Auvergne-Rhône-Alpes : Laurent Wauquiez s'arme avant une réunion de travail avec Jean Castex sur la montagne

Auvergne-Rhône-Alpes : Laurent Wauquiez s'arme avant une réunion de travail avec Jean Castex sur la montagne
Laurent Wauquiez ce jeudi face aux professionnels de la montagne- LyonMag

"On n'est pas des mendiants, on aurait préféré travailler. Aujourd'hui on veut juste des compensations".

Laurent Wauquiez, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a convoqué ce jeudi à l'Hôtel de Région, dans le 2e arrondissement de Lyon, tous les acteurs du monde la montagne pour une "conférence de crise". Certes, les remontées sont fermées depuis le début de la saison, "mais c'est tout une économie qui est touchée", ont martelé les intervenants ce jeudi après-midi. Ils espèrent un geste supplémentaire du gouvernement, au risque de faire "face à l'une des plus grandes catastrophes de la montagne depuis la Seconde Guerre mondiale", a expliqué l'élu LR.

Tour à tour, professionnels du ski, élus locaux, professionnels de santé de montagne, restaurateurs ou encore commerçants ont pris la parole pour faire part de leur situation, mais aussi de leurs propositions pour sauver leur activité. "On doit sauver notre montagne. On doit sauver tous les secteurs car sinon la crise sera systémique, sur plusieurs décennies", a assuré Alexandre Maulin, président des domaines skiables de France.

L'objectif de ces tables rondes ? "Armer" le président de la Région avant sa réunion de travail sur la montagne lundi prochain avec le Premier ministre Jean Castex. Avant ça, l'ancien maire du Puy-en-Velay sera également présent sur le terrain ce week-end pour rencontrer les différents acteurs.

"La montagne est fondamentale dans notre économie, mais le pays n'en a pas conscience. Elle a été présentée comme un espace dangereux. Ça a été une profonde blessure pour ceux qui y travaillent, ceux qui l'aiment. La montagne est une chance inouïe pour notre territoire. Je voulais qu'on mesure tous qu'on est lié les uns aux autres. On n'est pas des mendiants, on aurait préféré travailler. Aujourd'hui on veut juste des compensations", a insisté l'élu après plus de deux heures d'échanges.

Aujourd'hui, la question n'est plus de savoir s'il faut rouvrir ou non les stations, mais bien leur survie économique. "On n'a pas le droit d'échouer", a conclu Laurent Wauquiez.

X
1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
modérateur le 29/01/2021 à 08:07

Je ne suis pas fan de ce personnage, mais je dois bien avouer qu'il se bouge lui au moins pour que les choses avances au lieu de sans-cesse pleurer dans les médias sans bouger le petit doigt.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.