Lyon : un rassemblement régional pour défendre l'école à la maison ce samedi

Lyon : un rassemblement régional pour défendre l'école à la maison ce samedi
Image d’illustration- LyonMag

Sur la page Facebook de l'événement, ils sont plus de 250 "à être intéressés" par ce rassemblement.

Ce samedi, un rassemblement est prévu place Bellecour pour défendre "la liberté d'instruction", c’est-à-dire l'école à la maison. Dans le projet de loi contre les séparatismes, le gouvernement souhaite notamment interdire ce choix d'instructions, sauf à de rares exceptions.

Début décembre, plus de 200 personnes s'étaient déjà réunies devant le rectorat de Lyon. Ce samedi, les manifestants se retrouveront à 13h dans le centre-ville de Lyon.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
kikou le 16/01/2021 à 13:50
Zig a écrit le 16/01/2021 à 12h16

Est-ce que j'aurais droit à être affiché ici ?

Kikou, faut pas confondre séparatisme avec compartimentalisme (ça vient d'où ce mot).

Ni droit à la liberté avec refus de suivre les lois.

Pour l'instant à ce que je sache, l'école a la maison n'est pas encore interdite, donc en France pays de libertés, ce n'est pas interdit aux parents de faire ce choix pour LEURS enfants à eux, c'est un choix purement familliale et qui peut me être tout à fait laïque.

Le compartimentalisme comme tu dis, existe de fait si tu ne peux pas choisir librement l'école pour tes enfants.
C'est le rectorat et l'éducation National qui choisit pour toi.

Désolé mais ce "choix" imposé peux tout simplement ne pas convenir aux enfants, ils n'entrent pas tous dans le même moule.

Il faut aussi arrêter de croire que ceux qui font l'école à la maison sont tous des dangereux intégristes.

En espérant être publié.

A suivre.

Ne va pas dire ce que je n'ai pas dit !!!! je n'ai jamais dit que l'éducation à la maison menait à l'intégrisme

Signaler Répondre

avatar
kikou le 16/01/2021 à 13:48
Zig a écrit le 16/01/2021 à 12h16

Est-ce que j'aurais droit à être affiché ici ?

Kikou, faut pas confondre séparatisme avec compartimentalisme (ça vient d'où ce mot).

Ni droit à la liberté avec refus de suivre les lois.

Pour l'instant à ce que je sache, l'école a la maison n'est pas encore interdite, donc en France pays de libertés, ce n'est pas interdit aux parents de faire ce choix pour LEURS enfants à eux, c'est un choix purement familliale et qui peut me être tout à fait laïque.

Le compartimentalisme comme tu dis, existe de fait si tu ne peux pas choisir librement l'école pour tes enfants.
C'est le rectorat et l'éducation National qui choisit pour toi.

Désolé mais ce "choix" imposé peux tout simplement ne pas convenir aux enfants, ils n'entrent pas tous dans le même moule.

Il faut aussi arrêter de croire que ceux qui font l'école à la maison sont tous des dangereux intégristes.

En espérant être publié.

A suivre.

C'est un mot que j'ai inventer dans le sens de compartimenter .

Signaler Répondre

avatar
Zig le 16/01/2021 à 12:16

Est-ce que j'aurais droit à être affiché ici ?

Kikou, faut pas confondre séparatisme avec compartimentalisme (ça vient d'où ce mot).

Ni droit à la liberté avec refus de suivre les lois.

Pour l'instant à ce que je sache, l'école a la maison n'est pas encore interdite, donc en France pays de libertés, ce n'est pas interdit aux parents de faire ce choix pour LEURS enfants à eux, c'est un choix purement familliale et qui peut me être tout à fait laïque.

Le compartimentalisme comme tu dis, existe de fait si tu ne peux pas choisir librement l'école pour tes enfants.
C'est le rectorat et l'éducation National qui choisit pour toi.

Désolé mais ce "choix" imposé peux tout simplement ne pas convenir aux enfants, ils n'entrent pas tous dans le même moule.

Il faut aussi arrêter de croire que ceux qui font l'école à la maison sont tous des dangereux intégristes.

En espérant être publié.

A suivre.

Signaler Répondre

avatar
kikou le 16/01/2021 à 06:18

Bonjour. Le projet de loi concernant le contre séparatisme notamment dans l'éducation nationale est primordiale,excepté bien sûr les cas exceptionnels. La France est un pays libre, chacun se doit de se plier à ses lois. Accepter le compartimentalisme, c'est mettre en marge socialement de jeunes individus, sinon pourquoi ne pas retirer des classes, les élèves qui perburbent les cours, pourquoi ne pas séparer la masse scolaire qui abaisse le niveau d'un établissement ....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.