Métropole de Lyon : ouverture jeudi de deux centres de prélèvements destinés aux personnes prioritaires

Métropole de Lyon : ouverture jeudi de deux centres de prélèvements destinés aux personnes prioritaires
photo d'illustration - Lyonmag.com

Une nouvelle offre de dépistage va être mise en place à partir de jeudi dans la métropole de Lyon, afin de fluidifier l'accès aux examens virologiques.

Selon l'ARS, la priorité est désormais donnée aux situations les plus à risques de diffusion du virus et nécessitant une prise en charge rapide.

"Ainsi, sous l’égide de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes, avec le concours des villes de Lyon et de Villeurbanne, deux nouveaux centres de diagnostic fixes dédiés aux personnes prioritaires vont ouvrir dès ce jeudi 24 septembre, dans ces communes. Ils viendront compléter les sites actuels de prélèvement, qui proposent déjà des plages spécifiques", est-il précisé dans un communiqué.

Ces deux nouveaux centres de prélèvements de Lyon et Villeurbanne seront uniquement dédiés aux personnes disposant d’une prescription médicale, celles présentant des symptômes compatibles avec la COVID-19, et les "contact à risque", contactées par l’Assurance maladie, l’ARS ou l’Education nationale dans le cadre des démarches de contact-tracing autour d’un cas confirmé de Covid19. Un justificatif officiel de la CPAM, l’ARS ou l’Education Nationale sera demandé sur place.

Les deux centres seront également ouverts pour les professionnels de santé et assimilés intervenant au domicile.

Ces centres fonctionneront sans rendez-vous. Le premier sera situé au palais des sports de Gerland et ouvrira du lundi au vendredi, de 8h30 à 17h30. Le deuxième, à la salle des Gratte-Ciel à Villeurbanne, ouvrira du lundi au vendredi de 7h30 à 11h. Un troisième centre de prélèvement pourrait prochainement être installé à Vaulx-en-Velin.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Merci le 23/09/2020 à 17:57

Merci Monsieur Wauquiez pour ces centres

Signaler Répondre

avatar
jmlyon69 le 23/09/2020 à 17:48

En plus du dépistage il serait aussi utile d'empêcher des contaminations dans des lieux clos. Cette semaine je suis passé devant une salle de sport (gymnase hors 69) bondée d'enfants et d'ados (environ une trentaine) sans masque ni distances sanitaires, l'entraîneur n'avait pas de masque ! Ce n'est certainement pas la seule salle de sports dans cette situation ! Que font les politiques ? Que font les parents ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.