Amiante chez Renault-Trucks : 474 salariés indemnisés sur les 1200 à Lyon

Amiante chez Renault-Trucks : 474 salariés indemnisés sur les 1200 à Lyon
LyonMag

Les jugements devaient être rendus au cas par cas.

Jeudi dernier, le tribunal des prud'hommes de Lyon examinait le dossier Renault-Trucks de Vénissieux. Dans cette affaire, 1200 salariés accusent la direction du site de les avoir exposés à l’amiante sans protection des années 60 jusqu’aux années 90.

Selon Rue 89 Lyon, les jugements en détail sont tombés. Seulement 474 personnes ont été indemnisées sur les 1200 dossiers. Elles toucheront entre 200 et 10 000 euros, selon chaque cas. Pour rappel, l’avocat avait demandé une indemnisation de 15 000 euros par personne au départ. Ce dernier a précisé qu'il allait faire appel pour ceux qui ont été déboutés ou ceux dont l'indemnisation est jugée insuffisante.

Renault Trucks devra donc payer un peu plus de trois millions d’euros dans cette affaire.

A la fin du mois, 200 autres dossiers doivent de nouveau être examinés pour "préjudice d’anxiété".
 

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
CP69 le 12/04/2021 à 08:55
Oups a écrit le 10/04/2021 à 14h50

200 euros d'indemnisation (?) pour certains !!
A comparer au prix de 260 euros du coût d'adoption d'un animal à la SPA ... la vie d'un homme ne vaut rien pour certain !

200 euros ça paie quoi ?

Je pense que le rédacteur a voulu dire 200.000 euros.
A voir.

Signaler Répondre

avatar
Oups le 10/04/2021 à 14:50

200 euros d'indemnisation (?) pour certains !!
A comparer au prix de 260 euros du coût d'adoption d'un animal à la SPA ... la vie d'un homme ne vaut rien pour certain !

200 euros ça paie quoi ?

Signaler Répondre

avatar
Les dominés manifestent le 10/04/2021 à 11:46

Dans la vie , il y’a deux sortes de gens . Les dominants et les dominés, point barre .

Signaler Répondre

avatar
Terminator le 10/04/2021 à 11:43

Préjudice d anxiété ... Faut bien compenser les autres.... N est ce pas..?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.