Discrimination et harcèlement : le directeur du ballet de l’Opéra de Lyon condamné à 1500 euros d'amende avec sursis

Discrimination et harcèlement : le directeur du ballet de l’Opéra de Lyon condamné à 1500 euros d'amende avec sursis
photo d'illustration - Lyonmag.com

Le directeur du ballet de l'Opéra de Lyon a été condamné ce mercredi à 1500 euros d'amende par la cour d'appel de Lyon.

Yorgos Loukos, qui était poursuivi pour discrimination et harcèlement, devra aussi verser 5000 euros de dommages et intérêt à l'ancienne danseuse de l’Opéra de Lyon qui avait porté plainte.

Cette dernière, âgée de 42 ans, affirmait avoir été écartée du ballet fin 2013 parce qu’elle venait de devenir maman. Elle allait tout juste signer enfin un CDI après six ans de CDD renouvelés.

Yorgos Loukos a été reconnu coupable de discrimination mais la cour n'a pas retenu les faits de harcèelement.

En première instance, le tribunal avait donné raison à la plaignante en condamnant son ancien patron à six mois de prison avec sursis et 5 000 euros d’amende mais également 20 000 euros de dommages et intérêts à verser à l’ancienne danseuse.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
La justice, le comique de selection le 12/12/2019 à 09:06

6 ans de CDD dans la même entreprise.... c est pas illégal ça?
Il me semble que la sanction est très faible!!! J ai l impression que le monde de la culture a beaucoup de masse droit à Lyon!!!!!! On se souvient des note de frais pharaonique de son ancien président.... que la justice n a pas jugé bon d exiger le remboursement et la sanction de ce détournement de fond!!!

Signaler Répondre

avatar
Berthe le 12/12/2019 à 08:47

Dans certains milieux, l'impunité et la clémence sont de mise.

Signaler Répondre

avatar
PLOum PLOum POÈTES le 12/12/2019 à 01:57
Calahann a écrit le 11/12/2019 à 20h36

À fond avec toi, mais laissons l'opéra à ceux et celles qui apprécient ce côté culturel même si, ce domaine reste hors-sol pour moi .
Je te suis !

T'es raz les pâquerettes mon gars, élève toi, prends un peu de hauteur et "cultive" toi.

Même les tomates de nos jours se cultivent hors-sol.

Et toi le PLO, il n'y a plus à Lyon que le beaujolais et le saucisson qui comptent dans le paysage culturel local.

Signaler Répondre

avatar
rab le 11/12/2019 à 23:46

Dans le privé, il aurait été licencié pour incompétence.

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 11/12/2019 à 20:36
Parti de Loi et d'Ordre a écrit le 11/12/2019 à 19h28

Le PLO ne perdra plus son temps avec une structure 'culturelle' qui n'est qu'une source de conflits entre classes sociales à Lyon. Il n'y a qu'une minorité infime de Lyonnais qui puissent prétendre à être accepté dans ce monde sectaire que représente l'Opéra. Nous ne tolérerons plus ce genre de chose sectaire et peu bénéfique pour la majorité de gens qui ont le bonheur de vivre à Lyon. Ainsi la goujaterie de ce sombre individu Yorgos deviendra un mauvais souvenir pour la plupart d'entre nous.

À fond avec toi, mais laissons l'opéra à ceux et celles qui apprécient ce côté culturel même si, ce domaine reste hors-sol pour moi .
Je te suis !

Signaler Répondre

avatar
Parti de Loi et d'Ordre le 11/12/2019 à 19:28

Le PLO ne perdra plus son temps avec une structure 'culturelle' qui n'est qu'une source de conflits entre classes sociales à Lyon. Il n'y a qu'une minorité infime de Lyonnais qui puissent prétendre à être accepté dans ce monde sectaire que représente l'Opéra. Nous ne tolérerons plus ce genre de chose sectaire et peu bénéfique pour la majorité de gens qui ont le bonheur de vivre à Lyon. Ainsi la goujaterie de ce sombre individu Yorgos deviendra un mauvais souvenir pour la plupart d'entre nous.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.