Nathalie Perrin-Gilbert : "Ne pas rémunérer les musiciens ? Indécent de la part du Grand Hôtel-Dieu"

Nathalie Perrin-Gilbert, adjointe au maire de Lyon chargée de la Culture, est l’invitée ce vendredi de Raphaël Ruffier-Fossoul, dans les Coulisses du Grand Lyon. L’émission est enregistrée dans le respect des gestes barrières, avec, notamment une glace de Plexiglas entre les deux protagonistes.

Nathalie Perrin-Gilbert : "Ne pas rémunérer les musiciens ? Indécent de la part du Grand Hôtel-Dieu"
Nathalie Perrin-Gilbert - LyonMag

Ce lundi, la Fête de la Musique va se dérouler à Lyon dans des conditions encore restreintes. Nathalie Perrin-Gilbert, adjointe chargée de la Culture, évoque "de grosses contraintes qui pèsent sur l'organisation de concerts". "On nage en pleines injonctions contradictoires" du ministère selon l'élue lyonnaise.

Le 21 juin ne sera pas le seul moment de retrouvailles entre les musiciens et le public puisque la Ville de Lyon prévoit d'étirer le concept avec des concerts tous les vendredis et samedis soirs de juillet.

NPG a fait parler d'elle cette semaine en interpellant sur Facebook le Grand Hôtel-Dieu, qui lançait un appel à projets pour tout l'été avec des musiciens non rémunérés sous prétexte de visibilité.
"C'est comme si nous, pour le feu d'artifice du 14 juillet, nous ne rémunérerions pas les artificiers parce qu'il y a 50 000 Lyonnais et visiteurs qui vont le voir", comparait Nathalie Perrin-Gilbert. "Les artistes, qu'ils soient débutants ou confirmés, c'est du travail, des répétitions, du temps consacré. Et les artistes ne sont pas des bénévoles. (...) Cumuler les cachets, c'est ce qui ouvre au droit au statut d'intermittent".

"C'est véritablement indécent de faire cette proposition de gratuité", taclait encore l'adjointe de Grégory Doucet concernant le Grand Hôtel-Dieu.

Notre entretien était aussi l'occasion pour NPG de faire une promesse concernant les élections législatives de 2022.

Les Coulisses du Grand Lyon sont à retrouver tous les jours à 12h sur LyonMag.com et sur la chaîne Youtube de LyonMag.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Yo le 18/06/2021 à 18:44
Salut l’artiste a écrit le 18/06/2021 à 18h38

Exactement. Les musiciens nous font rêver , alors ils méritent d’être rémunéré comme tous le monde .

Qu'est ce qui t'empêche de les rémunérer toi même ?

Signaler Répondre

avatar
Salut l’artiste le 18/06/2021 à 18:38
mamipouzo a écrit le 18/06/2021 à 13h16

Tout travail mérite salaire.

Exactement. Les musiciens nous font rêver , alors ils méritent d’être rémunéré comme tous le monde .

Signaler Répondre

avatar
uper le 18/06/2021 à 18:00

Cette dame que Gérard Collomb a promu en politique vire au gauchisme.Triste

Signaler Répondre

avatar
Et l augmentation de 1000 euros des 23 vices présidents de la métropole ? le 18/06/2021 à 17:18

Notre tres chere Nathalie ,
Votre langue de bois est intolérable et il est bon de réaliser que parfois on dit des choses plus grosse que soit -et que le Lyonnais le remarque et s'en souvient...
Ainsi lorsque vous vous en prenez à l économie libérale qui concerne la rémunération
des musiciens par un acteur privé , vous agitez votre langue de bois sur un secteur qui vous échappe complètement !
Le fondement de notre pays de liberté est que
"si tu veux y aller , tu y vas , autrement tu restes chez toi , c'est toi qui choisis"
L'exemple calamiteux que vous citez à propos des tireurs de feu d'artifice (Hommage inconscient à Vaux en Velin sans doute ? ) peut se démonter de la même façon :
Si le gars veut pas allez tirer les fusées parce qu il n'est pas assez payé , il y va pas !
Bien entendu , on comprend votre demi teinte avec le statut des intermittents ...(les artistes!)
Alors Nathalie pourquoi ne pas ouvrir le statut des intermittents aux artificiers parce qu ils ne travaillent pas tous les jours ? ou aux personnages politiques pour les mêmes raisons ?
Rafraichissez vous la mémoire avec l affaire des 23 vices présidents ...payés non pas par un acteur privé mais par les métropolitains .
Alors , par Décence -(ce n est pas un gros mot-vérifiez vous en manquez souvent- ) s'il vous plait arrêtez ces délires !
Vous pourrissez l étiquette verte qui n a pas besoin de cela .
Et pas besoin de grande mémoire pour les habitants de la metropole : Dimanche on vote .

Signaler Répondre

avatar
C'est qui le patron ? le 18/06/2021 à 15:49
Pas évident. a écrit le 18/06/2021 à 14h21

Quand des pans entiers de l'économie tournent à grands renforts de stagiaires devant s'estimer heureux de pouvoir poser un pied dans le monde du travail....

Mais bien évidemment,mais vous semblez oublier que c'est notre fric !!!!

Signaler Répondre

avatar
Le GaGa le 18/06/2021 à 14:29

Les payer en « Gonettes », la monnaie locale chère à NPG... On reste local. ils ne vont pas être déçus!

Signaler Répondre

avatar
Pas évident. le 18/06/2021 à 14:21
mamipouzo a écrit le 18/06/2021 à 13h16

Tout travail mérite salaire.

Quand des pans entiers de l'économie tournent à grands renforts de stagiaires devant s'estimer heureux de pouvoir poser un pied dans le monde du travail....

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 18/06/2021 à 13:58

Les actionnaires veulent récupérer le retard covid, n'allez pas leur demander de payer...

Signaler Répondre

avatar
bob54 le 18/06/2021 à 13:28

effectivement
"Grand Hôtel-Dieu, qui lançait un appel à projets pour tout l'été avec des musiciens non rémunérés sous prétexte de visibilité"

le nouveau standard d'exploitation, d'autant plus choquant de la part d'une institution "luxe" et non sans budget.
c'est vrai apres tout, si on veut soutenir l’économie sa serait bien aussi de ne pas demander systématiquement un salaire

Signaler Répondre

avatar
mamipouzo le 18/06/2021 à 13:16

Tout travail mérite salaire.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.