Cédric Van Styvendael et 21 autres élus de gauche appellent à un référendum pour réformer l'hôpital

Cédric Van Styvendael et 21 autres élus de gauche appellent à un référendum pour réformer l'hôpital
Cédric Van Styvendael- LyonMag

Ils souhaitent un "vrai débat sur la politique à mener pour l'hôpital".

Dans le Journal du Dimanche, 22 élus de gauche, comme le maire socialiste de Villeurbanne Cédric Van Styvendael, appellent à référendum d'initiative partagée pour réformer l'hôpital, déjà proposé par le collectif inter-hôpitaux.

"La crise sanitaire aura montré l'extraordinaire engagement, le sens du collectif et la conscience professionnelle sans faille de ces femmes et ces hommes qui font vivre l'hôpital. Elle aura aussi révélé au grand jour des conditions de travail difficiles, et les limites de notre système hospitalier", estiment les élus.

"Le référendum d'initiative partagée proposé par le collectif inter-hôpitaux doit permettre à notre pays d'avoir enfin un vrai débat sur la politique à mener pour l'hôpital. Les propositions qu'il contient sont en rupture avec les choix réalisés ces dernières années et c'est heureux, tant la crise sanitaire en a montré les failles structurelles. En dehors des revalorisations salariales, les réponses apportées par le gouvernement à la suite du Ségur de la santé se limitent à des ajustements techniques, sans changement de perspective", ajoutent-ils.

"Notre pays a besoin d'un grand plan pour l'hôpital, qui devra apporter les financements à la fois pour la formation et le recrutement des professionnels de demain, pour l'indispensable revalorisation des carrières et pour des investissements immobiliers adaptés aux besoins des territoires. L'hôpital est un bien commun, il appartient à tous les Français : place au débat et au vote citoyen !", concluent les élus.

18 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
solexine le 14/06/2021 à 11:22

curieux..non?...... qu il n y ait que les elus de gauche qui ralent,qui "denoncent l outrage"!!??.........l hopital concerne evidemment (ou devrait concerner??!!)tout le spectre de la sensibilite politique?mais....mais...mais...serait ce....... .alors?....un coup "monte et premedite " des socialistes et consorts ??,une manoeuvre dilatoire??une strategie?un "chausse-trappe"une jacquerie!!? !!et.........juste.........heuu.........histoire de faire "monter la mayonnaise"?hi,hi,hi..à leur avantage........

Signaler Répondre

avatar
uper le 14/06/2021 à 07:38
levilleur a écrit le 13/06/2021 à 14h27

Qu il commence par s occuper de l insécurité dans sa ville culturelle....et il aura progressé.

c'est vrai que l'insécurité ne l'interesse pas.il en parle jamais.Y a qu'à remettre Devinaz à la sécurité,ça ira mieux.

Signaler Répondre

avatar
Carlton le 14/06/2021 à 07:18

On le voit un peu trop ce CVD, partout sauf à Villeurbanne d'ailleurs, les doubles mandats (ou plus) c'est vraiment du 'importe quoi, à moins que ce soit dû à son ambition?

Signaler Répondre

avatar
uper le 13/06/2021 à 22:16

L'ancien Directeur des HLM de Villeurbanne ne connait pas le milieu hospitalier.Il fait ça pour donner des gages aux Mélenchonistes !!
le PS n'existe plus

Signaler Répondre

avatar
levilleur le 13/06/2021 à 14:27

Qu il commence par s occuper de l insécurité dans sa ville culturelle....et il aura progressé.

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 13/06/2021 à 14:25
Préjugés pour tous . a écrit le 13/06/2021 à 09h49

Je suis de droite et j’ai été mis aussi en place par la droite. Comme quoi , la politique sa aide tous les partis et ses militants. Je connais aussi des extrémistes de droite qui ont déjà des emplois au RN comme salariés et bientôt nous remplaceront dans la fonction publique, mdr.

Et alors le problème c'est que l hôpital est un bastion politique

Signaler Répondre

avatar
Pilou69 le 13/06/2021 à 14:16

S'il s'occupe de l'hôpital comme de sa commune, l'hôpital est mort comme sa ville !

Signaler Répondre

avatar
Mirvana le 13/06/2021 à 12:59
califebm a écrit le 13/06/2021 à 10h21

Magnifique exemple d'hypocrisie et de mensonge , comme si les socialistes n'avaient pas voté Macron en 2017 , et vont revoter pour lui l'an prochain . Alors le débat ... Macfly de l'Elysée s'en tape un max !

Je n’ai pas voter macron en 2017 mais marine au 1 er tour. Son débat , m’a définitivement dégoûté de ce parti de tarlouze mythomanes dont je faisait partis par défaut. Merci, de m’avoir guéri en montrant le visage démoniaque de cette sorcière de SALEM . Je ne vote plus depuis et je m’en sent libre et épanouie.

Signaler Répondre

avatar
jmjbest le 13/06/2021 à 10:46

Belles paroles. De la gauche au pouvoir de 2012 à 2017 ...et pas mal de temps avant Chirac !

Signaler Répondre

avatar
califebm le 13/06/2021 à 10:21

Magnifique exemple d'hypocrisie et de mensonge , comme si les socialistes n'avaient pas voté Macron en 2017 , et vont revoter pour lui l'an prochain . Alors le débat ... Macfly de l'Elysée s'en tape un max !

Signaler Répondre

avatar
Oups ... le 13/06/2021 à 09:57

Lui est encore moins audible et crédible que le maire de Lyon, ce n’est pas peu dire …

Signaler Répondre

avatar
Préjugés pour tous . le 13/06/2021 à 09:49
Venividivinci a écrit le 13/06/2021 à 08h20

L hôpital pendant des décennies a servi à placer les copains ..
La gauche a son bastion.
Je suis surpris ..
Une balle dans le pied

Je suis de droite et j’ai été mis aussi en place par la droite. Comme quoi , la politique sa aide tous les partis et ses militants. Je connais aussi des extrémistes de droite qui ont déjà des emplois au RN comme salariés et bientôt nous remplaceront dans la fonction publique, mdr.

Signaler Répondre

avatar
Cindy le 13/06/2021 à 09:28

Pouvez-vous développer ?

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 13/06/2021 à 09:25

N'en sont-ils pas responsables à la base du souci ?
De toute façon ils ont plus 1 an de retard sur le sujet.
Vraiment pas efficaces ces socs...

Signaler Répondre

avatar
Chouki le 13/06/2021 à 09:14

L hôpital est un bien commun, il appartient à tous les français.

Très belle phrase, à laquelle je rajouterais ceci : il appartient à tous les français d en prendre soin et de respecter ceux qui y travaillent, de la plus petite fonction à la plus grande

Signaler Répondre

avatar
C'est qui le patron ? le 13/06/2021 à 09:06

Nos politiciens se réveillent tous en même temps ! Normal,on arrive aux élections de ce mois et surtout 2022 .....Un peu de com.HYPOCRITES

Signaler Répondre

avatar
allane le 13/06/2021 à 08:34

tout a fait vrai.Les bonnes places,c'est pour les copines des copines,on ferme les yeux,et j'étais bien placée pour le savoir.Impossible d'avoir sa mutation,alors qu'il y a des années en arrière,il fallait absolument muter tous les cinq ans.Les plus travailleurs se voyaient affublés de boulets et il fallait se taper leur boulot.Mais la direction voyait bien le problème et avait souvent les mains liées,n'étant pas responsable de la dégradation des conditions de travail et surtout de cette politique de profits.Des fois,il valait mieux être femme de ménage que directeur d'hôpital,mais les consciences se réveillent,vu que les jeunes ne restent pas,et je suis convaincue qu'il reprendra sa splendeur.

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 13/06/2021 à 08:20

L hôpital pendant des décennies a servi à placer les copains ..
La gauche a son bastion.
Je suis surpris ..
Une balle dans le pied

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.