L’auteur de ces violences est le mari, concubin, pacsé, petit-ami ; ancien ou actuel ; cohabitant ou non.
3 femmes victimes sur 4 déclarent avoir subi des faits répétés
8 femmes victimes sur 10 déclarent avoir également été soumises à des atteintes psychologiques ou des agressions verbales"
(source https://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/les-chiffres-de-reference-sur-les.html)

219 000 femmes soit 1% des femmes

Signaler Répondre

avatar
l etat le 05/12/2019 à 08:25

On a plus de probleme avec nos generations et futur puisse ce que se sont toutes des hommes.

Signaler Répondre

avatar
@Refroctaire le 04/12/2019 à 17:07
réfractaires a écrit le 04/12/2019 à 16h25

Pauvre citoyens de ce pays, qui pensent qu'il suffit de faire des campagnes de prises de conscience pour des cas marginaux.

N'importe quoi, ce n'est pas marginal du tout !!! Quand on sait pas on la ferme, on évite de faire le malin sur internet.

"En moyenne, le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui au cours d’une année sont victimes de violences physique et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire intime, est estimé à 219 000 femmes. L’auteur de ces violences est le mari, concubin, pacsé, petit-ami ; ancien ou actuel ; cohabitant ou non.
3 femmes victimes sur 4 déclarent avoir subi des faits répétés
8 femmes victimes sur 10 déclarent avoir également été soumises à des atteintes psychologiques ou des agressions verbales"
(source https://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/les-chiffres-de-reference-sur-les.html)

Signaler Répondre

avatar
@Marlene le 04/12/2019 à 17:03
Marlene 72 a écrit le 04/12/2019 à 15h47

On réglera tout avec 1 milliards d'euro, lol

On réglera ça en éduquant nos fils, et en traitant au niveau had hoc les hommes violents.
On se fout de la gueule des espagnols depuis des générations, mais sur ce coup les français sont vraiment nuls.

Signaler Répondre

avatar
Zig le 04/12/2019 à 16:59

C'est lui qui boit, c'est elle qui trinque.

C'est l'a-mour !

Signaler Répondre

avatar
réfractaires le 04/12/2019 à 16:25
@Demi cramé a écrit le 04/12/2019 à 13h39

Non c'est normal, on met en exergue le phénomène, mais cela ne fait que souligner qu'effectivement beaucoup d'hommes sont violents.
Visiblement trop, puisque cela vous fait réagir, mais c'est bien là le but recherché, faire prendre conscience de l'ampleur. C'est quotidien, c'est bien ça qui est triste...

Pauvre citoyens de ce pays, qui pensent qu'il suffit de faire des campagnes de prises de conscience pour des cas marginaux.

Signaler Répondre

avatar
Marlene 72 le 04/12/2019 à 15:47
@Demi cramé a écrit le 04/12/2019 à 13h39

Non c'est normal, on met en exergue le phénomène, mais cela ne fait que souligner qu'effectivement beaucoup d'hommes sont violents.
Visiblement trop, puisque cela vous fait réagir, mais c'est bien là le but recherché, faire prendre conscience de l'ampleur. C'est quotidien, c'est bien ça qui est triste...

On réglera tout avec 1 milliards d'euro, lol

Signaler Répondre

avatar
@Demi cramé le 04/12/2019 à 13:39
Denny Crane a écrit le 04/12/2019 à 10h38

Encore une nouvelle affaire de violence conjugale, ça suffit, tous les hommes en prison, trop c'est trop. Je pense que vous êtes tous d'accord avec moi.
Quand on lit les journaux et écoutent le gouvernement, il est clair que tous les hommes à un moment ou un autre seront violent avec leurs femmes.

Non c'est normal, on met en exergue le phénomène, mais cela ne fait que souligner qu'effectivement beaucoup d'hommes sont violents.
Visiblement trop, puisque cela vous fait réagir, mais c'est bien là le but recherché, faire prendre conscience de l'ampleur. C'est quotidien, c'est bien ça qui est triste...

Signaler Répondre

avatar
Merci monsieur Gascon le 04/12/2019 à 12:53

D'après le maire de saint peu est, déjà en campagne, tout va mieux....

Signaler Répondre

avatar
Honnête citoyen le 04/12/2019 à 11:57

L'alcool......
Ça tend vraiment con!

Signaler Répondre

avatar
Denny Crane le 04/12/2019 à 10:38

Encore une nouvelle affaire de violence conjugale, ça suffit, tous les hommes en prison, trop c'est trop. Je pense que vous êtes tous d'accord avec moi.
Quand on lit les journaux et écoutent le gouvernement, il est clair que tous les hommes à un moment ou un autre seront violent avec leurs femmes.

Signaler Répondre

avatar
vous avez une mauvaise lecture de la situation. le 04/12/2019 à 10:36

Elle passait l'aspirateur c'est un comportement à encourager, il est bête.

Signaler Répondre

avatar
Bonjour le 04/12/2019 à 10:31

Allô paris ... qu’est ce Mme schiappa vient faire là.. juste faire de la polémique ? Je n’ose le croire !

Signaler Répondre

avatar
allo paris le 04/12/2019 à 09:58

elle en pense Schiappa?

Signaler Répondre

avatar
bien sûr le 04/12/2019 à 09:38

bien sûr, dites le avec des fleurs...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.