Villeurbanne : plusieurs collectifs saisissent le Conseil Constitutionnel contre la loi "sécurité globale"

Villeurbanne : plusieurs collectifs saisissent le Conseil Constitutionnel contre la loi "sécurité globale"
Conférence de presse ce jeudi devant le TNP - LyonMag

Ce jeudi devant le Théâtre National Populaire de Villeurbanne s’est déroulée une conférence de presse organisée par le collectif "Non Loi Sécurité Globale".

A 11h, place Lazare-Goujon, le collectif "NON Loi Sécurité Globale" a tenu une conférence de presse pour contester et demander l’abrogation complète de la loi "sécurité globale"

Cette conférence de presse fait suite à l’adoption définitive de la loi le 15 avril dernier par le Parlement. 
Le collectif, accompagné d’autres organisations, a présenté leur saisine citoyenne du Conseil Constitutionnel pour "préserver les libertés". Cette action est en lien avec la coordination nationale "Stop loi sécurité globale".

Selon eux, les différents articles de cette loi "portent atteinte aux droits et libertés que la constitution garantit" comme "le droit au respect de la vie privée", ou encore "la légalisation sans garantie suffisante de l’utilisation des drones"

L’article 24, qui reste le plus contesté, porterait "une atteinte évidente aux principes de légalité des délits et des peines, au droit à la sureté, et fait peser sur la liberté d’expression ainsi que sur la liberté de la presse une grave menace"

Ce jeudi, le premier ministre Jean Castex a saisi le Conseil Constitutionnel sur la loi "sécurité globale" pour lever "tout doute".

J.N
 

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ibn raho le 24/04/2021 à 10:50
Le rdv des neuneus a écrit le 23/04/2021 à 13h17

Bof, à leur dernière manif à Bellecour, ils étaient 300/400, un samedi après-midi: des antifas, des ex-gilets jaunes, des anti-vaccins, et autres complotistes.

Des citoyens , tout simplement. Et qui exerce un droit que la loi leur reconnaît, point.

Signaler Répondre

avatar
Le rdv des neuneus le 23/04/2021 à 13:17

Bof, à leur dernière manif à Bellecour, ils étaient 300/400, un samedi après-midi: des antifas, des ex-gilets jaunes, des anti-vaccins, et autres complotistes.

Signaler Répondre

avatar
noh le 23/04/2021 à 08:34
Electeur EELV a écrit le 23/04/2021 à 08h23

J'y serai à la manif.
Car si nos chances pour la France ne peuvent plus afficher les photos des flics et leurs familles dans les halls d'immeuble, c'est une grave violation de leurs droits.

Les gauchistes parlent aux gauchistes.....Avec ça, on avance

Signaler Répondre

avatar
Electeur EELV le 23/04/2021 à 08:23

J'y serai à la manif.
Car si nos chances pour la France ne peuvent plus afficher les photos des flics et leurs familles dans les halls d'immeuble, c'est une grave violation de leurs droits.

Signaler Répondre

avatar
noh le 23/04/2021 à 07:54

Allez faire votre meeting au Tonkin.Avec l'insécurité, les citoyens auraient vite de vous parler du pays, vous les gauchistes

Signaler Répondre

avatar
Allez à Moscou le 22/04/2021 à 15:56

Ils devraient se payer des bonnes vacances en Russie pour découvrir les méfaits d'un état policier. Bandes d'ingrats et d'ignares indignes de notre considération.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.