Corps dans une voiture en feu à Grenoble : la Juridiction interrégionale spécialisée de Lyon se saisit de l’enquête

Corps dans une voiture en feu à Grenoble : la Juridiction interrégionale spécialisée de Lyon se saisit de l’enquête
Photo d'illustration - LyonMag

La piste du règlement de comptes est privilégiée.

L’enquête se poursuit après la découverte du corps d’un homme criblé de balles dans une voiture brûlée à Grenoble. Les faits se sont déroulés dans la nuit de mercredi à jeudi après un appel aux forces de l’ordre pour des coups de feu.

Selon le procureur de la République de Grenoble, Eric Vaillant, la piste du règlement de comptes est privilégiée puisque la victime serait un homme de 30 ans "défavorablement connu de la police et de la justice, notamment pour trafic de stupéfiants".

L’enquête pour "meurtre en bande organisée et association de malfaiteurs" a dans un premier temps été confiée à la police de Grenoble. C’est finalement la Juridiction interrégionale spécialisée de Lyon qui a pris en charge l’affaire.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Mutelle des dealers le 16/07/2021 à 21:04

"la piste du règlement de comptes est privilégiée"... dans ce milieu c'est classé comme accident du travail. J'espère que le mec était déclaré sinon son boss va prendre cher.

Signaler Répondre

avatar
Mouhaha 0,001 le 16/07/2021 à 15:13

Grenoble le laboratoire ou pousse les idées EELV le taux de criminalité à explosé, les écoles doivent se plier aux dictas des dealeurs, le nombre de saisie d’armes a l’entrée du tribunal est hallucinant, je ne parlerais même pas de l’entrisme religieux…. Lyon suit et dépasse aujourd’hui largement Grenoble lorsqu’on est anti ordre, anti flics anti répressions et qu’on offre des récompenses aux voyous et autres tarés ne pas espérer vivre en paix :-)

Signaler Répondre

avatar
Stemar le 16/07/2021 à 14:35
Ex Précisions a écrit le 16/07/2021 à 11h50

"La piste du règlement de comptes est privilégiée", mais non, c'est un papi qui passait par là et qui a sorti son fusil de la guerre de 45 pour plomber un gars au hasard, et comme il avait froid avec ce temps pluvieux il a mis le feu à la voiture...
Aucune imagination ces enquêteurs.

Quel humour!!!
L enquête déterminera les circonstances de ce fait qui est horrible

Signaler Répondre

avatar
pastèques le 16/07/2021 à 12:44
allane a écrit le 16/07/2021 à 11h33

déjà,il y a de plus en plus d'attaques au couteau,mais il faut reconnaitre que les armes circulent pas mal aussi,alors que les armes à feu sont interdites.Donc,les frontières sont de vraies passoires,car je ne crois pas que ces armes soient fabriquées en france.Remarquez,hier,deux dealers se toisaient avec des crochets à la main,la violence va crescendo,et le marché de la drogue s'étend.Gardons espoir quand même!

"Gardons espoir quand même" Sur qu'avec GD et BB, on est sauvé !

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 16/07/2021 à 11:50

"La piste du règlement de comptes est privilégiée", mais non, c'est un papi qui passait par là et qui a sorti son fusil de la guerre de 45 pour plomber un gars au hasard, et comme il avait froid avec ce temps pluvieux il a mis le feu à la voiture...
Aucune imagination ces enquêteurs.

Signaler Répondre

avatar
Farid le 16/07/2021 à 11:36

Merci Schengen,merci l’Europe,et surtout merci aux américains !!!good job

Signaler Répondre

avatar
allane le 16/07/2021 à 11:33

déjà,il y a de plus en plus d'attaques au couteau,mais il faut reconnaitre que les armes circulent pas mal aussi,alors que les armes à feu sont interdites.Donc,les frontières sont de vraies passoires,car je ne crois pas que ces armes soient fabriquées en france.Remarquez,hier,deux dealers se toisaient avec des crochets à la main,la violence va crescendo,et le marché de la drogue s'étend.Gardons espoir quand même!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.