Prêtre blessé par balles à Lyon : la victime est sortie du coma

Prêtre blessé par balles à Lyon : la victime est sortie du coma
Nikolaos Kakavelakis - DR

Quatre jours avoir été blessé par balles lors d'une fusillade à Lyon, le prêtre orthodoxe est sorti du coma.

Selon le Progrès, l'état de santé de la victime reste grave. Nikolaos Kakavelakis, connu aussi comme le père Nicolas ou Nikos, et âgé de 52 ans, n'a toujours pas pu être entendu par les policiers. Aucune piste n'est privilégiée dans cette enquête, même si celle du règlement de compte n'est pas exclue, compte-tenu des tensions qui existaient avec certains membres de la paroisse.

Pour rappel, cet homme de nationalité grecque et arrivé à Lyon en 2010 a été visé par des tirs samedi, alors qu'il se trouvait devant l'église orthodoxe du 7e arrondissement, rue Saint-Lazare. Il avait démissionné de ses fonctions il y a un mois et devait quitter prochainement son logement.

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Désolation le 06/11/2020 à 15:17

Drôle de paroisse. Quelle famille ! Des paroissiens divisés, quel malheur !

Signaler Répondre

avatar
Triste le 06/11/2020 à 11:24

Quelle paroisse et prêtre ! Tout ça est malsain, ce n'est de la religion

Signaler Répondre

avatar
Etbin le 05/11/2020 à 13:25

Quelle prêtre ! Et bin dis donc quelle paroisse !

Signaler Répondre

avatar
Mike le 05/11/2020 à 08:30
au minimum... a écrit le 04/11/2020 à 20h17

Avant de juger et de le considérer cet attentat contre ce prêtre comme justifié, attendez les résultats de l'enquête policière !!!

Jusqu'à preuve du contraire, des journalistes jouant les concierges colportant des ragots, ne sont pas qualifiés et n’ont aucune compétence objective d'investigation.

Ca se saurait si des journalistes de lyonmag notamment, faisait honneur à leurs cartes pro de journalistes en allant sur le terrain pour enquêter, trouver des preuves et les publier.

Ayez un minimum d'humanisme et de respect envers un homme qui souffre.

Allez voir la définition du mot attentat sur un dico mon cher monsieur...

Signaler Répondre

avatar
STEPHANOIS le 05/11/2020 à 08:03
kad a écrit le 04/11/2020 à 23h30

de tous temps,je veut dire avant la fameuse loi laicité,les pretres(l'église )n'étaient pas qu'amour et paix.

Je ne suis pas pratiquant, mais je pense que les prêtres nous aiment tous, vous et moi compris. Je crois qu'ils n'ont pas besoin de fusil pour officier dans la paix et, dans l'amour de leur prochain.
Bon rétablissement au père Nikos que je ne connais pas, mais que je respecte.

Signaler Répondre

avatar
calimera mon pere le 05/11/2020 à 05:40

avatar
kad le 04/11/2020 à 23:30

de tous temps,je veut dire avant la fameuse loi laicité,les pretres(l'église )n'étaient pas qu'amour et paix.

Signaler Répondre

avatar
Zig le 04/11/2020 à 22:59
au minimum... a écrit le 04/11/2020 à 20h17

Avant de juger et de le considérer cet attentat contre ce prêtre comme justifié, attendez les résultats de l'enquête policière !!!

Jusqu'à preuve du contraire, des journalistes jouant les concierges colportant des ragots, ne sont pas qualifiés et n’ont aucune compétence objective d'investigation.

Ca se saurait si des journalistes de lyonmag notamment, faisait honneur à leurs cartes pro de journalistes en allant sur le terrain pour enquêter, trouver des preuves et les publier.

Ayez un minimum d'humanisme et de respect envers un homme qui souffre.

Comment " Avant de juger et de le considérer cet attentat contre ce prêtre comme justifié,...".

Pour vous, un attentat peut être justifié ?

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 04/11/2020 à 21:56

Quand il sera en mesure d'expliquer ce qu'il s'est passé on en saura sûrement davantage.
Attendons un peu sans émettre de suppositions...

Signaler Répondre

avatar
Piqurederappel le 04/11/2020 à 21:52
Mairie du 8ème a écrit le 04/11/2020 à 19h57

Espérons qu'il trouve la force de pardonner à son agresseur

Et que l'agresseur puisse aussi lui pardonner hein ! La France c'est liberté ÉGALITÉ fraternité !

Signaler Répondre

avatar
au minimum... le 04/11/2020 à 20:17

Avant de juger et de le considérer cet attentat contre ce prêtre comme justifié, attendez les résultats de l'enquête policière !!!

Jusqu'à preuve du contraire, des journalistes jouant les concierges colportant des ragots, ne sont pas qualifiés et n’ont aucune compétence objective d'investigation.

Ca se saurait si des journalistes de lyonmag notamment, faisait honneur à leurs cartes pro de journalistes en allant sur le terrain pour enquêter, trouver des preuves et les publier.

Ayez un minimum d'humanisme et de respect envers un homme qui souffre.

Signaler Répondre

avatar
Mairie du 8ème le 04/11/2020 à 19:57

Espérons qu'il trouve la force de pardonner à son agresseur

Signaler Répondre

avatar
galinette le 04/11/2020 à 19:06

Alors et l ' auteur. Pourquoi ça n ' abouti pas plus vite ? Alors que certaines affaires aussi grave , sont éclaircies bien plus rapidement. .

Signaler Répondre

avatar
100 cameras en ville le 04/11/2020 à 18:58

La ville est survenue du Nord au Sud Est et Ouest est un capable d’arrêter le Tireur Y’a quelque chose qui cloche

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 04/11/2020 à 18:50

Un vrai bon rétablissement à lui en espérant qu'il n'est pas un sujet de discorde....
Tout porte à croire que se Prête ultra-orthodoxe grec est une source de problème au sein même de sa propre communauté. Bataille, bagarre , conflits ....au sein même d'un lieu de culte que chacun fréquente pourl'Amour de Dieu !
Même dans l'Amour de Dieu, les gens se provoquent dans une animosité abjecte !

Signaler Répondre

avatar
Déçue le 04/11/2020 à 18:34

Et bin dis donc quel prêtre ! C'est inouï ! Pauvre religion !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.