Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Sécheresse : «Une situation dangereuse»

Le comité sécheresse du département du Rhône préconise des restrictions d’eau. L’examen des débits des cours d’eau et des nappes des eaux souterraines a montré que tous les niveaux sont actuellement à la baisse.
Les mesures de restrictions ne s'appliquent pas aux réseaux d'eau potable. Elles concernent la plupart des rivières des Massifs des Monts du Lyonnais et les nappes phréatiques du Val de Saône et du Garon.
Interview de Jean-François Perrin, de la direction du service forêt environnement de la préfecture.

LyonMag : Pourquoi des mesures de restriction d’eau sont préconisées alors que le temps a été pluvieux ces deux derniers mois ?

Jean-François Perrin : Les cours d’eau du lyonnais sont sur un sol très granitique et très filtrant : il n’y a donc pas beaucoup de réserve d’eau. Par ailleurs, les pluies que l’on a pu observer ont été entrecoupées de grandes périodes de vents et il y a une végétation abondante. Les rivières ont donc très rapidement atteint les niveaux minimums. C’est une situation dangereuse, notamment pour l’alimentation des ruisseaux et les poissons. En ce qui concerne les nappes phréatiques, il s’agit d’un problème de recharge. Les pluies d’hiver ont été insuffisantes sur les nappes profondes de la Saône et de la Vallée du Garon.

Par quoi se traduisent les mesures de restriction ?

Il s’agit d’éviter tout prélèvement dans les nappes citées précédemment. Pour économiser le plus possible cette eau phréatique, l’arrosage d’espaces verts est interdit entre 8h et 20h. Il est également exclu de laver sa voiture ou de remplir sa piscine avec cette eau souterraine. Pour ce qui est des rivières, on interdit tout prélèvement afin que le débit réservé puisse s’écouler, c’est-à-dire le débit minimum vital pour les rivières. Enfin, l’irrigation doit être réduite d’au moins 25%.

Jusqu’à quand ces mesures vont-elles s’appliquer ?

Ces mesures sont valables jusqu’à nouvel ordre. Le comité sécheresse du Rhône examinera le 14 août l’état de la situation. Il décidera soit de maintenir la situation d’alerte et de restriction partielle, soit de suspendre les mesures.

Propos recueillis par Marie Jolly



Tags : rhône | secheresse |

Commentaires 1

Déposé le 30/07/2009 à 07h39  
Par michous Citer

Il est bien dommage que votre interview sur la sécheresse, et plus généralement ce sujet lui même ne rencontre pas plus d'écho. Pire : les chaines de radio (Europe, RTL et RMC) diffusent inlassablement leur messages météo en se réjouissant du "retour du beau temps", des "privilégiiés" qui "resteront à l'écart de la pluie" et autres inepties de cet ordre. On a beau adresser des messages à ces chaines pour leur rappeler la situation alarmante dans laquelle nombre de régions se trouvent par manque d'eau : rien n'y fait.... Tout le monde parle des inondations, certes dramatiques, mais la sécheresse, plus insidieuse, n'est elle pas au moins aussi grave ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.