Lyon : quatre bars encore ouverts avertis, une fermeture administrative

Lyon : quatre bars encore ouverts avertis, une fermeture administrative
Photo d'illustration - LyonMag

Pour ce premier week-end de fermeture des bars pour cause de recrudescence des cas, la préfecture avait renforcé les contrôles à Lyon.

Et le travail des forces de l'ordre a été payant car plusieurs établissements du centre-ville étaient restés ouverts pour accueillir des clients. Ce sont essentiellement les bars disposant en parallèle d'une activité de restauration qui étaient ciblés, afin de constater si les mesures sanitaires avaient été appliquées ou non.

Dans le 2e arrondissement, un bar à chicha, le Zanzibar, a ainsi été fermé administrativement dimanche soir après avoir déjà été averti samedi.

Au total, quatre bars ont été mis en demeure par la préfecture du Rhône, et notamment le Barabar ou le Crazy Dog.

Pour rappel, les bars disposant d'une offre de restauration doivent afficher sur place les mesures de distanciation et d'hygiène, mais aussi faire respecter un maximum de six personnes par table ou la tenue d'un registre pour pouvoir recontacter les clients.

Tags :

coronavirus

bars

50 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Foxy69 le 10/11/2020 à 07:38

Demain fermeture administrative de la totalité de l'économie française ,enfin de ce qu'il en reste......

Signaler Répondre

avatar
Mdr le 13/10/2020 à 16:33
abitbol a écrit le 12/10/2020 à 17h09

A tous les ptits malins qui croient tout savoir, en France, les bars recensent quasiment 700000 salariés. Dire qu’on est des marchands de morts etc, c’est trop facile ! Nous participons largement à l’économie de ce pays, au moins autant que certains commerces ! Nous expliquer que nous sommes plus dangereux qu’une boutique de la part dieu ou qu’un trajet en métro en heure de pointe, ça me fait doucement rigoler. Il n’y a aucune cohérence dans le fait de nous fermer, et de laisser ouverts tous les autres, mis à part de tuer la culture et les lieux festifs. Que le concept de bars (alcool etc) déplaise à certains, c’est pas grave, personne ne vous oblige à venir consommer et festoyer. De là à dire que c’est de notre faute, y’a un monde ! La seule et unique raison pour laquelle nous payons les lacunes des autres, c’est juste que ça fait 40 ans qu’on ne met plus d’argent dans la santé, et que maintenant, ça se voit ! Les hôpitaux sont surchargés , et les soignants sont traités comme des moins que rien, tout ça pour « rentabiliser » l’hôpital. Le service public crève à petits feux, par la faute des gens que vous élisez.... avant de nous taper dessus, regardez bien devant votre porte !

BlaBla ... la culture ?? la mort au bout du comptoir

Signaler Répondre

avatar
Fenotte le 13/10/2020 à 15:59
lilia a écrit le 12/10/2020 à 11h13

Vous avez bien une bien triste vie, si la vie c'est se retrouver avec ses collègues au bars après le travail et à défaut courir sur un tapis roulant...

Vous savez il existe des tonnes d'activités autorisées!

On a pas tous des logements où l'on peut recevoir du monde tous les soirs.
Où est le problème d'aller boire un verre en débauchant et d'y retrouver ses amis pour une heure ou pour une soirée ?
Convivialité, faut vous l'expliquer ?

Oui, pour certaines personnes, ne plus pouvoir sortir dans un lieu rassurant, ça peut entrainer l'isolement.

Tout le monde n'a pas envie de courir face à un mur, seul et de d'aller se coucher en regardant la TV.

Signaler Répondre

avatar
Australo le 13/10/2020 à 14:50
lilia a écrit le 12/10/2020 à 11h13

Vous avez bien une bien triste vie, si la vie c'est se retrouver avec ses collègues au bars après le travail et à défaut courir sur un tapis roulant...

Vous savez il existe des tonnes d'activités autorisées!

Comme de commenter sur LyonMag en tentant de se convaincre que sa vie est plus intéressante que celles des autres ? La bonne blague haha, quoique pour vous c'est triste malheureusement..

Signaler Répondre

avatar
Balance ton bar le 13/10/2020 à 14:36
n'importa quoi ! a écrit le 12/10/2020 à 09h57

Avec le verre, je propose une soucoupe avec 3 tranches de saucisson, 4 chips et 1 cornichon, et c'est bon !
Vraiment n'importe quoi !

Ca, c'est ce que vous croyez.
Si restauration et cafetier :
Vérification du Kbis et du CA selon les ventes.

Si on tente de poser une pizza sur la table pour faire "genre je suis un restaurant" vous prenez un avertissement.

(enfin, si on se fait chopper ou dénoncer...)

Signaler Répondre

avatar
Balance ton bar le 13/10/2020 à 14:33
Termites partout a écrit le 12/10/2020 à 10h31

J'espère qu'ils ont fermé 'Le Togo', un lieu de convivialité imbu d'un esprit très civique.....

Qu'attendez-vous le dénoncer ?
Envoyez aussi les services d'hygiène.
Et pourquoi pas une milice pour casser les rotules au proprio ?!

Ca ira la délation pour la petite vengeance ?

Signaler Répondre

avatar
EscapeGameurLyonnais le 13/10/2020 à 11:35

Faudrait aussi se pencher sur les escape game, centre de loisirs indoor qui ferme pas...

Signaler Répondre

avatar
Ta signature ... le 13/10/2020 à 09:54
zidentitaireuuuhhhhh a écrit le 13/10/2020 à 02h45

C'est bon, avec tout le black fait à l'année ils en ont sous le coude... et ceux qui ont tout cramé bah ça leur servira de leçon...

Tous tes commentaires sentent la frustration, que tu sois « pro » ou « anti ».

Signaler Répondre

avatar
zidentitaireuuuhhhhh le 13/10/2020 à 02:45

C'est bon, avec tout le black fait à l'année ils en ont sous le coude... et ceux qui ont tout cramé bah ça leur servira de leçon...

Signaler Répondre

avatar
Le baron le 12/10/2020 à 23:43

Toutes ces mesures administratives appliquées à l'emporte pièce, vont encore diviser les français. Ce peuple un peu râleur, mais tellement sympathique et docile, qui va finir par se fâcher véritablement contre les politiques souvent obtus qui sont en place.

Signaler Répondre

avatar
Le minimum... le 12/10/2020 à 20:54
Zig a écrit le 12/10/2020 à 18h56

Je vous cite:

"... et tout ça pour leur petit plaisir personnel..."

Vous parlez du plaisir personnel des amateurs de bars bien entendu.

Vous ajoutez même, en préambule
"... Non, les bars ne sont pas vitaux..."

Par contre les restaurants, lieux de déperdition des trognes à gouttes bourrées de cholestérol... et d'alcool (les bons resto servent l'apero, les pinards et le digestif), c'est sur, eux ils sont absolument vitaux et on n'y va jamais au grand jamais par pur plaisir personnel le samedi soir même si on se roule sous la table entre la poire et le fromage.

Les resto, c'est vitaux.

Tandis que les bars.
Ah les bars, quels lieux de déperdition !

Comme disait Brel, c'est là "qu'on allait boire nos vingt ans avec l'ami Jo et avec l'ami Pierre..."

NON, NIET NIET NIET pas les bars.

Tain... quand tu veux faire le malin, à défaut de réfléchir, munis-toi au moins d’un dictionnaire pour vérifier le sens des mots que tu utilises...

Signaler Répondre

avatar
Xav le 12/10/2020 à 20:38
abitbol a écrit le 12/10/2020 à 17h09

A tous les ptits malins qui croient tout savoir, en France, les bars recensent quasiment 700000 salariés. Dire qu’on est des marchands de morts etc, c’est trop facile ! Nous participons largement à l’économie de ce pays, au moins autant que certains commerces ! Nous expliquer que nous sommes plus dangereux qu’une boutique de la part dieu ou qu’un trajet en métro en heure de pointe, ça me fait doucement rigoler. Il n’y a aucune cohérence dans le fait de nous fermer, et de laisser ouverts tous les autres, mis à part de tuer la culture et les lieux festifs. Que le concept de bars (alcool etc) déplaise à certains, c’est pas grave, personne ne vous oblige à venir consommer et festoyer. De là à dire que c’est de notre faute, y’a un monde ! La seule et unique raison pour laquelle nous payons les lacunes des autres, c’est juste que ça fait 40 ans qu’on ne met plus d’argent dans la santé, et que maintenant, ça se voit ! Les hôpitaux sont surchargés , et les soignants sont traités comme des moins que rien, tout ça pour « rentabiliser » l’hôpital. Le service public crève à petits feux, par la faute des gens que vous élisez.... avant de nous taper dessus, regardez bien devant votre porte !

700 000 c'est le total restauration + débit de boisson, sachant que les débits de boisson on bien moins d'employés que la restauration et sont donc une part ridicule du total.

Source:

https://www.insee.fr/fr/statistiques/3600830

A comparer niveau ETP à

https://www.insee.fr/fr/statistiques/3600814?sommaire=3554439

Donc arrêtez de raconter n'importe quoi!!!

Signaler Répondre

avatar
Xav le 12/10/2020 à 20:25
proudhonte a écrit le 12/10/2020 à 17h55

Le retour du puritanisme, dans toute sa splendeur

Votre discours en est l'incarnation, toute comme la génération Z biberonnée au virtuel, ecolo, veggie et home parties en pyjama cacolac incapable de s'amuser comme Kerouac ou Thompson, humanistes anti-humain, effrayés par les foules qui grouillent sur les plages, ivres de contrôler une civilisation trop anarchique à vôtre goût d'ordre qui ne trahit que votre mégalomanie et morbidité, effrayés par l'effondrement, amoureux des petits animaux mais prompts à pratiquer eugénisme, transhumanisme, totalitarisme orwelien

1920, 2020, Le retour de la prohibition... Mettre les bars sur le même plan que la cigarette... Et même déjà avoir criminalisé la cigarette au nom du bien commun, petite société étriquée incapable de laisser les individus libres et en paix.

En tous cas personne ne vous interdit de fumer la moquette apparemment... wow

Signaler Répondre

avatar
Xav le 12/10/2020 à 20:23
Zig a écrit le 12/10/2020 à 18h56

Je vous cite:

"... et tout ça pour leur petit plaisir personnel..."

Vous parlez du plaisir personnel des amateurs de bars bien entendu.

Vous ajoutez même, en préambule
"... Non, les bars ne sont pas vitaux..."

Par contre les restaurants, lieux de déperdition des trognes à gouttes bourrées de cholestérol... et d'alcool (les bons resto servent l'apero, les pinards et le digestif), c'est sur, eux ils sont absolument vitaux et on n'y va jamais au grand jamais par pur plaisir personnel le samedi soir même si on se roule sous la table entre la poire et le fromage.

Les resto, c'est vitaux.

Tandis que les bars.
Ah les bars, quels lieux de déperdition !

Comme disait Brel, c'est là "qu'on allait boire nos vingt ans avec l'ami Jo et avec l'ami Pierre..."

NON, NIET NIET NIET pas les bars.

Eh bien oui désolé au restaurant l'écrasante majorité des gens y mangent sans se bourrer la gueule, c'est pas dur à comprendre.

Bourrés de cholestérol, ah bon. Excusez moi il me semble que vous avez le choix sur le menu et que tout type de cuisine est disponible, c'est votre problème si votre référence c'est burger frite.

Signaler Répondre

avatar
Xav le 12/10/2020 à 20:19
abitbol a écrit le 12/10/2020 à 17h09

A tous les ptits malins qui croient tout savoir, en France, les bars recensent quasiment 700000 salariés. Dire qu’on est des marchands de morts etc, c’est trop facile ! Nous participons largement à l’économie de ce pays, au moins autant que certains commerces ! Nous expliquer que nous sommes plus dangereux qu’une boutique de la part dieu ou qu’un trajet en métro en heure de pointe, ça me fait doucement rigoler. Il n’y a aucune cohérence dans le fait de nous fermer, et de laisser ouverts tous les autres, mis à part de tuer la culture et les lieux festifs. Que le concept de bars (alcool etc) déplaise à certains, c’est pas grave, personne ne vous oblige à venir consommer et festoyer. De là à dire que c’est de notre faute, y’a un monde ! La seule et unique raison pour laquelle nous payons les lacunes des autres, c’est juste que ça fait 40 ans qu’on ne met plus d’argent dans la santé, et que maintenant, ça se voit ! Les hôpitaux sont surchargés , et les soignants sont traités comme des moins que rien, tout ça pour « rentabiliser » l’hôpital. Le service public crève à petits feux, par la faute des gens que vous élisez.... avant de nous taper dessus, regardez bien devant votre porte !

Bah oui c'est sûr ouvrons des millions de lits de réanimation et laissons les gens crever c'est plus simple que d'essayer de comprendre ce qu'est une exponentielle et que c'est un des seuls lieux ou ils n'y a pas de masque ET de distance entre les gens.

A ce que je sache dans un centre commercial le masque est obligatoire, dans les transports aussi aussi. Si vous ne voyez toujours pas ça c'est grave.

De là à pointer du doigt uniquement les gérants, ce n'est pas vraiment mon propos, le gouvernement a fait preuve d'incompétence, pour preuve il se réveille à la dernière minute pour émettre de nouvelles règles pour les restaurants en catastrophe...

On peut se demander quand même pourquoi beaucoup de bars n'ont pas fait respecter la distanciation entre les tables pendant des mois et des mois, et pourquoi il n'y avait aucune initiative pour limiter la capacité des tables notamment dans les grandes villes ou les affluences sont plus fortes que dans d'autres zones qui ne sont actuellement pas impactées. Je pense qu'il y a tout de même une part de responsabilité qui est significative et dur à nier.

Signaler Répondre

avatar
Ln le 12/10/2020 à 19:03
abitbol a écrit le 12/10/2020 à 17h09

A tous les ptits malins qui croient tout savoir, en France, les bars recensent quasiment 700000 salariés. Dire qu’on est des marchands de morts etc, c’est trop facile ! Nous participons largement à l’économie de ce pays, au moins autant que certains commerces ! Nous expliquer que nous sommes plus dangereux qu’une boutique de la part dieu ou qu’un trajet en métro en heure de pointe, ça me fait doucement rigoler. Il n’y a aucune cohérence dans le fait de nous fermer, et de laisser ouverts tous les autres, mis à part de tuer la culture et les lieux festifs. Que le concept de bars (alcool etc) déplaise à certains, c’est pas grave, personne ne vous oblige à venir consommer et festoyer. De là à dire que c’est de notre faute, y’a un monde ! La seule et unique raison pour laquelle nous payons les lacunes des autres, c’est juste que ça fait 40 ans qu’on ne met plus d’argent dans la santé, et que maintenant, ça se voit ! Les hôpitaux sont surchargés , et les soignants sont traités comme des moins que rien, tout ça pour « rentabiliser » l’hôpital. Le service public crève à petits feux, par la faute des gens que vous élisez.... avant de nous taper dessus, regardez bien devant votre porte !

D'accord avec vous !
Et pour les autres Arrêtez de tout mélanger ! Il y a 30ans on ne mangeait pas autant de viande et on ne consommait pas autant de plastique et de trucs qui ne servent à rien, aujourd'hui on respire des particules de plastique, elle est belle l'évolution...mais mélanger les genres, c'est pas le sujet !
S'ils ont est pas d'accord avec un gouvernement, on le lui dit, car, c'est nous qui les élisons et les payons. Quant un patron n'est pas content de son employé, car, il est incompétent, il prend les mesures nécessaires !

Signaler Répondre

avatar
Zig le 12/10/2020 à 18:56

Je vous cite:

"... et tout ça pour leur petit plaisir personnel..."

Vous parlez du plaisir personnel des amateurs de bars bien entendu.

Vous ajoutez même, en préambule
"... Non, les bars ne sont pas vitaux..."

Par contre les restaurants, lieux de déperdition des trognes à gouttes bourrées de cholestérol... et d'alcool (les bons resto servent l'apero, les pinards et le digestif), c'est sur, eux ils sont absolument vitaux et on n'y va jamais au grand jamais par pur plaisir personnel le samedi soir même si on se roule sous la table entre la poire et le fromage.

Les resto, c'est vitaux.

Tandis que les bars.
Ah les bars, quels lieux de déperdition !

Comme disait Brel, c'est là "qu'on allait boire nos vingt ans avec l'ami Jo et avec l'ami Pierre..."

NON, NIET NIET NIET pas les bars.

Signaler Répondre

avatar
zoune le 12/10/2020 à 18:09

C’est une honte...

Signaler Répondre

avatar
proudhonte le 12/10/2020 à 18:05
V. L. a écrit le 12/10/2020 à 10h11

Personne n’est censé faire des soirées à 20 en appartement !
On ne fait pas une politique de santé publique en se basant sur le comportement anticipé de la minorité (même conséquente) la plus irresponsable et nombriliste de la population...
Au moment où on a commencé à se soucier de l’alcool au volant, je suppose qu’il s’est trouvé des gens pour dire « ça sert à rien gnagnagna, les gens prendront du cannabis gnagnagna... »
Là, on demande juste un effort collectif temporaire !

Quelle naïveté ! Il n'y a que le provisoire qui dure. Nous sommes nombreux à comprendre la subversion de ceux qui nous gouvernent, la férocité de leurs intentions qui n'a pas de précédent historique depuis Attila.

Signaler Répondre

avatar
proudhonte le 12/10/2020 à 17:55
Xav a écrit le 12/10/2020 à 13h11

Mettre sur le même plan bars et salles de sport, il faut oser. C'est pas les mêmes effets sur la santé mon coco. L'un provoque un facteur aggravant dans un vaste nombre de problèmes de santé, à mettre sur le même plan que le tabac, l'autre entretien ta santé et prévient ces problèmes. Donc faudrait commencer à comprendre les nuances là.

Non, les bars ne sont pas vitaux et l'impact sur l'économie n'est pas gigantesque, ils ne font que d'acheter des futs et des packs de bière. Mais ils ont certes des employés.

Mais cela n'a rien à voir avec les restaurants par exemple qui font vivre tout une chaine de métiers derrière.

De plus tous ceux qui servent de la nourriture à côté des boissons sont ouverts donc arrêtons le délire.

Ceux qui se plaignent comme toi sont les premiers à se ruer dans des groupes de dizaine d'ivrognes agglutinés sur une seule table aux bars sans masque sans distanciation des heures durant et tout ça pour leur petit plaisir personnel en se fichant totalement des conséquences de leurs actions sur le reste de la société. Et puis après, ça vient se plaindre?

Le retour du puritanisme, dans toute sa splendeur

Votre discours en est l'incarnation, toute comme la génération Z biberonnée au virtuel, ecolo, veggie et home parties en pyjama cacolac incapable de s'amuser comme Kerouac ou Thompson, humanistes anti-humain, effrayés par les foules qui grouillent sur les plages, ivres de contrôler une civilisation trop anarchique à vôtre goût d'ordre qui ne trahit que votre mégalomanie et morbidité, effrayés par l'effondrement, amoureux des petits animaux mais prompts à pratiquer eugénisme, transhumanisme, totalitarisme orwelien

1920, 2020, Le retour de la prohibition... Mettre les bars sur le même plan que la cigarette... Et même déjà avoir criminalisé la cigarette au nom du bien commun, petite société étriquée incapable de laisser les individus libres et en paix.

Signaler Répondre

avatar
abitbol le 12/10/2020 à 17:09

A tous les ptits malins qui croient tout savoir, en France, les bars recensent quasiment 700000 salariés. Dire qu’on est des marchands de morts etc, c’est trop facile ! Nous participons largement à l’économie de ce pays, au moins autant que certains commerces ! Nous expliquer que nous sommes plus dangereux qu’une boutique de la part dieu ou qu’un trajet en métro en heure de pointe, ça me fait doucement rigoler. Il n’y a aucune cohérence dans le fait de nous fermer, et de laisser ouverts tous les autres, mis à part de tuer la culture et les lieux festifs. Que le concept de bars (alcool etc) déplaise à certains, c’est pas grave, personne ne vous oblige à venir consommer et festoyer. De là à dire que c’est de notre faute, y’a un monde ! La seule et unique raison pour laquelle nous payons les lacunes des autres, c’est juste que ça fait 40 ans qu’on ne met plus d’argent dans la santé, et que maintenant, ça se voit ! Les hôpitaux sont surchargés , et les soignants sont traités comme des moins que rien, tout ça pour « rentabiliser » l’hôpital. Le service public crève à petits feux, par la faute des gens que vous élisez.... avant de nous taper dessus, regardez bien devant votre porte !

Signaler Répondre

avatar
sceptique ! le 12/10/2020 à 15:41
axel a écrit le 12/10/2020 à 15h28

Le coronavirus peut, dans un milieu frais et sombre, survivre jusqu’à 28 jours sur des surfaces telles que des téléphones et billets de banque, selon une étude de l’agence scientifique nationale australienne (CSIRO). Les chercheurs du département de prévention des maladies au sein de la CSIRO ont ainsi constaté que plus les températures sont chaudes et plus le taux de survie du SARS-CoV-2 diminue, a révélé l’agence lundi. A 30 degrés, ce taux de survie tombe à 7 jours et à 40 degrés, il n’est plus que de 24 heures.

Attention aux études scientifiques , il y en 10 000 tout les jours , aucune ne disent pareille .

Signaler Répondre

avatar
axel le 12/10/2020 à 15:31

il faut faire fermer tous les bars qui font de la pseudo restauration achètée chez metro !

Signaler Répondre

avatar
rupert le 12/10/2020 à 15:29

barabar ...le.bar qui ne respecte rien ...cela ne m'étonne pas !

Signaler Répondre

avatar
axel le 12/10/2020 à 15:28

Le coronavirus peut, dans un milieu frais et sombre, survivre jusqu’à 28 jours sur des surfaces telles que des téléphones et billets de banque, selon une étude de l’agence scientifique nationale australienne (CSIRO). Les chercheurs du département de prévention des maladies au sein de la CSIRO ont ainsi constaté que plus les températures sont chaudes et plus le taux de survie du SARS-CoV-2 diminue, a révélé l’agence lundi. A 30 degrés, ce taux de survie tombe à 7 jours et à 40 degrés, il n’est plus que de 24 heures.

Signaler Répondre

avatar
erfzer le 12/10/2020 à 13:49
pode a écrit le 12/10/2020 à 11h48

forcément qu'ils participent !

salaires, TVA, achat et vente de produits... s'ils ne participent pas, aucun magasin non plus !

Fermer les bars a un impact vraiment minimum sur l'économie.
Les bars achètent des bouteilles et les revendent. Certes il y a les employés. Les bars n'ont pas d'effet positif sur la santé.


Un restaurant, lui derrière il y a bien plus de monde et divers métier. Cela passe du maraicher, au livreur, ...

Signaler Répondre

avatar
Xav le 12/10/2020 à 13:11
blablablaaa a écrit le 12/10/2020 à 09h34

Nombre de personnes pénalisés par la fermeture des bars. Non seulement l’économie va devenir catastrophique, cela entraînera des dépressions, peut être des suicides. Fermer les bars c’est comme les salles de sport. En période morose de cette sa*****ie de covid on a besoin de se retrouver en fin de journée après le travail soit au café entre amis soit à la salle de sport pour décompresser. Et la ??? Nada! Mais nom d’une pipe!

Mettre sur le même plan bars et salles de sport, il faut oser. C'est pas les mêmes effets sur la santé mon coco. L'un provoque un facteur aggravant dans un vaste nombre de problèmes de santé, à mettre sur le même plan que le tabac, l'autre entretien ta santé et prévient ces problèmes. Donc faudrait commencer à comprendre les nuances là.

Non, les bars ne sont pas vitaux et l'impact sur l'économie n'est pas gigantesque, ils ne font que d'acheter des futs et des packs de bière. Mais ils ont certes des employés.

Mais cela n'a rien à voir avec les restaurants par exemple qui font vivre tout une chaine de métiers derrière.

De plus tous ceux qui servent de la nourriture à côté des boissons sont ouverts donc arrêtons le délire.

Ceux qui se plaignent comme toi sont les premiers à se ruer dans des groupes de dizaine d'ivrognes agglutinés sur une seule table aux bars sans masque sans distanciation des heures durant et tout ça pour leur petit plaisir personnel en se fichant totalement des conséquences de leurs actions sur le reste de la société. Et puis après, ça vient se plaindre?

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 12/10/2020 à 12:42

Oh la la !
4 bars !
Seulement !
Bref, encore un gros coup de com', comme d'habitude, cette mesurette ne sera pas pratiquée, juste des dommages collatéraux pour dire " voilà, vous voyez, on agit " et ensuite pschitt ! plus rien !

Signaler Répondre

avatar
pode le 12/10/2020 à 11:48
Preston a écrit le 12/10/2020 à 11h16

Je ne suis pas sur que les bars participent activement à l'économie, mais je peux me tromper.
Je parle bien des bars et pas des restaurants

forcément qu'ils participent !

salaires, TVA, achat et vente de produits... s'ils ne participent pas, aucun magasin non plus !

Signaler Répondre

avatar
Team Trump le 12/10/2020 à 11:31
chilperic a écrit le 12/10/2020 à 11h18

Fayot!

Le contenu de ta boîte crânienne ?
Affirmatif, pas besoin d’IRM pour le confirmer.

Signaler Répondre

avatar
Pfff... le 12/10/2020 à 11:21

Et les finances de la Sécu, ça entre dans le raisonnement ou pas ? Y’a une planche à billets dans chaque hôpital public, comment ça se passe ?

Signaler Répondre

avatar
chilperic le 12/10/2020 à 11:18
Basta a écrit le 12/10/2020 à 09h57

Enfin, il était temps !!
Ceux qui jouent aux cons avec les mesures sanitaires en se plaignant des conséquences économiques sont eux-mêmes les fossoyeurs de l’économie (et pas que de l’économie).

Fayot!

Signaler Répondre

avatar
Preston le 12/10/2020 à 11:16
blablablaaa a écrit le 12/10/2020 à 09h34

Nombre de personnes pénalisés par la fermeture des bars. Non seulement l’économie va devenir catastrophique, cela entraînera des dépressions, peut être des suicides. Fermer les bars c’est comme les salles de sport. En période morose de cette sa*****ie de covid on a besoin de se retrouver en fin de journée après le travail soit au café entre amis soit à la salle de sport pour décompresser. Et la ??? Nada! Mais nom d’une pipe!

Je ne suis pas sur que les bars participent activement à l'économie, mais je peux me tromper.
Je parle bien des bars et pas des restaurants

Signaler Répondre

avatar
lilia le 12/10/2020 à 11:13
blablablaaa a écrit le 12/10/2020 à 09h34

Nombre de personnes pénalisés par la fermeture des bars. Non seulement l’économie va devenir catastrophique, cela entraînera des dépressions, peut être des suicides. Fermer les bars c’est comme les salles de sport. En période morose de cette sa*****ie de covid on a besoin de se retrouver en fin de journée après le travail soit au café entre amis soit à la salle de sport pour décompresser. Et la ??? Nada! Mais nom d’une pipe!

Vous avez bien une bien triste vie, si la vie c'est se retrouver avec ses collègues au bars après le travail et à défaut courir sur un tapis roulant...

Vous savez il existe des tonnes d'activités autorisées!

Signaler Répondre

avatar
Bob75 le 12/10/2020 à 11:01
oui ouin a écrit le 12/10/2020 à 10h38

le barabar et le crazy dog "ont été mis en demeure par la préfecture du Rhône" étonnant non ?
Pourquoi n'ont ils pas été fermés administrativement ?

Ils n’étaient pas a leur deuxième infraction

Signaler Répondre

avatar
Opportunisme vs santé publique le 12/10/2020 à 10:54
V. L. a écrit le 12/10/2020 à 10h11

Personne n’est censé faire des soirées à 20 en appartement !
On ne fait pas une politique de santé publique en se basant sur le comportement anticipé de la minorité (même conséquente) la plus irresponsable et nombriliste de la population...
Au moment où on a commencé à se soucier de l’alcool au volant, je suppose qu’il s’est trouvé des gens pour dire « ça sert à rien gnagnagna, les gens prendront du cannabis gnagnagna... »
Là, on demande juste un effort collectif temporaire !

Et le lobby de l’alcool était derrière.

Signaler Répondre

avatar
oui ouin le 12/10/2020 à 10:38
NOTE a écrit le 12/10/2020 à 09h38

" un bar à chicha, le Zanzibar"

Etonnant non ! ?


Et bien non, pas étonnant....

le barabar et le crazy dog "ont été mis en demeure par la préfecture du Rhône" étonnant non ?
Pourquoi n'ont ils pas été fermés administrativement ?

Signaler Répondre

avatar
Barges du Rhône le 12/10/2020 à 10:34
n'importa quoi ! a écrit le 12/10/2020 à 09h57

Avec le verre, je propose une soucoupe avec 3 tranches de saucisson, 4 chips et 1 cornichon, et c'est bon !
Vraiment n'importe quoi !

Vous venez de décrire l'état de la haute cuisine française contemporaine. Bon appétit.

Signaler Répondre

avatar
Dry Life le 12/10/2020 à 10:33
klopr a écrit le 12/10/2020 à 09h36

Ce sont des marchands de mort.

En effet. La France a dépassé la Russie dans le pourcentage d'alcooliques, c'est vraiment un pays d'ivrognes.
Et ça nous coûte TOUS niveau factures pour la Sécu !

Signaler Répondre

avatar
Termites partout le 12/10/2020 à 10:31

J'espère qu'ils ont fermé 'Le Togo', un lieu de convivialité imbu d'un esprit très civique.....

Signaler Répondre

avatar
Basta le 12/10/2020 à 10:15
n'importa quoi ! a écrit le 12/10/2020 à 09h57

Avec le verre, je propose une soucoupe avec 3 tranches de saucisson, 4 chips et 1 cornichon, et c'est bon !
Vraiment n'importe quoi !

La situation sanitaire risque de se dégrader par la faute de ces opportunistes et si nous devons en venir à des mesures encore plus restrictives, la fermeture de 15 jours qu’ils cherchent à éviter risquent bien de devenir définitive. Tant pis pour eux et leurs consommateurs.

Signaler Répondre

avatar
V. L. le 12/10/2020 à 10:11
des soiréea 20 en appartement a écrit le 12/10/2020 à 09h59

sa change rien de fermer les bars le covid19 contunira a circulé

Personne n’est censé faire des soirées à 20 en appartement !
On ne fait pas une politique de santé publique en se basant sur le comportement anticipé de la minorité (même conséquente) la plus irresponsable et nombriliste de la population...
Au moment où on a commencé à se soucier de l’alcool au volant, je suppose qu’il s’est trouvé des gens pour dire « ça sert à rien gnagnagna, les gens prendront du cannabis gnagnagna... »
Là, on demande juste un effort collectif temporaire !

Signaler Répondre

avatar
des soiréea 20 en appartement le 12/10/2020 à 09:59

sa change rien de fermer les bars le covid19 contunira a circulé

Signaler Répondre

avatar
Basta le 12/10/2020 à 09:57

Enfin, il était temps !!
Ceux qui jouent aux cons avec les mesures sanitaires en se plaignant des conséquences économiques sont eux-mêmes les fossoyeurs de l’économie (et pas que de l’économie).

Signaler Répondre

avatar
n'importa quoi ! le 12/10/2020 à 09:57

Avec le verre, je propose une soucoupe avec 3 tranches de saucisson, 4 chips et 1 cornichon, et c'est bon !
Vraiment n'importe quoi !

Signaler Répondre

avatar
Dan le 12/10/2020 à 09:48

Décompresser les pauvres

Signaler Répondre

avatar
Jojoli le 12/10/2020 à 09:38

Ce n'est pas seulement le Crazy Dog qu'il faut fermer mais tous les bars et brasseries de la Place des Terreaux ou absolument aucune règle n'est respectée. À 23h30 toutes les terrasses sont encore ouvertes !

Signaler Répondre

avatar
NOTE le 12/10/2020 à 09:38

" un bar à chicha, le Zanzibar"

Etonnant non ! ?


Et bien non, pas étonnant....

Signaler Répondre

avatar
klopr le 12/10/2020 à 09:36

Ce sont des marchands de mort.

Signaler Répondre

avatar
blablablaaa le 12/10/2020 à 09:34

Nombre de personnes pénalisés par la fermeture des bars. Non seulement l’économie va devenir catastrophique, cela entraînera des dépressions, peut être des suicides. Fermer les bars c’est comme les salles de sport. En période morose de cette sa*****ie de covid on a besoin de se retrouver en fin de journée après le travail soit au café entre amis soit à la salle de sport pour décompresser. Et la ??? Nada! Mais nom d’une pipe!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.