Une nouvelle ligne ferroviaire directe entre Lyon et Bordeaux ?

Une nouvelle ligne ferroviaire directe entre Lyon et Bordeaux ?
La gare de départ n'a pas été précisée- LyonMag

La liaison directe entre les deux villes n’était plus possible avec la SNCF depuis 2014.

Mais Railcoop compte bien remédier à cette suppression. Avec l’ouverture à la concurrence totale du transport ferroviaire en décembre, et avec l’interdiction programmée des vols intérieurs bénéficiant d’une alternative ferroviaire, "la réouverture de la liaison ferroviaire transversale Bordeaux - Lyon qui traverse le Limousin et l’Auvergne constitue un premier pas vers le développement de nouvelles offres ferroviaires adaptées aux territoires", indique la société Railcoop dans un communiqué.

La société Railcoop espère transporter 69 000 voyageurs par an sur cette ligne, à partir de 2022. Avec un temps de parcours de 6h46, cette ligne desservira Bordeaux, Libourne, Périgueux, Limoges, Saint-Sulpice-Laurière, Guéret, Montluçon, Gannat, Saint-Germain-des-Fossés, Roanne et Lyon. "Cela constitue un premier test pour Railcoop. S’il s’avérait concluant, Railcoop ouvrira d’autres liaisons en train classique avec comme objectif de mieux connecter les territoires aux services ferroviaires", précise Quentin Neurohr, sociétaire de Railcoop et dirigeant de COPOMO, un cabinet de conseil en mobilités.

0-50 sur 54 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
De Lyon le 16/06/2020 à 14:41
j_aime_le_train a écrit le 11/06/2020 à 01h46

Ce n'est pas si simple. Quand la voie est toute droite sans courbe ni devers, on peut effectivement utiliser des rames qui roulent à 180 km/h en vitesse de pointe mais pas en moyenne : par exemple sur la ligne classique entre Nancy et Strasbourg. Il faut néanmoins ralentir un peu (130 km/h) en traversant les gares où le train ne s'arrête pas. Il y a en France peu de tronçons classiques où une telle vitesse peut être utilisée. Il y a 20 ans, un Nancy-Paris 353 km sans arrêt meilleur temps de parcours 2h50 soit 125 km/h de moyenne avec des pointes à 160 km/h. Augmenter la vitesse de pointe accroît aussi beaucoup l'usure des matériels roulants et de la voie ferrée ainsi que tous les aiguillages et bien sûr augmente les risques d'accidents.

Je pensais au Capitole, qui dès la fin des années 60 roulait à 200km/h sur une partie du trajet Paris-Bordeaux.
Et depuis les BB26000 il y a des motrices et des voitures (Corail modifiées) agréées pour le V200, si je ne m'abuse.
Après oui il y a les contraintes de voies, de passage de gare, ...
qui font tomber la vitesse moyenne.

Signaler Répondre

avatar
Doubien le 13/06/2020 à 17:30

Une offre ferroviaire manquante effectivement !

Signaler Répondre

avatar
le concombre masqué le 13/06/2020 à 08:43
RNDCRF a écrit le 11/06/2020 à 10h55

La plupart des commentaires sont dignes du café du commerce.
"Ouinnn 6h50 c'est trop long"

Le but de ce projet n'est pas de téléporter les lyonnais à Bordeaux ou les bordelais à Lyon mais de desservir le Limousin et l'Auvergne qui sont enclavés et qui ont des connexions ferroviaires médiocres à l'Ouest et à l'Est.

Si vous voulez chnager de centre ville sans passer par le France que vous ne saurez voir, prenez l'avion qui met 1 heure, ce que même le TGV ne pourra jamais faire.

C'est complètement vrai. Dommage que l'article ne soit que le relais d'un communiqué de presse trompeur faisant le lien entre un probable arrêt par Air France de certaines lignes intérieures mais qui ne concernerait pas Bordeaux Lyon (railcoop ou pas).

Signaler Répondre

avatar
La vie du rail le 12/06/2020 à 18:56
ManuaVban a écrit le 12/06/2020 à 11h33

Je pense qu'acheter des des locos à hydrogène serait plus prudent que d'invrestir dans l'électrification de ces lignes. (meilleur bilan écologique et financier)

oui effectivement, c' est aussi une solution.
L' Allemagne investit dans les trans a l' hydrogène, une technologie d' avenir.
.

Signaler Répondre

avatar
Aurianne le 12/06/2020 à 18:43
Pije a écrit le 11/06/2020 à 06h21

Et donc comme le montre la courbe de votre lien les Gérald sont tous nés juste après guerre.

Désolé de vous contredire mais la courbe ne dit pas qu'il n'y a pas de Gérald jeunes.


Voilà pourquoi je reprenais la rédactrice du post.

Effectivement, mais on se rend compte avec cette courbe qu'il y a trop de Gerald et de Gerard des 30 glorieuses qui s'en foutent du changement climatique et ne pensent qu'à leur petite auto. C'est plus clair comme raisonnement ?

Signaler Répondre

avatar
Aiguillages le 12/06/2020 à 11:44
Retour vers le futur a écrit le 11/06/2020 à 14h03

Petite erreur: le trajet était de 7h30.
Le turbotrain Lyon-Bordeaux était une machine a remonter le temps qui nous transportait vers le début des années 50.
Dieu que ce train était moche, bruyant, uncomfortable et polluant
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_de_Lyon_à_Bordeaux#/media/Fichier:Rtg_limoges.jpg

Jolis souvenirs...
En été le train était bondé, il y faisait chaud, les bagages encombraient les couloirs et tombaient des compartiments en hauteur. mais on voyait du pays, pour un prix raisonnable !

Je pense que l'empreinte carbone est toujours inférieure à celle d'un véhicule individuel ou d'un car Macron, à la condition que le train soit plein.

Signaler Répondre

avatar
ManuaVban le 12/06/2020 à 11:33
Pije a écrit le 11/06/2020 à 19h32

C'est vrai qu'il vaut mieux que les gens prennent leur voiture

Je pense qu'acheter des des locos à hydrogène serait plus prudent que d'invrestir dans l'électrification de ces lignes. (meilleur bilan écologique et financier)

Signaler Répondre

avatar
oui le 11/06/2020 à 21:02
Pije a écrit le 11/06/2020 à 19h32

C'est vrai qu'il vaut mieux que les gens prennent leur voiture

Aucune difference entre la voiture et le train si la locomotive roule au mazout le plus polluant.

Signaler Répondre

avatar
pigé ? le 11/06/2020 à 20:41
Pije a écrit le 11/06/2020 à 19h32

C'est vrai qu'il vaut mieux que les gens prennent leur voiture

10 voitures, ça pollue toujours moins qu'un vieux train diesel avec 10 voyageurs dedans.

Toi yen a comprendre pigé?

Signaler Répondre

avatar
Pije le 11/06/2020 à 19:32
D' accord pour developper la desserte du Massif Central, mais: a écrit le 11/06/2020 à 13h45

Fausse bonne idée.
La ligne Lyon Bordeaux n' est pas électrifiée sur une grande partie.. Donc les trains seraient tirés par des locomotives brûlant du mazout sale et polluant.. (Avant 2014 c' était pas des vieilles michelines polluantes et bruyantes datant des années 50)
Question empreinte Carbone, c' est pas terrible ..
Et puis il y a aussi le fait que le voyage Lyon Bordeaux par Vichy dure 10 heures qui n' est pas vendeur, a moins de faire un train de nuit avec couchettes..
Donc si l'état veut développer cette ligne, qu' il l' électrifie d' abord.

C'est vrai qu'il vaut mieux que les gens prennent leur voiture

Signaler Répondre

avatar
Retour vers le futur le 11/06/2020 à 14:03
D' accord pour developper la desserte du Massif Central, mais: a écrit le 11/06/2020 à 13h45

Fausse bonne idée.
La ligne Lyon Bordeaux n' est pas électrifiée sur une grande partie.. Donc les trains seraient tirés par des locomotives brûlant du mazout sale et polluant.. (Avant 2014 c' était pas des vieilles michelines polluantes et bruyantes datant des années 50)
Question empreinte Carbone, c' est pas terrible ..
Et puis il y a aussi le fait que le voyage Lyon Bordeaux par Vichy dure 10 heures qui n' est pas vendeur, a moins de faire un train de nuit avec couchettes..
Donc si l'état veut développer cette ligne, qu' il l' électrifie d' abord.

Petite erreur: le trajet était de 7h30.
Le turbotrain Lyon-Bordeaux était une machine a remonter le temps qui nous transportait vers le début des années 50.
Dieu que ce train était moche, bruyant, uncomfortable et polluant
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_de_Lyon_à_Bordeaux#/media/Fichier:Rtg_limoges.jpg

Signaler Répondre

avatar
D' accord pour developper la desserte du Massif Central, mais: le 11/06/2020 à 13:45

Fausse bonne idée.
La ligne Lyon Bordeaux n' est pas électrifiée sur une grande partie.. Donc les trains seraient tirés par des locomotives brûlant du mazout sale et polluant.. (Avant 2014 c' était pas des vieilles michelines polluantes et bruyantes datant des années 50)
Question empreinte Carbone, c' est pas terrible ..
Et puis il y a aussi le fait que le voyage Lyon Bordeaux par Vichy dure 10 heures qui n' est pas vendeur, a moins de faire un train de nuit avec couchettes..
Donc si l'état veut développer cette ligne, qu' il l' électrifie d' abord.

Signaler Répondre

avatar
RNDCRF le 11/06/2020 à 10:55

La plupart des commentaires sont dignes du café du commerce.
"Ouinnn 6h50 c'est trop long"

Le but de ce projet n'est pas de téléporter les lyonnais à Bordeaux ou les bordelais à Lyon mais de desservir le Limousin et l'Auvergne qui sont enclavés et qui ont des connexions ferroviaires médiocres à l'Ouest et à l'Est.

Si vous voulez chnager de centre ville sans passer par le France que vous ne saurez voir, prenez l'avion qui met 1 heure, ce que même le TGV ne pourra jamais faire.

Signaler Répondre

avatar
Puna le 11/06/2020 à 10:40

L’article mentionne “ l’interdiction programmée des vols intérieurs bénéficiant d’une alternative ferroviaire”. L’Etat est certes tout puissant mais les annonces se limitent à l’arrêt des liaisons aériennes d’Air France ( et que d’Air France) quand il y a une liaison ferroviaire dont la durée inférieure à 2h30 (et s’il n’y a pas une correspondance vers une autre destination européenne ou autre.
La solution ferroviaire Lyon-Bordeaux aura le succès qu’elle mérite : 1h30 en avion / plus de 6 heures ... Une compagnie aérienne remplacerait très vite AIr France (ou une de ses filiales). En plus, Lyon Satolas est une plate forme de correspondance vers d’autres villes françaises, européennes, Afrique du Nord et même intercontinentales.

Signaler Répondre

avatar
La Ripoublique En Marche le 11/06/2020 à 09:12
flo5 a écrit le 10/06/2020 à 15h43

C'est une très bonne nouvelle, même s'il va falloir attendre quelques années.
Et pourquoi pas un train de nuit ou même le train + auto qui faisait Lyon Bordeaux et qui a été supprimé ?

Parce que le gouvernement qui a voulu sanctionner l'utilisation de leur voiture particulière par les Français des campagnes a, en même temps, poursuivi le démantèlement de nos liaisons ferroviaires, entrepris sous Sarkozy puis Hollande...

Signaler Répondre

avatar
Pije le 11/06/2020 à 06:21
Géraldement vu ça a écrit le 10/06/2020 à 21h08

Les Gérald ne sont que des Gérard un peu déguisés, des enfants de l'après-guerres comme en témoigne cette courbe :
www.journaldesfemmes.fr/prenoms/gerard/prenom-8361

Et donc comme le montre la courbe de votre lien les Gérald sont tous nés juste après guerre.

Désolé de vous contredire mais la courbe ne dit pas qu'il n'y a pas de Gérald jeunes.


Voilà pourquoi je reprenais la rédactrice du post.

Signaler Répondre

avatar
j_aime_le_train le 11/06/2020 à 01:56
Volonté politique... a écrit le 10/06/2020 à 12h12

...des élus qui ont démolis les lignes ferroviaires..un exemple ? la rive droite du Rhône ou existait les trains de voyageurs lyon-nimes desservant toutes gares telles la voulte, le pouzin..etc..et croyez moi les vendredis c'était blindé d'étudiants qui allaient chez eux en Ardèche..et ne racontez pas que c'était vide: réalité? profit socièté poids-lourds, autocars..donc encombrement routier, pollution..etc..bravo les escrocs!!

Il est un peu facile de toujours taper sur les élus, soit-disant responsables de tous les maux de la société. Le ferroutage rive droite du Rhône entre Givors et La Voulte se heurte à une farouche opposition des riverains qui multiplient les recours juridiques. Idem pour le rétablissement du trafic voyageurs sur cette même rive-droite du Rhône. Ce sont les élus qui se battent dans l'intérêt collectif contre les riverains. Dans l'Est de la France en Lorraine, à Vandières, la population locale a largement refusé par referendum local la création de la gare d'interconnexion TGV, TER défendue par la SNCF et les élus locaux et qui aurait pourtant amélioré considérablement la desserte locale Nancy-Metz et diminué certains temps de parcours de plus de 30 minutes entre Paris et les gares des petites villes du Nord Lorraine..

Signaler Répondre

avatar
j_aime_le_train le 11/06/2020 à 01:46
De Lyon a écrit le 10/06/2020 à 10h55

C'est bien et utile, cela dit on sait faire depuis 50 ans des trains classiques (et confortables) roulant à 200km/h, c'est ça qu'il faudrait pour faire un Lyon-Bordeaux rapide (parce que 6H46 c'est bien trop long...)

Ce n'est pas si simple. Quand la voie est toute droite sans courbe ni devers, on peut effectivement utiliser des rames qui roulent à 180 km/h en vitesse de pointe mais pas en moyenne : par exemple sur la ligne classique entre Nancy et Strasbourg. Il faut néanmoins ralentir un peu (130 km/h) en traversant les gares où le train ne s'arrête pas. Il y a en France peu de tronçons classiques où une telle vitesse peut être utilisée. Il y a 20 ans, un Nancy-Paris 353 km sans arrêt meilleur temps de parcours 2h50 soit 125 km/h de moyenne avec des pointes à 160 km/h. Augmenter la vitesse de pointe accroît aussi beaucoup l'usure des matériels roulants et de la voie ferrée ainsi que tous les aiguillages et bien sûr augmente les risques d'accidents.

Signaler Répondre

avatar
j_aime_le_train le 11/06/2020 à 01:35
Petrus a écrit le 10/06/2020 à 14h34

6h46 pour faire 500km c'est long. ce train ne risque pas d'avoir un pv pour excès de vitesse si ceux ci existaient pour les trains bien sur

La distance du trajet en train Lyon-Bordeaux par la ligne classique n'est pas 500 km mais 653 km. Actuellement les parcours les plus courts en TGV sont de 5h (correspondance à Paris) pour un tarif en 2nde classe allant de 105 à 166 euros. En voiture 530 km pour 5h30 d'après via.michelin pour un coût d'environ 100 euros.
La ligne de train classique passe par le Massif Central avec de nombreux ouvrages d'art superbes et beaucoup de virages sur des tronçons où la vitesse ne doit pas dépasser 80 km/h. Quant aux arrêts en pleine campagne, il s'agit de point de rebroussement (pour permettre de changer de sens) à proximité de noeuds ferroviaires (sorte d'échangeurs) pour permettre de desservir plusieurs villes de province. C'est le cas sur de nombreuses autres lignes transversales (Lyon-Nantes, Lyon-Nancy, Bâle-Lille). Aujourd'hui avec des motrices réversibles, le temps d'arrêt pour changer de sens est réduit (5 minutes) au lieu de 15 minutes quand il fallait décrocher ou même changer de motrice.

Signaler Répondre

avatar
le concombre masqué le 10/06/2020 à 23:42
Tgv alternative avion a écrit le 10/06/2020 à 19h43

En complément, pour une alternative viable à l'avion, est-ce qu'une liaison directe en tgv Lyon-Bordeaux qui pourrait sûrement s'effectuer en un peu moins de 4h ne serait pas intéressante à étudier ? (à un moment il y avait des tgv direct Lyon-Tours en moins de 3h)

Sur des lignes classiques les TGV vont à la même vitesse que les autres trains. Donc pour gagner 3 heures il faudrait construire une ligne à grande vitesse. La ligne Saint Pierre des Corps - Bordeaux a mis 25 ans à se faire malgré le trafic prévisible. Ici on parle de 69000 passagers par ans il ne faut même pas en réver

Signaler Répondre

avatar
0645693179 le 10/06/2020 à 23:34

c'est mieux que rien , pour aller de grenoble à bordeaux sans passer par paris c'est génial ce sera beaucoup moins cher, la racaille financière politique et syndicale non pas eu le dernier mot , eh les verts bougé votre cul

Signaler Répondre

avatar
Vois.Les le 10/06/2020 à 23:12

Option tgv Narbonne Toulouse Bordeaux

Signaler Répondre

avatar
Géraldement vu ça le 10/06/2020 à 21:08
Pije a écrit le 10/06/2020 à 19h17

Le problème Aurianne c'est que ne savez pas lire tranquillement ce qui est écrit

Où avez vous vu le mot écologie dans le propose de Gérald ?

Votre fougue vous égare

Faites attention notre ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin aura 38 ans en fin d'année
Pour vous c'est donc un vieux

Désolé mais votre jeunesse ne vous autorise pas à tenir de tels propos.

Les Gérald ne sont que des Gérard un peu déguisés, des enfants de l'après-guerres comme en témoigne cette courbe :
www.journaldesfemmes.fr/prenoms/gerard/prenom-8361

Signaler Répondre

avatar
Tgv alternative avion le 10/06/2020 à 19:43

En complément, pour une alternative viable à l'avion, est-ce qu'une liaison directe en tgv Lyon-Bordeaux qui pourrait sûrement s'effectuer en un peu moins de 4h ne serait pas intéressante à étudier ? (à un moment il y avait des tgv direct Lyon-Tours en moins de 3h)

Signaler Répondre

avatar
Pije le 10/06/2020 à 19:17
Aurianne a écrit le 10/06/2020 à 12h21

Je ne comprends pas le lien que vous faites entre écologie et bobo ? Je ne me permettrais pas de dire que Gerald est un prénom ancien et que les anciens sont climatosceptiques.

Le problème Aurianne c'est que ne savez pas lire tranquillement ce qui est écrit

Où avez vous vu le mot écologie dans le propose de Gérald ?

Votre fougue vous égare

Faites attention notre ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin aura 38 ans en fin d'année
Pour vous c'est donc un vieux

Désolé mais votre jeunesse ne vous autorise pas à tenir de tels propos.

Signaler Répondre

avatar
MARIOKART le 10/06/2020 à 18:00

6h46 pour aller à Bordeaux ! Et alors ? Vous aurez quand même le temps d'aller jouer au loto et regarder Hanouna, bande de boulets jaunes. La vitesse c'est dépassé !

Signaler Répondre

avatar
zezette le 10/06/2020 à 16:22

Enfin je suis ravie que cette ligne revoit le jour je pourrais faire venir mes petites filles du limousin à Lyon sans dépendre de leurs parents Merci

Signaler Répondre

avatar
zezette le 10/06/2020 à 16:17

Je suis ravie que cette ligne revoit le jour je pourrais faire venir mes petites filles qui habitent le limousin .Merci merci

Signaler Répondre

avatar
Ce train est une machine à brûler de l'argent public le 10/06/2020 à 16:03
flo5 a écrit le 10/06/2020 à 15h43

C'est une très bonne nouvelle, même s'il va falloir attendre quelques années.
Et pourquoi pas un train de nuit ou même le train + auto qui faisait Lyon Bordeaux et qui a été supprimé ?

Parce que personne n'était intéressé par un train limace, avec plusieurs arrêts d'un quart d'heure dans la campagne pour finalement repartir... en sens inverse (véridique !)

Le paysage est certes bucolique, mais :
- pour faire un Périgueux - Montluçon BlablaCar est amplement suffisant (2 personnes par jour grand max),
- le trajet complet jusqu'à Bordeaux est beaucoup booooooooocoup trop long pour être intéressant
- Et on vient de terminer les derniers tronçons de l'autoroute Lyon-Bordeaux !

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, je vois mal en quoi ça sera différent cette fois-ci. A moins que les collectivités, par idéologie gauchisante (les coopératives c'est bien) ou droitisantes (concurrencer la SNCF c'est bien) décident de subventionner ce truc là à fond perdu...

Signaler Répondre

avatar
flo5 le 10/06/2020 à 15:43

C'est une très bonne nouvelle, même s'il va falloir attendre quelques années.
Et pourquoi pas un train de nuit ou même le train + auto qui faisait Lyon Bordeaux et qui a été supprimé ?

Signaler Répondre

avatar
Mauricette le 10/06/2020 à 15:43

Je fais régulièrement ce trajet,en voiture, jamais moins de 6 heures, plus souvent 6h30 ou 7h (arrêts nécessaires, bouchons). Si cette ligne existe je la prendrai avec plaisir.
Et de nombreuses localités seront enfin desservies par le train(plus écologique, plus économique, plus sécurisant).

Signaler Répondre

avatar
Mdr le 10/06/2020 à 15:21

Comment vous faire préférer le train !!! Presque 7 h pour faire moins de 600 km !!!! On est vraiment à la traine ...

Signaler Répondre

avatar
J_aime_le_train le 10/06/2020 à 15:17
CP69 a écrit le 10/06/2020 à 14h45

Si c'est pour mettre 6h46 dans un train pour rejoindre Bordeaux, il est urgent de stopper ces investissements publics coûteux.
C'est pas ainsi que l'on va privilégier le train par rapport à la voiture.

La ligne ferroviaire existe et certains tronçons ne sont actuellement plus utilisés : c'est ça le vrai gâchis. En plus, la ligne desservira 11 gares de province à province pour lesquelles ils n'existe aujourd'hui plus aucune alternative que la voiture.
Avez-vous vu aussi le prix d'un Lyon-Bordeaux en TGV même en heure creuse. Passer paisiblement une ou deux heures de plus dans un train au lieu de filer dans un TGV où on est serré dans son fauteuil et où on ne peut même pas voir le paysage tellement les vitres sont petites. Prendre le temps de voyager pour pas trop cher c'est aussi un plaisir.

Signaler Répondre

avatar
CP69 le 10/06/2020 à 14:45

Si c'est pour mettre 6h46 dans un train pour rejoindre Bordeaux, il est urgent de stopper ces investissements publics coûteux.
C'est pas ainsi que l'on va privilégier le train par rapport à la voiture.

Signaler Répondre

avatar
Petit Voyageur le 10/06/2020 à 14:35

A priori bonne nouvelle ! Mais la durée de trajet n’est pas un atout face à la voiture et à l’avion ! Comme en plus sur les lignes transversales les passagers viennent largement du reste de la région il faut accéder au centre ville pour prendre le train les temps totaux de trajet sont encore plus longs..!! Clairement dans ce cas l’avion et la voiture ont de beaux jours devant eux..! Et le train ne transportera que retraités ou jeunes...! Dommage !

Signaler Répondre

avatar
Petrus le 10/06/2020 à 14:34

6h46 pour faire 500km c'est long. ce train ne risque pas d'avoir un pv pour excès de vitesse si ceux ci existaient pour les trains bien sur

Signaler Répondre

avatar
Le nouveau monde le 10/06/2020 à 14:28

Ils viennent d’inventer le tortillard coopératif. Pas de subvention prévue... au début sûrement, mais comme ce ne sera pas rentable, les écolos des différentes régions vont ouvrir la boite à subvention et ce sera reparti pour du gaspillage d’argent public !

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 10/06/2020 à 13:33

Super !
Ah zut !
Près de 7h
Aucuns intérêts

Signaler Répondre

avatar
dubliner le 10/06/2020 à 13:28
FREE FRANCE a écrit le 10/06/2020 à 12h45

7 heures !
C'est un paris New York en avion
On redevenu un pays du tiers monde

étrange comparaison

Signaler Répondre

avatar
idem le 10/06/2020 à 13:25
Hum a écrit le 10/06/2020 à 12h24

Vous pensez que la concurrence va se ruer sur les lignes abandonnées, ou en mauvais état, sur lesquelles les prévisions de fréquentation sont faibles, et les opportunités de rentabilité inexistantes ?
Vous croyez que la concurrence sera constituée de bienfaiteurs généreux, philanthropes, soucieux de l'environnement et du bien-être des campagnes abandonnées depuis longtemps par l'Etat ?

Doux rêve...

Ben comme la sncf alors (avec les greves en moins)

Signaler Répondre

avatar
larutap le 10/06/2020 à 12:50
Enfin a écrit le 10/06/2020 à 12h33

Il en est temps 20 longues annees que jattens cette ligne il faut.le.faire ce sont deux grandes.villes qui meritent un TGV les.reliant

à force d'attendre , vous en avez perdu l'orthographe

Signaler Répondre

avatar
FREE FRANCE le 10/06/2020 à 12:45

7 heures !
C'est un paris New York en avion
On redevenu un pays du tiers monde

Signaler Répondre

avatar
Enfin le 10/06/2020 à 12:33

Il en est temps 20 longues annees que jattens cette ligne il faut.le.faire ce sont deux grandes.villes qui meritent un TGV les.reliant

Signaler Répondre

avatar
Hum le 10/06/2020 à 12:24
lelyonnais a écrit le 10/06/2020 à 10h47

l'ouverture à la concurrence ne peut être qu'une BONNE chose afin de libérer tous ces territoires abandonnés volontairement par SNCF réseau meme s'ils sont sous perfusion - et subvention - des régions. Il faut arrrêter avec le tout tgv et rouvrir des transversales !

Vous pensez que la concurrence va se ruer sur les lignes abandonnées, ou en mauvais état, sur lesquelles les prévisions de fréquentation sont faibles, et les opportunités de rentabilité inexistantes ?
Vous croyez que la concurrence sera constituée de bienfaiteurs généreux, philanthropes, soucieux de l'environnement et du bien-être des campagnes abandonnées depuis longtemps par l'Etat ?

Doux rêve...

Signaler Répondre

avatar
Aurianne le 10/06/2020 à 12:21
Gérald a écrit le 10/06/2020 à 11h57

Trop long.
La voiture est plus simple, plus souple et plus rapide.
N'en déplaise aux bobos.

Je ne comprends pas le lien que vous faites entre écologie et bobo ? Je ne me permettrais pas de dire que Gerald est un prénom ancien et que les anciens sont climatosceptiques.

Signaler Répondre

avatar
Volonté politique... le 10/06/2020 à 12:12

...des élus qui ont démolis les lignes ferroviaires..un exemple ? la rive droite du Rhône ou existait les trains de voyageurs lyon-nimes desservant toutes gares telles la voulte, le pouzin..etc..et croyez moi les vendredis c'était blindé d'étudiants qui allaient chez eux en Ardèche..et ne racontez pas que c'était vide: réalité? profit socièté poids-lourds, autocars..donc encombrement routier, pollution..etc..bravo les escrocs!!

Signaler Répondre

avatar
Sturlat. le 10/06/2020 à 12:05
lelyonnais a écrit le 10/06/2020 à 10h47

l'ouverture à la concurrence ne peut être qu'une BONNE chose afin de libérer tous ces territoires abandonnés volontairement par SNCF réseau meme s'ils sont sous perfusion - et subvention - des régions. Il faut arrrêter avec le tout tgv et rouvrir des transversales !

... et j'abonde entièrement à votre commentaire... la SNCF "dirigée en entreprise privé" a volontairement tué la desserte de nos territoires, au grand dam de milliers d'habitants qui ont été obligé de se rabattre sur la voiture :))

... il faut rouvrir les transversales, vous avez raison :))

Signaler Répondre

avatar
Gérald le 10/06/2020 à 11:57

Trop long.
La voiture est plus simple, plus souple et plus rapide.
N'en déplaise aux bobos.

Signaler Répondre

avatar
Lelyonnais aussi le 10/06/2020 à 11:50
lelyonnais a écrit le 10/06/2020 à 10h47

l'ouverture à la concurrence ne peut être qu'une BONNE chose afin de libérer tous ces territoires abandonnés volontairement par SNCF réseau meme s'ils sont sous perfusion - et subvention - des régions. Il faut arrrêter avec le tout tgv et rouvrir des transversales !

Rien ne dit que cette ligne sera rentable, ni qu'elle n'est pas subventionnée.

Signaler Répondre

avatar
AGC le 10/06/2020 à 11:20
Erreur ? a écrit le 10/06/2020 à 10h47

Il doit y avoir une erreur dans l'article, parce que 6h46 pour aller à Bordeaux, c'est une heure de plus qu'en voiture.

6h46 c'est déjà pas mal compte tenu des limitations de vitesse sur la ligne entre St Sulpice Laurière et St Germain des Fossés et des rebroussements (3 ou 4).
En voiture il y a l'autoroute et un itinéraire plus court.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.