Lyon : les écoliers sensibilisés à la nature dans les vergers urbains

Lyon : les écoliers sensibilisés à la nature dans les vergers urbains
Les élèves ce vendredi dans le verger urbain du square Kaplan - LyonMag

Ca y est, les neuf arrondissements de Lyon ont tous au moins un verger urbain.

Reste désormais aux habitants de se les acaparer, même si un encadrement est souhaité par la mairie écologiste. "On comptera sur les Lyonnais formés pour faire vivre les sites. Mais l'idée, ce n'est pas que le riverain se fasse son petit pommier et sa récolte à lui", nous glissait ce vendredi Nicolas Magalon, directeur des Espaces Verts de la Ville de Lyon.

De retour en classe après la pause du midi, des élèves de l'école Aimé-Césaire (3e arrondissement) enfilaient des chasubles jaunes et investissaient pour la première fois le verger urbain du square Kaplan, à deux pas de leur établissement.
Pour la mairie, l'objectif est de "sensibiliser les enfants à la nature". Les équipes de Lyon Nature des Espaces Verts, formées à la pédagogie, prenaient le relais de l'enseignante pour un cours sur les plantes et le jardinage. Un temps intéressés, les élèves en rang d'oignons avaient rapidement envie de mettre les mains dans la terre.

Sous l'oeil ravi de la maire du 3e, Véronique Dubois-Bertrand, et des adjoints de Grégory Doucet chargés de l'Education et de la Nature en Ville, des framboisiers, des groseilliers et des petites plantes étaient plantés.
"Tu vois, la terre est vivante. Quand tu creuses, il peut y avoir des vers de terre", indiquait aux enfants Nicolas Husson, adjoint à la Nature en Ville, tout heureux de voir le verger urbain prendre vie. Et presque frustré de ne pas avoir de binette à la main. Dans la rue, un couple de retraités curieux s'arrête pour regarder les petites troupes à l'oeuvre, qui reviendront lors de prochains ateliers.

Ilot de fraîcheur, retour de la biodiversité et des insectes pollinisateurs en ville, le verger urbain doit remplir plusieurs missions dès ce printemps avec la floraison espérée. Mais aussi inciter les Lyonnais à consommer plus sainement et plus localement.

Hélas, la réalité du terrain finit toujours pas rattraper les doux rêveurs. Alors que les adjoints de Grégory Doucet cherchaient à deviner les plantes en sentant et manipulant les pousses, un trio d'individus avinés hurlaient des insanités, assis en face de l'école Aimé-Césaire. L'enseignante se confiait alors à l'adjointe à l'Education Stéphanie Léger et à Nicolas Husson : "Ils sont là tout le temps. Des fois ils installent leurs chaises en face de l'école quand il fait beau, ils boivent, il y a des pétards..." Un rire gêné et les adjoints s'exfiltrèrent gentiment, sans réponse apportée. Sur la sécurité, on a beau ramener sa fraise, on fait souvent chou blanc avec les écologistes.

A.A.

18 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
La cours d'école le 09/03/2021 à 21:30
Complétement décalés a écrit le 05/03/2021 à 23h13

et pendant que la mairie amuse la galerie, la banlieue brûle...
Doucet c'est un peu la nouvelle Marie-Antoinette

Doucet pour le moment est en train de ramer pour éteindre l'incendie allumé par l'adjointe du 8eme, il peut pas être partout.

Signaler Répondre

avatar
c'est doux c'est bon... Doucet c'est bon le 08/03/2021 à 08:23
Complétement décalés a écrit le 05/03/2021 à 23h13

et pendant que la mairie amuse la galerie, la banlieue brûle...
Doucet c'est un peu la nouvelle Marie-Antoinette

Patience ! Laissez le temps à Greg de distiller ses formations de "dialogue non violent" aux forces de l'ordre et vous verrez les résultats !

Signaler Répondre

avatar
roulette russe le 06/03/2021 à 20:15
od69 a écrit le 05/03/2021 à 20h48

Les verts continuent de construire la ville sur la ville, de supprimer des parcs mais inaugurent des vergers temoins ! Comment parler d’ilots de fraicheur quand on densifie la 3eme ville europeenne la plus dense ? Les lyonnais sensibles aux questions d’ecologie et d’environnement ne doivent pas etre dupes du coté symbolique et non durable de tels vergers ?

Quels sont les deux premières villes européennes les plus denses, selon vous ? Rien qu'en Île de France, plus de 30 villes dépassent la densité de Lyon

Signaler Répondre

avatar
Complétement décalés le 05/03/2021 à 23:13

et pendant que la mairie amuse la galerie, la banlieue brûle...
Doucet c'est un peu la nouvelle Marie-Antoinette

Signaler Répondre

avatar
od69 le 05/03/2021 à 20:48

Les verts continuent de construire la ville sur la ville, de supprimer des parcs mais inaugurent des vergers temoins ! Comment parler d’ilots de fraicheur quand on densifie la 3eme ville europeenne la plus dense ? Les lyonnais sensibles aux questions d’ecologie et d’environnement ne doivent pas etre dupes du coté symbolique et non durable de tels vergers ?

Signaler Répondre

avatar
Olivier Variant le 05/03/2021 à 20:03

Pour l'économie locale, les plants de cannabis arrivent.

Signaler Répondre

avatar
Didine le 05/03/2021 à 18:47

Ils sont plus habitués à voir poussé de la beuh , dans leur jardin , pour leur usage personnel, mdr . A moins qu’ils se soient convertis a fumer les herbes de Provence, pour réparer leur cervelles liquides.

Signaler Répondre

avatar
Des verts en cols blancs ? le 05/03/2021 à 18:43
La vraie vie a écrit le 05/03/2021 à 18h03

"un trio d'individus avinés hurlaient des insanités, assis en face de l'école Aimé-Césaire"... A Lyon le retour à la réalité n'est jamais très loin, hahaha!
Et la (non) réaction gênée des élus est à mourir de rire!!!!

Exactement. Des poltrons hués par des pochtrons . Une réalité qu’ils cachent tous dans les Hautes sphères écologistes. Des verts qui ont une peur bleue ? Ça donne quoi ? Mdr. Improvisé, mi homme ,mi femme, ses individus en cols blancs, font pitiés peines et hontes au peuple français.

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 05/03/2021 à 18:39

Cool, ils vont apprendre à cultiver pour relocaliser en France la culture de cannabis "bio" (bon pour la santé), plantations qu'ils donneront à leurs grands frères qui se chargeront de la vente et de la distribution en bons commerciaux qu'ils sont devenus ces dernières années.
Effectivement il faut bien commencer à cet âge !

Signaler Répondre

avatar
La 7eme compagnie au jardin le 05/03/2021 à 18:38
Jardinage 2.0 a écrit le 05/03/2021 à 18h26

Oui un article rigolo, ça fait du bien par les temps qui courent :)
Mention spéciale au monsieur très BCBG en chemise blanche et veste de costard qui explique le jardinage aux enfants : "Alors voyez vous les enfant ce... heu... cette... enfin bref ce végétal"

La 2eme photo est sympa aussi: toute la brochette en extase et admiration devant 5 ou 6 mini-pots.
Les vrais jardiniers qui font pousser des légumes doivent bien se marrer.

Signaler Répondre

avatar
Jardinage 2.0 le 05/03/2021 à 18:26
becilan a écrit le 05/03/2021 à 17h25

Ah de temps en temps, une info qui ne pousse pas à voter bleu marine, ça fait du bien

Oui un article rigolo, ça fait du bien par les temps qui courent :)
Mention spéciale au monsieur très BCBG en chemise blanche et veste de costard qui explique le jardinage aux enfants : "Alors voyez vous les enfant ce... heu... cette... enfin bref ce végétal"

Signaler Répondre

avatar
Nadir le 05/03/2021 à 18:26
becilan a écrit le 05/03/2021 à 17h25

Ah de temps en temps, une info qui ne pousse pas à voter bleu marine, ça fait du bien

Comment préparer les bourrins de demain ? La France entière est devenue une ferme pédagogique avec des végétations illicites et de drôles d’animaux,mdr

Signaler Répondre

avatar
Les bobos à la découverte de la ville le 05/03/2021 à 18:04

"Un rire gêné et les adjoints s'exfiltrèrent gentiment, sans réponse apportée.".... sous-entendu, on en a rien à cirer c'est votre problème pas le notre, nous on habite dans des coins sympas :o)

Signaler Répondre

avatar
Malika le 05/03/2021 à 18:03

On veut bien planter des choux et des vous prendre pour des poires, mais question sécurité EELV se défile ! Lamentable
« un trio d'individus avinés hurlaient des insanités, assis en face de l'école Aimé-Césaire. L'enseignante se confiait alors à l'adjointe à l'Education Stéphanie Léger et à Nicolas Husson : "Ils sont là tout le temps. Des fois ils installent leurs chaises en face de l'école quand il fait beau, ils boivent, il y a des pétards..." Un rire gêné et les adjoints s'exfiltrèrent gentiment, sans réponse apportée. Sur la sécurité, on a beau ramener sa fraise, on fait souvent chou blanc avec les écologistes.

Signaler Répondre

avatar
La vraie vie le 05/03/2021 à 18:03

"un trio d'individus avinés hurlaient des insanités, assis en face de l'école Aimé-Césaire"... A Lyon le retour à la réalité n'est jamais très loin, hahaha!
Et la (non) réaction gênée des élus est à mourir de rire!!!!

Signaler Répondre

avatar
becilan le 05/03/2021 à 17:25

Ah de temps en temps, une info qui ne pousse pas à voter bleu marine, ça fait du bien

Signaler Répondre

avatar
Prout le 05/03/2021 à 17:13
Retour à la réalité! a écrit le 05/03/2021 à 17h04

La tranquillité publique est la condition d'une bonne jouissance de la vie et de ses plaisirs, comme peut l'être le jardinage...
Les écologistes, toujours aveugles sur la question de la sécurité dans la cité, ne vont pas être crédibles longtemps...

Je l'espère.

Signaler Répondre

avatar
Retour à la réalité! le 05/03/2021 à 17:04

La tranquillité publique est la condition d'une bonne jouissance de la vie et de ses plaisirs, comme peut l'être le jardinage...
Les écologistes, toujours aveugles sur la question de la sécurité dans la cité, ne vont pas être crédibles longtemps...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.