Les anti-pass sanitaire de retour à Lyon ce samedi

Les anti-pass sanitaire de retour à Lyon ce samedi
LyonMag

C'est l'acte II.

Une nouvelle manifestation contre le pass sanitaire est prévue ce samedi à Lyon et dans de nombreuses villes de France. Dans la capitale des Gaules, le rendez-vous est donné à 15 heures place Jean Macé dans le 7e arrondissement de Lyon, comme mercredi.

Une première manifestation qui avait rapidement dégénéré. Moins de 48 heures après les annonces d'Emmanuel Macron, les anti-pass sanitaire s'étaient retrouvés pour faire part de leur opposition à la généralisation progressive de ce document. Au total, ils étaient 1400 dans les rues de Lyon et quatre individus avaient été interpellés.

0-50 sur 151 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Farida le 29/07/2021 à 10:04
prof...... a écrit le 21/07/2021 à 20h02

A votre service très cher :)

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/video-coronavirus-le-mystere-des-origines_4328629.html

Les sujets de france-info sont à prendre avec précautions, ils feraient de continuer de nous parler d'histoire de la musique à la place...

Signaler Répondre

avatar
prof...... le 21/07/2021 à 20:02
Un rapport là dedans? a écrit le 20/07/2021 à 10h49

Ce n'est pas l'Homme qui a inventé ce virus mais les petits aliens verts pour préparer leur invasion.

Mois aussi je peux dire n'importe quoi, je n'ai pas de preuve mais tu ne peux pas prouver le contraire également.

A votre service très cher :)

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/video-coronavirus-le-mystere-des-origines_4328629.html

Signaler Répondre

avatar
spartacus69 le 20/07/2021 à 22:59
spartacus69 a écrit le 20/07/2021 à 18h26

je viens de regarder les statistiques de tous les pays, le nombre de morts est en baisse partout, que ce soit les pays avec fort taux de vaccination ou pas. Cela ressemble bien à la fameuse immunité collective dont beaucoup d'épidémiologistes parlaient. Mais bon il y a du stock et surtout beaucoup de chiffre a faire :)).mais la consommation forcée ce n'est pas bien :((. Allez voir les stats PLZ avant de vouloir sacrifier les non vacciner. Merci.

Macron l'a dit dans son discours" il y a du stock et des programmations de livraisons, donc pas de gaspillage:).
Je trouve personnellement à la lecture de tout ces commentaires que les pro vaccin sont très radical, limite extrême.

Signaler Répondre

avatar
J ai rien pigé le 20/07/2021 à 22:36

C est abusé de devoir se faire vacciner. Déjà à la base j était pas du tout au courant qui avais un vaccin pour le Covid. Puis l autre soir j entend qui faut se faire vacciner pour pouvoir sortir.... Il a complètement craqué Emmanuel ....

Signaler Répondre

avatar
Mouhaha 0,001 le 20/07/2021 à 19:01

J’ai lu ici et là que les antivax allaient sauver l’humanité, ouf entre les platistes, les antivax, les complotistes l’avenir de l’humanité est entre de bonnes mains, suis rassurée :-)

Signaler Répondre

avatar
spartacus69 le 20/07/2021 à 18:36
pasok a écrit le 17/07/2021 à 11h25

C'est un produit expérimental, donc à vos risques et périls également.... Je comprends pour ma part que la situation d'urgence actuelle couplée aux menaces d'exclusion sociale annoncées par Macron aient poussé le pas de nombreux citoyens vers le vaccin. Je respecte ce choix. D'autres personnes en revanche par prudence ou pour des raisons toutes personnelles qu'elles sont les seules à connaître ont choisi de s'abstenir, provisoirement ou définitivement. C'est leur droit! Les risques sont des deux cotés, chacun choisit le sien. Faites attentions aux conclusions hâtives, aux appels à la vengeance et au mépris parce que vous croyez marcher du bon coté.... Si dans les années à venir, les personnes vaccinées (dont vous faites partie) devaient développer des effets secondaires inattendus et sérieux, devraient-on appliquer la réciproque et vous laisser en charge de vos soins, ponctionner vos salaires et vous humilier pour votre choix expéditif? Allons donc, un peu de pondération et d'humilité, vous n'avez pas la main sur l'avenir.... Ce me désole de constater à quel point les gens sont prêts à se déchirer pour des choses qu'ils ne maîtrisent pas. Faites attention à ne pas tomber dans le piège de la division tendu par le gouvernement pour asseoir son autorité et faire passer ses loi liberticides..... L'intérêt général pouvait se passer de ces méthodes sournoises et oppressives dignes d'un état communiste!

bien résumé, le concept du diviser pour mieux régner marche toujours. Macron l'avait déjà utilisé pour les retraites, monter les jeunes contre les vieux, trop facile.

Signaler Répondre

avatar
spartacus69 le 20/07/2021 à 18:26

je viens de regarder les statistiques de tous les pays, le nombre de morts est en baisse partout, que ce soit les pays avec fort taux de vaccination ou pas. Cela ressemble bien à la fameuse immunité collective dont beaucoup d'épidémiologistes parlaient. Mais bon il y a du stock et surtout beaucoup de chiffre a faire :)).mais la consommation forcée ce n'est pas bien :((. Allez voir les stats PLZ avant de vouloir sacrifier les non vacciner. Merci.

Signaler Répondre

avatar
Un rapport là dedans? le 20/07/2021 à 10:49
prof... a écrit le 19/07/2021 à 16h57

A votre question :
Comment osez vous donner des leçons d'intelligence en refusant un vaccin inventé par le meilleur de l'intelligence et de la science qui sont les marqueurs des progrès de l'humanité ?

Une réponse :
Comment osez vous donner des leçons d'intelligence en acceptant un vaccin inventé par le meilleur de l'intelligence et de la science pour hypothétique antidote à un coronas virus inventé également par le meilleur de l'intelligence et de la science ?

Est ce un progrès pour l'homme d'inventer une maladie sans en avoir le remède ?

Ce n'est pas l'Homme qui a inventé ce virus mais les petits aliens verts pour préparer leur invasion.

Mois aussi je peux dire n'importe quoi, je n'ai pas de preuve mais tu ne peux pas prouver le contraire également.

Signaler Répondre

avatar
prof... le 19/07/2021 à 16:57
lambdapasbete a écrit le 19/07/2021 à 12h34

Comment pouvez vous prétendre être intelligent en niant l'absolu nécessité et efficacité des vaccins ?
Comment osez vous donner des leçons d'intelligence en refusant un vaccin inventé par le meilleur de l'intelligence et de la science qui sont les marqueurs des progrès de l'humanité ?

A votre question :
Comment osez vous donner des leçons d'intelligence en refusant un vaccin inventé par le meilleur de l'intelligence et de la science qui sont les marqueurs des progrès de l'humanité ?

Une réponse :
Comment osez vous donner des leçons d'intelligence en acceptant un vaccin inventé par le meilleur de l'intelligence et de la science pour hypothétique antidote à un coronas virus inventé également par le meilleur de l'intelligence et de la science ?

Est ce un progrès pour l'homme d'inventer une maladie sans en avoir le remède ?

Signaler Répondre

avatar
lambdapasbete le 19/07/2021 à 12:37
ttKC69 a écrit le 17/07/2021 à 06h54

Je parie que tu es retraitée et que tu as pu de faire vacciner!

Puisque maintenant c'est obligatoire, on veut bien se faire vacciner, même si l'efficacité est discutable.
Mais il n'y a pas assez de vaccin pour vacciner tout le monde avant la mise en application de ce passe sanitaire!

J'ai 42ans, je me suis fait vacciné une premiere fois le 30 mai et une deuxieme fois le 25 juin , sans tricher. Donc 100% vacciné depuis le 10 juillet (j'avais prévu pour etre à 100% avant le 14 juillet)

Vous aussi, vous auriez pu être 100% vacciné aujourd'hui si vous aviez anticipé et organisé...

Signaler Répondre

avatar
lambdapasbete le 19/07/2021 à 12:34
Un lâcher de poissons rouges ? a écrit le 17/07/2021 à 09h21

Merci au mec qui se croit intelligent pour s'être fait injecter un vaccin expérimental sans reset possible... Qui est l'idiot déjà ? Demain on lui dit qu'il faut qu'il se fasse castrer pour aller au resto... Bahhh il prend vite RdV à la clinique. Suffit de lui dire que c'est pour le bien de l'Humanité et il prend.

Comment pouvez vous prétendre être intelligent en niant l'absolu nécessité et efficacité des vaccins ?
Comment osez vous donner des leçons d'intelligence en refusant un vaccin inventé par le meilleur de l'intelligence et de la science qui sont les marqueurs des progrès de l'humanité ?

Signaler Répondre

avatar
Alexia2828 le 19/07/2021 à 11:42
Pile a écrit le 19/07/2021 à 09h57

Extrait Commentaire de LN23 le 18/07/2021 à 18:30
"Appliquons le principe de précaution, y compris sur les vaccins. Si les vaccins merdent, au moins il y aura des survivants sains : les anti-vax :), on est juste en train de vacciner… toute l’humanité.... avec des techno non validées".

Réponse à LN23
Ne vous faites pas vacciner si vous ne le souhaitez pas (quels que soient vos arguments/vrais ou faux).
Mais, admettez aussi que les gens qui se font vacciner le font aussi pour vivre normalement, voire pour survivre.
Alors, pourquoi contester le pass santé qui relève du principe de précaution que vous mettez vous même en avant ????.

Le principe de précaution marche dans les deux sens. Pass sanitaire pour tous le monde ou peur de se faire vacciner. Sauf qu il y a un camp qui n a plus le choix dorénavant ...
Je pense que chacun a le droit de faire sa propre analyse de la situation. Mais imposer un choix aux francais est honteux ....

Signaler Répondre

avatar
Carlton le 19/07/2021 à 11:02
LN23 a écrit le 18/07/2021 à 18h30

Merci pour votre appel pondéré, que je réfute encore, tout en respectant votre choix.
Je fais 10 ans de moins que mon âge et je ne suis jamais malade, parce que j'applique le principe de précaution, là où l'Etat ne le fait pas, voir jamais. Zéro maquillage, pas de coloration, pas d'aliment ultra transformés, que du bio alternatif, pas de bio de supermarché, pas de détergents ménagers, pas de traitement hormono, pas de contraception hormonale, pas de médoc aux effets secondaires long comme le bras. Je travaille trop dans l'industrie pour savoir que la méthode c'est : faisons le minimum légal cad le moins cher, puis attendons, prions pour que ça passe....Ouf ça passe vs Oh merde, la centrale a pété : dommage! On fait moins de test sur l'alimentation, qui devient de plus en plus chimique et que nous prenons tous les jours, que sur les médicaments qu'on prend une fois dans sa vie. Voir le film supersize-me. Dans le cas médical, on a tellement de difficulté à démontrer la causalité, que les dirigeants peuvent dormir sur leurs deux oreilles. La décharge de responsabilité qui a été négociée par Big Pharma ne fait que renforcer mes convictions. La rapacité de Big Pharma qui se fait des couilles en or sur le covid, ne fait que renforcer mes convictions. La duplicité de BigPharma sur l'artemisia annua ne fait que renforcer mes convictions. Le fait que l'Etat continue à fermer les lits d'hôpitaux pendant la crise, ne fait que renforcer mes convictions, qu'il laisse fermer la dernière usine d'oxygène sur le sol français, aussi. Le fait que les hôpitaux aient été si diminués, atrophiés, ne justifie pas le recours aveugle à la vaccination... forcée, rustine d'un système défaillant. D'ailleurs, la pression low-cost sur l'hôpital public est le fait d'une idéologie qui favorise le privé au détriment du public, avec des méthodes qui frisent le sabotage. L'optimisation industrielle chère au privé, marche avec des flux maitrisés, l'inverse de la vraie vie, qui nécessite des marges de sécurité, le flux tendu est incompatible avec la survie en milieu aléatoire. J'ai l'impression qu'on préfère vacciner des milliards de personnes dans le déni des risques plutôt que soigner des milliers, en terme de business c'est x10 000?
Si la santé publique était une priorité, on interdirait la malbouffe dans les supermarchés et restaurants pour protéger obèses et diabètiques, non?
Si la santé publique était une priorité, on aurait mis en place une vraie prophylaxie... comme le font la plus part des antivax : dormez plus, mangez mieux, faites du sport, complétez vos carences... on a fait tout l'inverse.
Cet Etat favorise d'abord les intérêts privés, quoiqu'il en coute au peuple. Même la solidarité financière, fait d'argent magique, a d'abord profité au CAC 40 , voir les résultats historiques qui en découlent! Argent qui va être remboursé par le peuple!
Le COVID défie profondément notre humanisme et nos démocraties, comme demain l'impasse environnementale.
Quelle hystérie, cette gestion chaotique et névrotique du covid.
Quel dérapage vers l'autoritarisme suffisant et la division manipulatoire aux effets délétères. Arrêtons ce chantage honteux par l’excitation des peurs.

Et si c'était la pensée unique le problème, doublé d'un parisianisme exacerbé? La pensée unique appelle en corolaire l'obéissance, donc l'obligation surtout sur un peuple rebelle comme les français.
Pourquoi ne laisse-t-on pas le choix à la population? Un peu de souplesse dans toute cette raideur idéologique. A force de ne vouloir que réussir quoiqu'il en coute, on va se rater.
Pourquoi ne pas faire confiance à l'intelligence collective, y compris dans l’élaboration des solutions. Le corps médical a lui aussi été écarté, muselé, dans la gestion de cette crise, acculé à attendre les directives et les ordres au lieu de soigner. Quelle hérésie que l'interdiction de l'hydrochloroquine? Le débat entravé par l’ingérence des lobbys et la suffisance des bureaucrates parisiens. Où est passé le respect d’autrui ? Où est passé la philosophie des lumières ?
Les alertes émanent de personnes hautement éduquées : médecine, science, juridique, politique. On est très loin des éructations de bistrot ou de l’emballement des fake-news sur les réseaux sociaux, qui s’en font juste l’écho.

Le zéro-risque sanitaire est une impasse.
Le risque est que l'on bascule dans une dynamique sans fin et sans issue que la surenchère. Le covid va varier pendant combien d'année, nul ne le sait? Après 2 doses, il en faudra une troisième, puis une quatrième, cinquième... et pendant tout ce temps, contrôler vigoureusement la docilité collective.
Notez que le test sur la situation concert, faisait appel des IA pour contrôler que chacun avait le masque en permanence bien en place? Ca vous fait envie, ce contrôle par IA à chaque fois que vous inspirez, pour continuer à vivre? Pire que 1984.
Le fait que les porte-paroles n’utilisent que le mot QR code au lieu du passeport, montre bien la fascination pour le contrôle digital : moderne, implacable et déresponsabilisant. De la technoïde aiguë, sans éthique aucune.
Dans quel engrenage funeste met-on le doigt collectivement?
Le pass ne va pas pourrir que la vie des anti-vax, mais la vie de tout un chacun, car tous seront contrôleur et contrôlé, ad libitum, quelque soit leur statut : Employeur-employé, commerçant-acheteur, artiste-spectateur, soignant-soigné, politique-citoyen, parent-enfant.... Bienvenue dans facho-land auto-induit.

Appliquons le principe de précaution, y compris sur les vaccins. Si les vaccins merdent, au moins il y aura des survivants sains : les anti-vax :), on est juste en train de vacciner… toute l’humanité.... avec des techno non validées. C’est inédit et insensé quelque part.
Le biais occidental sur le covid ne fait que renforcer mes convictions. Le premier mois, j'ai eu peur comme tout le monde, on ne savait pas ce qui nous tombait sur la tête, là on sait.
Soyons réaliste et un peu fataliste : le covid a juste 1.3% mortalité, soit 4 millions au niveau mondial, ce n’est pas un drame absolu justifiant de bafouer allègrement nos lois, en l’occurrence les droits de l’homme (article 13 et 30), les 3 et 4 des droits du patient. Les personnes qui meurent sont en très grande majorité âgées et affaiblies, ordre naturel. On est à des années lumière de la peste, bien loin du sida 36 millions de mort vs 4 millions sur 18 mois, ou de la faim 9 millions par an, dont le remède est archi connu et très disponible, largement solvable si la générosité était une vertu et non une faiblesse.
Le SARS fut à 10%, le MERS à 30%, Ebola caracole à 50% : Ah, mais là ça ne touche pas les blancs, ce sont juste des noirs ou des colorés qui meurent, donc c’est pas si grave, ils ont l’habitude, eux, de mourir, ça fait juste quelques migrants de moins. C’est ça, la logique ?
De plus, relent colonial, la politique vaccinale souligne bien le biais occidental, fait d’égoïsme bien ancré. On vaccine d’abord tous les occidentaux de 7 à 77 ans, puis les pays pauvres qui n’ont qu’à mourir en masse en attendant : la haine de l’Occident a encore de beaux jours devant elle. Et cela fera une raison de plus pour se ruer vers les pays riches. Arroseur-arrosé non par distraction, mais par égoïsme.
Si la santé publique était une priorité, on aurait vacciné les vieux et les personnes à risque sur toute la planète et non les blancs solvables en priorité. On fera les autres pour écouler les surstocks périmés.

En médecine, de tout temps, on a accepté et respecté des choix "absurdes" : refus de soin, thérapies bizarres, mystiques, ésothériques, magiques, thérapies alternatives hier, validées demain... méthodes qui défient ... la raison du moment.

Après j'entends l'impuissance systémique des soignants, face aux manque de moyens de tout ordre, faisant face à la mort chaque jour du covid, comme des autres pathologies négligées dans ce contexte... mais ce n'est pas une raison pour bafouer les droits de l'homme et ceux du patient, pour houspiller et humilier les antivax, au lieu de demander des comptes à cet Etat, défaillant par idéologie.

A mes yeux et avec une mortalité modérée, la qualité de notre démocratie reste prioritaire. Cela implique la suppression de cet indigne passeport sanitaire et le respect de la non-vaccination choisie.

Il serait donc temps que l’on se calme, qu’on se pose et que nous abordions cette crise avec recul, bienveillance et humanisme en respectant le choix de chacun, sans chantage aucun.

Je suis à 100% contre vos arguments tous autant démontables les uns que les autres, mais je n'ai pas envie de faire un romans comme vous :) Je dirais donc simplement que malgré notre désaccord sur la forme je suis d'accord avec vous sur le fond: maintenant qu'un vaccin est là, reprenons une vie normale et laissons les gens choisir, chacun prendra ses responsabilités si besoin.

Signaler Répondre

avatar
Pasok le 19/07/2021 à 09:58
LN23 a écrit le 18/07/2021 à 18h30

Merci pour votre appel pondéré, que je réfute encore, tout en respectant votre choix.
Je fais 10 ans de moins que mon âge et je ne suis jamais malade, parce que j'applique le principe de précaution, là où l'Etat ne le fait pas, voir jamais. Zéro maquillage, pas de coloration, pas d'aliment ultra transformés, que du bio alternatif, pas de bio de supermarché, pas de détergents ménagers, pas de traitement hormono, pas de contraception hormonale, pas de médoc aux effets secondaires long comme le bras. Je travaille trop dans l'industrie pour savoir que la méthode c'est : faisons le minimum légal cad le moins cher, puis attendons, prions pour que ça passe....Ouf ça passe vs Oh merde, la centrale a pété : dommage! On fait moins de test sur l'alimentation, qui devient de plus en plus chimique et que nous prenons tous les jours, que sur les médicaments qu'on prend une fois dans sa vie. Voir le film supersize-me. Dans le cas médical, on a tellement de difficulté à démontrer la causalité, que les dirigeants peuvent dormir sur leurs deux oreilles. La décharge de responsabilité qui a été négociée par Big Pharma ne fait que renforcer mes convictions. La rapacité de Big Pharma qui se fait des couilles en or sur le covid, ne fait que renforcer mes convictions. La duplicité de BigPharma sur l'artemisia annua ne fait que renforcer mes convictions. Le fait que l'Etat continue à fermer les lits d'hôpitaux pendant la crise, ne fait que renforcer mes convictions, qu'il laisse fermer la dernière usine d'oxygène sur le sol français, aussi. Le fait que les hôpitaux aient été si diminués, atrophiés, ne justifie pas le recours aveugle à la vaccination... forcée, rustine d'un système défaillant. D'ailleurs, la pression low-cost sur l'hôpital public est le fait d'une idéologie qui favorise le privé au détriment du public, avec des méthodes qui frisent le sabotage. L'optimisation industrielle chère au privé, marche avec des flux maitrisés, l'inverse de la vraie vie, qui nécessite des marges de sécurité, le flux tendu est incompatible avec la survie en milieu aléatoire. J'ai l'impression qu'on préfère vacciner des milliards de personnes dans le déni des risques plutôt que soigner des milliers, en terme de business c'est x10 000?
Si la santé publique était une priorité, on interdirait la malbouffe dans les supermarchés et restaurants pour protéger obèses et diabètiques, non?
Si la santé publique était une priorité, on aurait mis en place une vraie prophylaxie... comme le font la plus part des antivax : dormez plus, mangez mieux, faites du sport, complétez vos carences... on a fait tout l'inverse.
Cet Etat favorise d'abord les intérêts privés, quoiqu'il en coute au peuple. Même la solidarité financière, fait d'argent magique, a d'abord profité au CAC 40 , voir les résultats historiques qui en découlent! Argent qui va être remboursé par le peuple!
Le COVID défie profondément notre humanisme et nos démocraties, comme demain l'impasse environnementale.
Quelle hystérie, cette gestion chaotique et névrotique du covid.
Quel dérapage vers l'autoritarisme suffisant et la division manipulatoire aux effets délétères. Arrêtons ce chantage honteux par l’excitation des peurs.

Et si c'était la pensée unique le problème, doublé d'un parisianisme exacerbé? La pensée unique appelle en corolaire l'obéissance, donc l'obligation surtout sur un peuple rebelle comme les français.
Pourquoi ne laisse-t-on pas le choix à la population? Un peu de souplesse dans toute cette raideur idéologique. A force de ne vouloir que réussir quoiqu'il en coute, on va se rater.
Pourquoi ne pas faire confiance à l'intelligence collective, y compris dans l’élaboration des solutions. Le corps médical a lui aussi été écarté, muselé, dans la gestion de cette crise, acculé à attendre les directives et les ordres au lieu de soigner. Quelle hérésie que l'interdiction de l'hydrochloroquine? Le débat entravé par l’ingérence des lobbys et la suffisance des bureaucrates parisiens. Où est passé le respect d’autrui ? Où est passé la philosophie des lumières ?
Les alertes émanent de personnes hautement éduquées : médecine, science, juridique, politique. On est très loin des éructations de bistrot ou de l’emballement des fake-news sur les réseaux sociaux, qui s’en font juste l’écho.

Le zéro-risque sanitaire est une impasse.
Le risque est que l'on bascule dans une dynamique sans fin et sans issue que la surenchère. Le covid va varier pendant combien d'année, nul ne le sait? Après 2 doses, il en faudra une troisième, puis une quatrième, cinquième... et pendant tout ce temps, contrôler vigoureusement la docilité collective.
Notez que le test sur la situation concert, faisait appel des IA pour contrôler que chacun avait le masque en permanence bien en place? Ca vous fait envie, ce contrôle par IA à chaque fois que vous inspirez, pour continuer à vivre? Pire que 1984.
Le fait que les porte-paroles n’utilisent que le mot QR code au lieu du passeport, montre bien la fascination pour le contrôle digital : moderne, implacable et déresponsabilisant. De la technoïde aiguë, sans éthique aucune.
Dans quel engrenage funeste met-on le doigt collectivement?
Le pass ne va pas pourrir que la vie des anti-vax, mais la vie de tout un chacun, car tous seront contrôleur et contrôlé, ad libitum, quelque soit leur statut : Employeur-employé, commerçant-acheteur, artiste-spectateur, soignant-soigné, politique-citoyen, parent-enfant.... Bienvenue dans facho-land auto-induit.

Appliquons le principe de précaution, y compris sur les vaccins. Si les vaccins merdent, au moins il y aura des survivants sains : les anti-vax :), on est juste en train de vacciner… toute l’humanité.... avec des techno non validées. C’est inédit et insensé quelque part.
Le biais occidental sur le covid ne fait que renforcer mes convictions. Le premier mois, j'ai eu peur comme tout le monde, on ne savait pas ce qui nous tombait sur la tête, là on sait.
Soyons réaliste et un peu fataliste : le covid a juste 1.3% mortalité, soit 4 millions au niveau mondial, ce n’est pas un drame absolu justifiant de bafouer allègrement nos lois, en l’occurrence les droits de l’homme (article 13 et 30), les 3 et 4 des droits du patient. Les personnes qui meurent sont en très grande majorité âgées et affaiblies, ordre naturel. On est à des années lumière de la peste, bien loin du sida 36 millions de mort vs 4 millions sur 18 mois, ou de la faim 9 millions par an, dont le remède est archi connu et très disponible, largement solvable si la générosité était une vertu et non une faiblesse.
Le SARS fut à 10%, le MERS à 30%, Ebola caracole à 50% : Ah, mais là ça ne touche pas les blancs, ce sont juste des noirs ou des colorés qui meurent, donc c’est pas si grave, ils ont l’habitude, eux, de mourir, ça fait juste quelques migrants de moins. C’est ça, la logique ?
De plus, relent colonial, la politique vaccinale souligne bien le biais occidental, fait d’égoïsme bien ancré. On vaccine d’abord tous les occidentaux de 7 à 77 ans, puis les pays pauvres qui n’ont qu’à mourir en masse en attendant : la haine de l’Occident a encore de beaux jours devant elle. Et cela fera une raison de plus pour se ruer vers les pays riches. Arroseur-arrosé non par distraction, mais par égoïsme.
Si la santé publique était une priorité, on aurait vacciné les vieux et les personnes à risque sur toute la planète et non les blancs solvables en priorité. On fera les autres pour écouler les surstocks périmés.

En médecine, de tout temps, on a accepté et respecté des choix "absurdes" : refus de soin, thérapies bizarres, mystiques, ésothériques, magiques, thérapies alternatives hier, validées demain... méthodes qui défient ... la raison du moment.

Après j'entends l'impuissance systémique des soignants, face aux manque de moyens de tout ordre, faisant face à la mort chaque jour du covid, comme des autres pathologies négligées dans ce contexte... mais ce n'est pas une raison pour bafouer les droits de l'homme et ceux du patient, pour houspiller et humilier les antivax, au lieu de demander des comptes à cet Etat, défaillant par idéologie.

A mes yeux et avec une mortalité modérée, la qualité de notre démocratie reste prioritaire. Cela implique la suppression de cet indigne passeport sanitaire et le respect de la non-vaccination choisie.

Il serait donc temps que l’on se calme, qu’on se pose et que nous abordions cette crise avec recul, bienveillance et humanisme en respectant le choix de chacun, sans chantage aucun.

Merci pour cette mise au point intelligente et fort bien argumentée! Une juste remise en perspective du tout vaccinal gouvernemental qui gagnerait à être lue de tous. Merci également d'avoir apporté l'éclairage qu'il mérite aux positions défavorables à l'obligation vaccinale (pas forcément anti-vax) merci pour l'appel au calme!
Bonne journée et bon courage à tous, pro-vax, anti-vax, pro-choix...nous en aurons besoin!

Signaler Répondre

avatar
Pile le 19/07/2021 à 09:57
Merci a écrit le 19/07/2021 à 09h10

Votre réplique est juste excellente.
Voilà qui nous réconforte et qui devrait faire réfléchir tous les aveugles pro vaccins.

Extrait Commentaire de LN23 le 18/07/2021 à 18:30
"Appliquons le principe de précaution, y compris sur les vaccins. Si les vaccins merdent, au moins il y aura des survivants sains : les anti-vax :), on est juste en train de vacciner… toute l’humanité.... avec des techno non validées".

Réponse à LN23
Ne vous faites pas vacciner si vous ne le souhaitez pas (quels que soient vos arguments/vrais ou faux).
Mais, admettez aussi que les gens qui se font vacciner le font aussi pour vivre normalement, voire pour survivre.
Alors, pourquoi contester le pass santé qui relève du principe de précaution que vous mettez vous même en avant ????.

Signaler Répondre

avatar
Merci le 19/07/2021 à 09:10
LN23 a écrit le 18/07/2021 à 18h30

Merci pour votre appel pondéré, que je réfute encore, tout en respectant votre choix.
Je fais 10 ans de moins que mon âge et je ne suis jamais malade, parce que j'applique le principe de précaution, là où l'Etat ne le fait pas, voir jamais. Zéro maquillage, pas de coloration, pas d'aliment ultra transformés, que du bio alternatif, pas de bio de supermarché, pas de détergents ménagers, pas de traitement hormono, pas de contraception hormonale, pas de médoc aux effets secondaires long comme le bras. Je travaille trop dans l'industrie pour savoir que la méthode c'est : faisons le minimum légal cad le moins cher, puis attendons, prions pour que ça passe....Ouf ça passe vs Oh merde, la centrale a pété : dommage! On fait moins de test sur l'alimentation, qui devient de plus en plus chimique et que nous prenons tous les jours, que sur les médicaments qu'on prend une fois dans sa vie. Voir le film supersize-me. Dans le cas médical, on a tellement de difficulté à démontrer la causalité, que les dirigeants peuvent dormir sur leurs deux oreilles. La décharge de responsabilité qui a été négociée par Big Pharma ne fait que renforcer mes convictions. La rapacité de Big Pharma qui se fait des couilles en or sur le covid, ne fait que renforcer mes convictions. La duplicité de BigPharma sur l'artemisia annua ne fait que renforcer mes convictions. Le fait que l'Etat continue à fermer les lits d'hôpitaux pendant la crise, ne fait que renforcer mes convictions, qu'il laisse fermer la dernière usine d'oxygène sur le sol français, aussi. Le fait que les hôpitaux aient été si diminués, atrophiés, ne justifie pas le recours aveugle à la vaccination... forcée, rustine d'un système défaillant. D'ailleurs, la pression low-cost sur l'hôpital public est le fait d'une idéologie qui favorise le privé au détriment du public, avec des méthodes qui frisent le sabotage. L'optimisation industrielle chère au privé, marche avec des flux maitrisés, l'inverse de la vraie vie, qui nécessite des marges de sécurité, le flux tendu est incompatible avec la survie en milieu aléatoire. J'ai l'impression qu'on préfère vacciner des milliards de personnes dans le déni des risques plutôt que soigner des milliers, en terme de business c'est x10 000?
Si la santé publique était une priorité, on interdirait la malbouffe dans les supermarchés et restaurants pour protéger obèses et diabètiques, non?
Si la santé publique était une priorité, on aurait mis en place une vraie prophylaxie... comme le font la plus part des antivax : dormez plus, mangez mieux, faites du sport, complétez vos carences... on a fait tout l'inverse.
Cet Etat favorise d'abord les intérêts privés, quoiqu'il en coute au peuple. Même la solidarité financière, fait d'argent magique, a d'abord profité au CAC 40 , voir les résultats historiques qui en découlent! Argent qui va être remboursé par le peuple!
Le COVID défie profondément notre humanisme et nos démocraties, comme demain l'impasse environnementale.
Quelle hystérie, cette gestion chaotique et névrotique du covid.
Quel dérapage vers l'autoritarisme suffisant et la division manipulatoire aux effets délétères. Arrêtons ce chantage honteux par l’excitation des peurs.

Et si c'était la pensée unique le problème, doublé d'un parisianisme exacerbé? La pensée unique appelle en corolaire l'obéissance, donc l'obligation surtout sur un peuple rebelle comme les français.
Pourquoi ne laisse-t-on pas le choix à la population? Un peu de souplesse dans toute cette raideur idéologique. A force de ne vouloir que réussir quoiqu'il en coute, on va se rater.
Pourquoi ne pas faire confiance à l'intelligence collective, y compris dans l’élaboration des solutions. Le corps médical a lui aussi été écarté, muselé, dans la gestion de cette crise, acculé à attendre les directives et les ordres au lieu de soigner. Quelle hérésie que l'interdiction de l'hydrochloroquine? Le débat entravé par l’ingérence des lobbys et la suffisance des bureaucrates parisiens. Où est passé le respect d’autrui ? Où est passé la philosophie des lumières ?
Les alertes émanent de personnes hautement éduquées : médecine, science, juridique, politique. On est très loin des éructations de bistrot ou de l’emballement des fake-news sur les réseaux sociaux, qui s’en font juste l’écho.

Le zéro-risque sanitaire est une impasse.
Le risque est que l'on bascule dans une dynamique sans fin et sans issue que la surenchère. Le covid va varier pendant combien d'année, nul ne le sait? Après 2 doses, il en faudra une troisième, puis une quatrième, cinquième... et pendant tout ce temps, contrôler vigoureusement la docilité collective.
Notez que le test sur la situation concert, faisait appel des IA pour contrôler que chacun avait le masque en permanence bien en place? Ca vous fait envie, ce contrôle par IA à chaque fois que vous inspirez, pour continuer à vivre? Pire que 1984.
Le fait que les porte-paroles n’utilisent que le mot QR code au lieu du passeport, montre bien la fascination pour le contrôle digital : moderne, implacable et déresponsabilisant. De la technoïde aiguë, sans éthique aucune.
Dans quel engrenage funeste met-on le doigt collectivement?
Le pass ne va pas pourrir que la vie des anti-vax, mais la vie de tout un chacun, car tous seront contrôleur et contrôlé, ad libitum, quelque soit leur statut : Employeur-employé, commerçant-acheteur, artiste-spectateur, soignant-soigné, politique-citoyen, parent-enfant.... Bienvenue dans facho-land auto-induit.

Appliquons le principe de précaution, y compris sur les vaccins. Si les vaccins merdent, au moins il y aura des survivants sains : les anti-vax :), on est juste en train de vacciner… toute l’humanité.... avec des techno non validées. C’est inédit et insensé quelque part.
Le biais occidental sur le covid ne fait que renforcer mes convictions. Le premier mois, j'ai eu peur comme tout le monde, on ne savait pas ce qui nous tombait sur la tête, là on sait.
Soyons réaliste et un peu fataliste : le covid a juste 1.3% mortalité, soit 4 millions au niveau mondial, ce n’est pas un drame absolu justifiant de bafouer allègrement nos lois, en l’occurrence les droits de l’homme (article 13 et 30), les 3 et 4 des droits du patient. Les personnes qui meurent sont en très grande majorité âgées et affaiblies, ordre naturel. On est à des années lumière de la peste, bien loin du sida 36 millions de mort vs 4 millions sur 18 mois, ou de la faim 9 millions par an, dont le remède est archi connu et très disponible, largement solvable si la générosité était une vertu et non une faiblesse.
Le SARS fut à 10%, le MERS à 30%, Ebola caracole à 50% : Ah, mais là ça ne touche pas les blancs, ce sont juste des noirs ou des colorés qui meurent, donc c’est pas si grave, ils ont l’habitude, eux, de mourir, ça fait juste quelques migrants de moins. C’est ça, la logique ?
De plus, relent colonial, la politique vaccinale souligne bien le biais occidental, fait d’égoïsme bien ancré. On vaccine d’abord tous les occidentaux de 7 à 77 ans, puis les pays pauvres qui n’ont qu’à mourir en masse en attendant : la haine de l’Occident a encore de beaux jours devant elle. Et cela fera une raison de plus pour se ruer vers les pays riches. Arroseur-arrosé non par distraction, mais par égoïsme.
Si la santé publique était une priorité, on aurait vacciné les vieux et les personnes à risque sur toute la planète et non les blancs solvables en priorité. On fera les autres pour écouler les surstocks périmés.

En médecine, de tout temps, on a accepté et respecté des choix "absurdes" : refus de soin, thérapies bizarres, mystiques, ésothériques, magiques, thérapies alternatives hier, validées demain... méthodes qui défient ... la raison du moment.

Après j'entends l'impuissance systémique des soignants, face aux manque de moyens de tout ordre, faisant face à la mort chaque jour du covid, comme des autres pathologies négligées dans ce contexte... mais ce n'est pas une raison pour bafouer les droits de l'homme et ceux du patient, pour houspiller et humilier les antivax, au lieu de demander des comptes à cet Etat, défaillant par idéologie.

A mes yeux et avec une mortalité modérée, la qualité de notre démocratie reste prioritaire. Cela implique la suppression de cet indigne passeport sanitaire et le respect de la non-vaccination choisie.

Il serait donc temps que l’on se calme, qu’on se pose et que nous abordions cette crise avec recul, bienveillance et humanisme en respectant le choix de chacun, sans chantage aucun.

Votre réplique est juste excellente.
Voilà qui nous réconforte et qui devrait faire réfléchir tous les aveugles pro vaccins.

Signaler Répondre

avatar
spartacus69 le 19/07/2021 à 08:46

j'ai commenté le 17 mais rien de publié .... censure????

Signaler Répondre

avatar
Berck le 19/07/2021 à 01:50

En surenchérissant samedi soir pour avoir le dernier mot (comme fait souvent Macron) après les manifestations, le comportement de Gabriel Attal équivaut à celui d'une racaille...

Signaler Répondre

avatar
ttKC69 le 18/07/2021 à 23:03
Alexia2828 a écrit le 18/07/2021 à 11h22

Tu devrais faire un tour sur le site https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/vaccin-covid-19/
C est un site officiel du gouvernement et la il explique justement qu aucune données ne permet d affirmer que le vaccin limite la contagion.

Dans quelle section faut-il aller?
Car sur le lien que tu as donné: https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/vaccin-covid-19/ , je n'ai trouvé nul part où il était écrit que rien ne prouvait que le vaccin limitait la contamination

Signaler Répondre

avatar
un autre lyonnais le 18/07/2021 à 21:38
LN23 a écrit le 18/07/2021 à 18h30

Merci pour votre appel pondéré, que je réfute encore, tout en respectant votre choix.
Je fais 10 ans de moins que mon âge et je ne suis jamais malade, parce que j'applique le principe de précaution, là où l'Etat ne le fait pas, voir jamais. Zéro maquillage, pas de coloration, pas d'aliment ultra transformés, que du bio alternatif, pas de bio de supermarché, pas de détergents ménagers, pas de traitement hormono, pas de contraception hormonale, pas de médoc aux effets secondaires long comme le bras. Je travaille trop dans l'industrie pour savoir que la méthode c'est : faisons le minimum légal cad le moins cher, puis attendons, prions pour que ça passe....Ouf ça passe vs Oh merde, la centrale a pété : dommage! On fait moins de test sur l'alimentation, qui devient de plus en plus chimique et que nous prenons tous les jours, que sur les médicaments qu'on prend une fois dans sa vie. Voir le film supersize-me. Dans le cas médical, on a tellement de difficulté à démontrer la causalité, que les dirigeants peuvent dormir sur leurs deux oreilles. La décharge de responsabilité qui a été négociée par Big Pharma ne fait que renforcer mes convictions. La rapacité de Big Pharma qui se fait des couilles en or sur le covid, ne fait que renforcer mes convictions. La duplicité de BigPharma sur l'artemisia annua ne fait que renforcer mes convictions. Le fait que l'Etat continue à fermer les lits d'hôpitaux pendant la crise, ne fait que renforcer mes convictions, qu'il laisse fermer la dernière usine d'oxygène sur le sol français, aussi. Le fait que les hôpitaux aient été si diminués, atrophiés, ne justifie pas le recours aveugle à la vaccination... forcée, rustine d'un système défaillant. D'ailleurs, la pression low-cost sur l'hôpital public est le fait d'une idéologie qui favorise le privé au détriment du public, avec des méthodes qui frisent le sabotage. L'optimisation industrielle chère au privé, marche avec des flux maitrisés, l'inverse de la vraie vie, qui nécessite des marges de sécurité, le flux tendu est incompatible avec la survie en milieu aléatoire. J'ai l'impression qu'on préfère vacciner des milliards de personnes dans le déni des risques plutôt que soigner des milliers, en terme de business c'est x10 000?
Si la santé publique était une priorité, on interdirait la malbouffe dans les supermarchés et restaurants pour protéger obèses et diabètiques, non?
Si la santé publique était une priorité, on aurait mis en place une vraie prophylaxie... comme le font la plus part des antivax : dormez plus, mangez mieux, faites du sport, complétez vos carences... on a fait tout l'inverse.
Cet Etat favorise d'abord les intérêts privés, quoiqu'il en coute au peuple. Même la solidarité financière, fait d'argent magique, a d'abord profité au CAC 40 , voir les résultats historiques qui en découlent! Argent qui va être remboursé par le peuple!
Le COVID défie profondément notre humanisme et nos démocraties, comme demain l'impasse environnementale.
Quelle hystérie, cette gestion chaotique et névrotique du covid.
Quel dérapage vers l'autoritarisme suffisant et la division manipulatoire aux effets délétères. Arrêtons ce chantage honteux par l’excitation des peurs.

Et si c'était la pensée unique le problème, doublé d'un parisianisme exacerbé? La pensée unique appelle en corolaire l'obéissance, donc l'obligation surtout sur un peuple rebelle comme les français.
Pourquoi ne laisse-t-on pas le choix à la population? Un peu de souplesse dans toute cette raideur idéologique. A force de ne vouloir que réussir quoiqu'il en coute, on va se rater.
Pourquoi ne pas faire confiance à l'intelligence collective, y compris dans l’élaboration des solutions. Le corps médical a lui aussi été écarté, muselé, dans la gestion de cette crise, acculé à attendre les directives et les ordres au lieu de soigner. Quelle hérésie que l'interdiction de l'hydrochloroquine? Le débat entravé par l’ingérence des lobbys et la suffisance des bureaucrates parisiens. Où est passé le respect d’autrui ? Où est passé la philosophie des lumières ?
Les alertes émanent de personnes hautement éduquées : médecine, science, juridique, politique. On est très loin des éructations de bistrot ou de l’emballement des fake-news sur les réseaux sociaux, qui s’en font juste l’écho.

Le zéro-risque sanitaire est une impasse.
Le risque est que l'on bascule dans une dynamique sans fin et sans issue que la surenchère. Le covid va varier pendant combien d'année, nul ne le sait? Après 2 doses, il en faudra une troisième, puis une quatrième, cinquième... et pendant tout ce temps, contrôler vigoureusement la docilité collective.
Notez que le test sur la situation concert, faisait appel des IA pour contrôler que chacun avait le masque en permanence bien en place? Ca vous fait envie, ce contrôle par IA à chaque fois que vous inspirez, pour continuer à vivre? Pire que 1984.
Le fait que les porte-paroles n’utilisent que le mot QR code au lieu du passeport, montre bien la fascination pour le contrôle digital : moderne, implacable et déresponsabilisant. De la technoïde aiguë, sans éthique aucune.
Dans quel engrenage funeste met-on le doigt collectivement?
Le pass ne va pas pourrir que la vie des anti-vax, mais la vie de tout un chacun, car tous seront contrôleur et contrôlé, ad libitum, quelque soit leur statut : Employeur-employé, commerçant-acheteur, artiste-spectateur, soignant-soigné, politique-citoyen, parent-enfant.... Bienvenue dans facho-land auto-induit.

Appliquons le principe de précaution, y compris sur les vaccins. Si les vaccins merdent, au moins il y aura des survivants sains : les anti-vax :), on est juste en train de vacciner… toute l’humanité.... avec des techno non validées. C’est inédit et insensé quelque part.
Le biais occidental sur le covid ne fait que renforcer mes convictions. Le premier mois, j'ai eu peur comme tout le monde, on ne savait pas ce qui nous tombait sur la tête, là on sait.
Soyons réaliste et un peu fataliste : le covid a juste 1.3% mortalité, soit 4 millions au niveau mondial, ce n’est pas un drame absolu justifiant de bafouer allègrement nos lois, en l’occurrence les droits de l’homme (article 13 et 30), les 3 et 4 des droits du patient. Les personnes qui meurent sont en très grande majorité âgées et affaiblies, ordre naturel. On est à des années lumière de la peste, bien loin du sida 36 millions de mort vs 4 millions sur 18 mois, ou de la faim 9 millions par an, dont le remède est archi connu et très disponible, largement solvable si la générosité était une vertu et non une faiblesse.
Le SARS fut à 10%, le MERS à 30%, Ebola caracole à 50% : Ah, mais là ça ne touche pas les blancs, ce sont juste des noirs ou des colorés qui meurent, donc c’est pas si grave, ils ont l’habitude, eux, de mourir, ça fait juste quelques migrants de moins. C’est ça, la logique ?
De plus, relent colonial, la politique vaccinale souligne bien le biais occidental, fait d’égoïsme bien ancré. On vaccine d’abord tous les occidentaux de 7 à 77 ans, puis les pays pauvres qui n’ont qu’à mourir en masse en attendant : la haine de l’Occident a encore de beaux jours devant elle. Et cela fera une raison de plus pour se ruer vers les pays riches. Arroseur-arrosé non par distraction, mais par égoïsme.
Si la santé publique était une priorité, on aurait vacciné les vieux et les personnes à risque sur toute la planète et non les blancs solvables en priorité. On fera les autres pour écouler les surstocks périmés.

En médecine, de tout temps, on a accepté et respecté des choix "absurdes" : refus de soin, thérapies bizarres, mystiques, ésothériques, magiques, thérapies alternatives hier, validées demain... méthodes qui défient ... la raison du moment.

Après j'entends l'impuissance systémique des soignants, face aux manque de moyens de tout ordre, faisant face à la mort chaque jour du covid, comme des autres pathologies négligées dans ce contexte... mais ce n'est pas une raison pour bafouer les droits de l'homme et ceux du patient, pour houspiller et humilier les antivax, au lieu de demander des comptes à cet Etat, défaillant par idéologie.

A mes yeux et avec une mortalité modérée, la qualité de notre démocratie reste prioritaire. Cela implique la suppression de cet indigne passeport sanitaire et le respect de la non-vaccination choisie.

Il serait donc temps que l’on se calme, qu’on se pose et que nous abordions cette crise avec recul, bienveillance et humanisme en respectant le choix de chacun, sans chantage aucun.

Mille bravos et merci.
Vous venez de me conforter dans mon choix de résister ce vaccin, à la fois pour me proteger de futurs désagréments et pour protéger notre démocratie que ces politiciens essaient d'enfermer dans leurs bêtises.

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 18/07/2021 à 21:27
placebo a écrit le 17/07/2021 à 15h15

C'est triste à dire, mais les labos ne sont plus là pour vous soigner mais pour remplir les poches de leur actionnaires. Un commerce comme disait ma mére .

Et si il y a pas de vaccin on fait quoi ??

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais. le 18/07/2021 à 18:31
Pasok a écrit le 18/07/2021 à 18h07

Non madame, si je devais être contaminée j'irai à l'hôpital pour bénéficier des soins auxquels j'ai droit, qu'est ce que vous croyez... Tout comme vous et les millions de vaccinés le feraient si vous deviez subir des effets secondaires de votre produit expérimental dans les années à venir.... Je ne suis pas responsable plus que vous de la situation actuelle. Mon choix de m'abstenir (pour l'instant) n'est pas le fruit d'un caprice, c'est une décision réfléchie et mille fois pesée qui répond à une situation et des raisons toutes personnelles. Je l'ai prise sans arrogance, sans esprit de triomphalisme et en toute connaissance des risques. Vos avertissements et mises en garde condescendantes n'ont pas grand intérêt.... Le climat de défiance que vous appelez de vos vœux contre les non-vaccinés faisant bêtement le jeu du gouvernement, n'empêchera en rien le libre choix de ceux qui le peuvent encore... Nous ne sommes pas des enfants, chacun décide pour son corps et sa vie.

Merci pour ce commentaire responsable.
Je fais partie des non vaccinés aussi, en toute connaissance des causes et effets, et juste pour demander à tous ceux et celles qui fustigent les non vaccinés, est ce que ce sont les non vaccinés qui ont introduits ce virus en France ?
Et bien non, nous sommes victimes comme tous les français, et si ce président et sa clique avaient fait le boulot de contrôler les frontières aériennes, portuaires et routières, et d'imposer les quarantaines requises, rien de tout cela ne serait arrivé, car ce sont bien les voyageurs qui véhiculent ce virus.
Mais même les vaccinés doivent remettre le masque, pas à cause des non vaccinés, mais pour preuve que ce vaccin ne les protège en rien contre ce virus. Si ils étaient protégés contre toute récidive, alors pourquoi leurs imposer le masque, ils ne craignent rien, du moins sur le papier et dans la bouche de ces ministres godillots, mais la réalité est tout autre, qui que ce soit, vaccinés ou pas peut se l'attraper ce virus, voyez donc ce brave 1er ministre anglais, et la presse omets de dire la vérité sur les autres !!
Quant au ministre de la santé, il devrait surtout revoir la définition de démocratie, qu'il piétine allègrement pour diviser le pays.
Décidément ces LREM auront fait bien du mal à notre institution !!

Signaler Répondre

avatar
LN23 le 18/07/2021 à 18:30
Dr Sylvain Carras Vaccination. a écrit le 17/07/2021 à 15h08

À lire
Dr Sylvain Carras
Vaccination...
Que dire dans ce bruit permanent?
Depuis plusieurs mois, je me retiens d'exprimer mon avis personnel sur les réseaux sociaux, tellement ce sujet est clivant. Aujourd'hui, j'estime que si ce texte fait réfléchir une seule personne, j'aurais eu un rôle positif.
Je suis médecin et chercheur, je m'occupe de patients atteints de maladies hématologiques, immunodéprimés, atteints de leucémies ou de lymphomes.
Aujourd'hui, alors que certains crient à l'atteinte aux libertés, j'aimerais parler de solidarité.
La solidarité, c'est ce qui m'a poussé à me faire vacciner dès le 10 janvier, pour protéger mes patients qui ont une moindre capacité à produire une immunité. Car il n'y a rien de plus insupportable que de voir mourir du Covid, un patient guéri de son lymphome 4 mois plus tôt...
Amis soignants, comment dormirez-vous si vous contaminez, un jour, ces patients fragiles et qu'ils meurent?
Pour les autres, que devons nous faire de nos patients leucémiques nécessitant une réanimation au cours de leurs traitements lorsque toutes les places sont prises par des patients COVID?
Auparavant, je pensais que les vaccins avaient des détracteurs car on ne voyait plus que leurs effets indésirables, la population ayant oublié ce que c'était que la polio, la variole, l'injustice de mourir de la rougeole quand on a 20 ans ou encore la mort affreuse du tétanos...
Mais je pense maintenant que le vrai problème est l'individualisme. Nous sommes incapables d'assumer un désagrément ou un possible risque hypothétique sur notre santé pour autrui... Pour ces gens, âgés ou malades, des inconnus ou nos proches, qui ont un risque plus important de mourir du COVID et chez qui les vaccins sont moins efficaces pour induire une protection durable.
Et pour ceux qui se réfugient derrière l'absence de recul à long terme de ces vaccins (puisque le recul à court terme est très bon...), quelques questions. Prenez-vous les mêmes précautions avant de mettre un maquillage sur votre peau? Une coloration sur vos cheveux? Un gloss sur les lèvres de votre enfant? Avant de mettre sur le marché un nouveau produit que vous développez au sein de votre entreprise?
Vous êtes vous demandé quelles allaient être les conséquences à long terme du COVID? Nous ne savons rien aujourd'hui des risques psycho-sociaux, de maladies auto-immunes, de fibrose pulmonaire chez des patients infectés... Des conséquences psychologiques pour les enfants et adolescents privés de liens sociaux...
Soignants, notre devoir est de prendre soin des autres, même si l'État nous a énormément déconsidéré, que l'hôpital est en crise à cause des pouvoirs publiques, et que nous nous débattons chaque jour au sein de ce système inique, ce devoir ne doit pas être oublié... C'est mon sentiment. C'est ce qui nous grandira dans l'adversité.
Citoyens, si vous faites le choix de ne pas vous faire vacciner, prenez au moins le temps de réfléchir réellement aux risques auxquels vous vous exposez et auxquels vous exposez d'autres personnes avant de décider... Et pensez à la chance que vous avez peut être eu d'être en chômage partiel ou en télétravail alors que d'autres ont perdu leurs commerces, leur revenus ou meurent asphyxiés sans oxygène aux portes d'un hôpital débordé ou simplement de faim dans des pays n'ayant pas notre système social...
Enfin, si cette médecine vous débecte tant que vous la rejetez en bloc, ferez-vous le choix de refuser aussi le tube et le respirateur si par malchance vous devez croiser la route du COVID et d'un réanimateur?
Sylvain Carras
13/07/2021

Merci pour votre appel pondéré, que je réfute encore, tout en respectant votre choix.
Je fais 10 ans de moins que mon âge et je ne suis jamais malade, parce que j'applique le principe de précaution, là où l'Etat ne le fait pas, voir jamais. Zéro maquillage, pas de coloration, pas d'aliment ultra transformés, que du bio alternatif, pas de bio de supermarché, pas de détergents ménagers, pas de traitement hormono, pas de contraception hormonale, pas de médoc aux effets secondaires long comme le bras. Je travaille trop dans l'industrie pour savoir que la méthode c'est : faisons le minimum légal cad le moins cher, puis attendons, prions pour que ça passe....Ouf ça passe vs Oh merde, la centrale a pété : dommage! On fait moins de test sur l'alimentation, qui devient de plus en plus chimique et que nous prenons tous les jours, que sur les médicaments qu'on prend une fois dans sa vie. Voir le film supersize-me. Dans le cas médical, on a tellement de difficulté à démontrer la causalité, que les dirigeants peuvent dormir sur leurs deux oreilles. La décharge de responsabilité qui a été négociée par Big Pharma ne fait que renforcer mes convictions. La rapacité de Big Pharma qui se fait des couilles en or sur le covid, ne fait que renforcer mes convictions. La duplicité de BigPharma sur l'artemisia annua ne fait que renforcer mes convictions. Le fait que l'Etat continue à fermer les lits d'hôpitaux pendant la crise, ne fait que renforcer mes convictions, qu'il laisse fermer la dernière usine d'oxygène sur le sol français, aussi. Le fait que les hôpitaux aient été si diminués, atrophiés, ne justifie pas le recours aveugle à la vaccination... forcée, rustine d'un système défaillant. D'ailleurs, la pression low-cost sur l'hôpital public est le fait d'une idéologie qui favorise le privé au détriment du public, avec des méthodes qui frisent le sabotage. L'optimisation industrielle chère au privé, marche avec des flux maitrisés, l'inverse de la vraie vie, qui nécessite des marges de sécurité, le flux tendu est incompatible avec la survie en milieu aléatoire. J'ai l'impression qu'on préfère vacciner des milliards de personnes dans le déni des risques plutôt que soigner des milliers, en terme de business c'est x10 000?
Si la santé publique était une priorité, on interdirait la malbouffe dans les supermarchés et restaurants pour protéger obèses et diabètiques, non?
Si la santé publique était une priorité, on aurait mis en place une vraie prophylaxie... comme le font la plus part des antivax : dormez plus, mangez mieux, faites du sport, complétez vos carences... on a fait tout l'inverse.
Cet Etat favorise d'abord les intérêts privés, quoiqu'il en coute au peuple. Même la solidarité financière, fait d'argent magique, a d'abord profité au CAC 40 , voir les résultats historiques qui en découlent! Argent qui va être remboursé par le peuple!
Le COVID défie profondément notre humanisme et nos démocraties, comme demain l'impasse environnementale.
Quelle hystérie, cette gestion chaotique et névrotique du covid.
Quel dérapage vers l'autoritarisme suffisant et la division manipulatoire aux effets délétères. Arrêtons ce chantage honteux par l’excitation des peurs.

Et si c'était la pensée unique le problème, doublé d'un parisianisme exacerbé? La pensée unique appelle en corolaire l'obéissance, donc l'obligation surtout sur un peuple rebelle comme les français.
Pourquoi ne laisse-t-on pas le choix à la population? Un peu de souplesse dans toute cette raideur idéologique. A force de ne vouloir que réussir quoiqu'il en coute, on va se rater.
Pourquoi ne pas faire confiance à l'intelligence collective, y compris dans l’élaboration des solutions. Le corps médical a lui aussi été écarté, muselé, dans la gestion de cette crise, acculé à attendre les directives et les ordres au lieu de soigner. Quelle hérésie que l'interdiction de l'hydrochloroquine? Le débat entravé par l’ingérence des lobbys et la suffisance des bureaucrates parisiens. Où est passé le respect d’autrui ? Où est passé la philosophie des lumières ?
Les alertes émanent de personnes hautement éduquées : médecine, science, juridique, politique. On est très loin des éructations de bistrot ou de l’emballement des fake-news sur les réseaux sociaux, qui s’en font juste l’écho.

Le zéro-risque sanitaire est une impasse.
Le risque est que l'on bascule dans une dynamique sans fin et sans issue que la surenchère. Le covid va varier pendant combien d'année, nul ne le sait? Après 2 doses, il en faudra une troisième, puis une quatrième, cinquième... et pendant tout ce temps, contrôler vigoureusement la docilité collective.
Notez que le test sur la situation concert, faisait appel des IA pour contrôler que chacun avait le masque en permanence bien en place? Ca vous fait envie, ce contrôle par IA à chaque fois que vous inspirez, pour continuer à vivre? Pire que 1984.
Le fait que les porte-paroles n’utilisent que le mot QR code au lieu du passeport, montre bien la fascination pour le contrôle digital : moderne, implacable et déresponsabilisant. De la technoïde aiguë, sans éthique aucune.
Dans quel engrenage funeste met-on le doigt collectivement?
Le pass ne va pas pourrir que la vie des anti-vax, mais la vie de tout un chacun, car tous seront contrôleur et contrôlé, ad libitum, quelque soit leur statut : Employeur-employé, commerçant-acheteur, artiste-spectateur, soignant-soigné, politique-citoyen, parent-enfant.... Bienvenue dans facho-land auto-induit.

Appliquons le principe de précaution, y compris sur les vaccins. Si les vaccins merdent, au moins il y aura des survivants sains : les anti-vax :), on est juste en train de vacciner… toute l’humanité.... avec des techno non validées. C’est inédit et insensé quelque part.
Le biais occidental sur le covid ne fait que renforcer mes convictions. Le premier mois, j'ai eu peur comme tout le monde, on ne savait pas ce qui nous tombait sur la tête, là on sait.
Soyons réaliste et un peu fataliste : le covid a juste 1.3% mortalité, soit 4 millions au niveau mondial, ce n’est pas un drame absolu justifiant de bafouer allègrement nos lois, en l’occurrence les droits de l’homme (article 13 et 30), les 3 et 4 des droits du patient. Les personnes qui meurent sont en très grande majorité âgées et affaiblies, ordre naturel. On est à des années lumière de la peste, bien loin du sida 36 millions de mort vs 4 millions sur 18 mois, ou de la faim 9 millions par an, dont le remède est archi connu et très disponible, largement solvable si la générosité était une vertu et non une faiblesse.
Le SARS fut à 10%, le MERS à 30%, Ebola caracole à 50% : Ah, mais là ça ne touche pas les blancs, ce sont juste des noirs ou des colorés qui meurent, donc c’est pas si grave, ils ont l’habitude, eux, de mourir, ça fait juste quelques migrants de moins. C’est ça, la logique ?
De plus, relent colonial, la politique vaccinale souligne bien le biais occidental, fait d’égoïsme bien ancré. On vaccine d’abord tous les occidentaux de 7 à 77 ans, puis les pays pauvres qui n’ont qu’à mourir en masse en attendant : la haine de l’Occident a encore de beaux jours devant elle. Et cela fera une raison de plus pour se ruer vers les pays riches. Arroseur-arrosé non par distraction, mais par égoïsme.
Si la santé publique était une priorité, on aurait vacciné les vieux et les personnes à risque sur toute la planète et non les blancs solvables en priorité. On fera les autres pour écouler les surstocks périmés.

En médecine, de tout temps, on a accepté et respecté des choix "absurdes" : refus de soin, thérapies bizarres, mystiques, ésothériques, magiques, thérapies alternatives hier, validées demain... méthodes qui défient ... la raison du moment.

Après j'entends l'impuissance systémique des soignants, face aux manque de moyens de tout ordre, faisant face à la mort chaque jour du covid, comme des autres pathologies négligées dans ce contexte... mais ce n'est pas une raison pour bafouer les droits de l'homme et ceux du patient, pour houspiller et humilier les antivax, au lieu de demander des comptes à cet Etat, défaillant par idéologie.

A mes yeux et avec une mortalité modérée, la qualité de notre démocratie reste prioritaire. Cela implique la suppression de cet indigne passeport sanitaire et le respect de la non-vaccination choisie.

Il serait donc temps que l’on se calme, qu’on se pose et que nous abordions cette crise avec recul, bienveillance et humanisme en respectant le choix de chacun, sans chantage aucun.

Signaler Répondre

avatar
Débile le 18/07/2021 à 18:11
Alexia2828 a écrit le 17/07/2021 à 22h21

Mais il y a quoi a comprendre ???? Ca fais bientot 2 ans que je vis a cote de personne qui ont le covid et je n ai jamais rien attrapé .... Je me fais vacciner pour quoi ????

Nombriliste !

Signaler Répondre

avatar
Pasok le 18/07/2021 à 18:07
Alicia a écrit le 17/07/2021 à 12h09

Ok ...
Si vous êtes gravement malade du covid, ne venez pas nous voir à l'hôpital ...
C'est votre choix ... Vous connaissez les risques du covid ...
Assumerez vous jusqu'au bout ???
J'en doute fortement ...

On en a vu des gens anti masques, anti vaccin, anti mesures barrières, anti confinement ...
Ben quand ils desaturent chez eux à cause du covid ...
Ils sont à l'hôpital direct !!!!!!

Bon courage à vous ...
La réanimation n'est pas une partie de plaisir ...

Non madame, si je devais être contaminée j'irai à l'hôpital pour bénéficier des soins auxquels j'ai droit, qu'est ce que vous croyez... Tout comme vous et les millions de vaccinés le feraient si vous deviez subir des effets secondaires de votre produit expérimental dans les années à venir.... Je ne suis pas responsable plus que vous de la situation actuelle. Mon choix de m'abstenir (pour l'instant) n'est pas le fruit d'un caprice, c'est une décision réfléchie et mille fois pesée qui répond à une situation et des raisons toutes personnelles. Je l'ai prise sans arrogance, sans esprit de triomphalisme et en toute connaissance des risques. Vos avertissements et mises en garde condescendantes n'ont pas grand intérêt.... Le climat de défiance que vous appelez de vos vœux contre les non-vaccinés faisant bêtement le jeu du gouvernement, n'empêchera en rien le libre choix de ceux qui le peuvent encore... Nous ne sommes pas des enfants, chacun décide pour son corps et sa vie.

Signaler Répondre

avatar
Alexia2828 le 18/07/2021 à 14:44
Elipse a écrit le 17/07/2021 à 22h09

Tout simplement sans fondement et absurde. Dans un premier temps le vaccins reduit la charge virale. Il y a moins de chance de transmettre le virus et celui ci sera moins virulant. Et si vous etes dans le negationisme concernant ce point en ne devellopant pas de forme grave on libere des lits permettant de traiter des malades que l on a renvoyé chez eux mais aussi laisser soufler des soigants qui on largement contribué.... Mais je suppose que ces arguments vous parle peu vu le caractère personel (pour ne pas dire egoiste) de votre propos.
Enfin il n existe aucune obligation a se faire vacciner. Vous avez le droit de ne pas le faire. Vous etes libre de nous imposer un troisième confinement, des hopitaux surchargé....

Pourquoi tu dis que c est absurde ? Cest écris sur le site officiel du gouvernement que personne ne sait si le vaccin diminue la contagion ....
Ca fais 1 an et demi que je vois pleins gens toute la journée et je n ai rien attrapé... Je me fais vacciner pourquoi ???

Signaler Répondre

avatar
Alexia2828 le 18/07/2021 à 14:39
Vicente69 a écrit le 18/07/2021 à 11h52

100% d’accord

Pourquoi on ne confierais pas simplement ceux qui ont peur du covid et ceux qui sont fragile ? On laisse les autres tranquille et surtout on ne les obligent pas a se faire vacciner ....

Signaler Répondre

avatar
Vicente69 le 18/07/2021 à 11:52
Yatilunpilotedanslavion a écrit le 17/07/2021 à 14h05

A tous les anti vaccination : avec des raisonnements comme les vôtres, nous aurions encore la polio, la tuberculose... pour ne citer que les plus connus.
Vous ne souhaitez pas participer à l'effort collectif, soit, restez chez vous, vivez en ermite, mais ne venez pas vous plaindre de privation de liberté.
Vos comportements absurdes privent de liberté des millions d'autres.

100% d’accord

Signaler Répondre

avatar
Alexia2828 le 18/07/2021 à 11:22
ttKC69 a écrit le 18/07/2021 à 10h41

Vacciner les personnes fragiles a pour but d'éviter les formes graves.

Mais limiter la contagion ( et éviter de contaminer les personnes fragiles) est bien la seule raison pour laquelle on oblige les autres à être vaccinés!

Tu devrais faire un tour sur le site https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/vaccin-covid-19/
C est un site officiel du gouvernement et la il explique justement qu aucune données ne permet d affirmer que le vaccin limite la contagion.

Signaler Répondre

avatar
ttKC69 le 18/07/2021 à 10:41
Yo a écrit le 17/07/2021 à 20h48

Se faire vacciner n'a pas pour but d'éradiquer la contagion, mais de réduire le nombre de formes graves, de sauver des vies, et donc la mise au tapie du système hospitalier et donc ensuite la mise au tapie du système économique et social.

C'est si difficile que cela de le comprendre ?

Toi y'en a comprendre ?

Vacciner les personnes fragiles a pour but d'éviter les formes graves.

Mais limiter la contagion ( et éviter de contaminer les personnes fragiles) est bien la seule raison pour laquelle on oblige les autres à être vaccinés!

Signaler Répondre

avatar
Alexia2828 le 18/07/2021 à 09:23
Yo a écrit le 17/07/2021 à 22h08

Tu devrais faire gaffe, car taper au clavier, ou utiliser un smartphone, dans 10 ans, il va te pousser une trompe sur le front !

Oui ou bien cest peu etre le vaccin qui va nous faire pousser une trompe sur le front... Va savoir

Signaler Répondre

avatar
Aboukam23h49 le 17/07/2021 à 23:49

On aimerait qu'autant de monde manifeste pour défendre les ouighours

Signaler Répondre

avatar
Alexia2828 le 17/07/2021 à 22:21
Yo a écrit le 17/07/2021 à 20h48

Se faire vacciner n'a pas pour but d'éradiquer la contagion, mais de réduire le nombre de formes graves, de sauver des vies, et donc la mise au tapie du système hospitalier et donc ensuite la mise au tapie du système économique et social.

C'est si difficile que cela de le comprendre ?

Toi y'en a comprendre ?

Mais il y a quoi a comprendre ???? Ca fais bientot 2 ans que je vis a cote de personne qui ont le covid et je n ai jamais rien attrapé .... Je me fais vacciner pour quoi ????

Signaler Répondre

avatar
Alexia2828 le 17/07/2021 à 22:18
Elipse a écrit le 17/07/2021 à 22h09

Tout simplement sans fondement et absurde. Dans un premier temps le vaccins reduit la charge virale. Il y a moins de chance de transmettre le virus et celui ci sera moins virulant. Et si vous etes dans le negationisme concernant ce point en ne devellopant pas de forme grave on libere des lits permettant de traiter des malades que l on a renvoyé chez eux mais aussi laisser soufler des soigants qui on largement contribué.... Mais je suppose que ces arguments vous parle peu vu le caractère personel (pour ne pas dire egoiste) de votre propos.
Enfin il n existe aucune obligation a se faire vacciner. Vous avez le droit de ne pas le faire. Vous etes libre de nous imposer un troisième confinement, des hopitaux surchargé....

Si maintenant on est forcé de se faire vacciner on a plus le choix.
J espere simplement qu il n y aura aucune consequences a long terme suite au vaccin .... Sinon on risque encore de saturer les hopitaux ... Bonne chance

Signaler Répondre

avatar
Elipse le 17/07/2021 à 22:09
Alexia2828 a écrit le 17/07/2021 à 18h26

Bonjour, je ne suis pas du tout d accord avec vous. A l heure actuel il n existe aucune preuve que le vaccin protège de la contagion. Je vous en remet au site https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/vaccin-covid-19/je-suis-un-particulier/article/foire-aux-questions-reponses-cles
Il est écrit "Néanmoins, nous ne possédons pas encore à ce stade l’ensemble des données relatives à l’effet des vaccins sur la contagiosité".
Obligé les francais à se faire vacciner est une honte, franchement j ai honte de ce pays. Je me suis faite vacciné aujourd'hui (le 17/07/2021) et j ai eu envie de pleurer lorsque j ai vue cette substance qu ils allaient m injecter. J ai l impression que l on m a injecté toute la bêtise de l être humain.
J ai 36ans et j ai le droit (enfin j avais) le droit de me questionner sur les effets à long terme de ce vaccin. J ai le droit de préfèrer prendre le risque d attraper le covid plutôt que prendre le risque d avoir des effets inconnus d un vaccin inconnus.
Je soutiens pleinement tout ce qui va à l encontre de la vaccination car je ne veux pas faire la deuxième dose.
(Si qq un peu m aider à éviter la deuxième dose je suis preneuse à bonne entendeur)

Tout simplement sans fondement et absurde. Dans un premier temps le vaccins reduit la charge virale. Il y a moins de chance de transmettre le virus et celui ci sera moins virulant. Et si vous etes dans le negationisme concernant ce point en ne devellopant pas de forme grave on libere des lits permettant de traiter des malades que l on a renvoyé chez eux mais aussi laisser soufler des soigants qui on largement contribué.... Mais je suppose que ces arguments vous parle peu vu le caractère personel (pour ne pas dire egoiste) de votre propos.
Enfin il n existe aucune obligation a se faire vacciner. Vous avez le droit de ne pas le faire. Vous etes libre de nous imposer un troisième confinement, des hopitaux surchargé....

Signaler Répondre

avatar
Yo le 17/07/2021 à 22:08
Alexia2828 a écrit le 17/07/2021 à 22h06

Mais chacun peut choisir ce qu il pense etre mieux pour sa propre santé....
Cest quoi cette saloperie qu on ma injecter aujourd huis ???? Ca va avoir quel consequences dans 5 10 ou 20ans ??? Personne ne sais ... Et on nous oblige a faire le choix du vaccin. Dsl pour ton ami, cette periode est difficile pour tout le monde et je ne crois pas qu imposer les choix appaise la situation bien au contraire.

Tu devrais faire gaffe, car taper au clavier, ou utiliser un smartphone, dans 10 ans, il va te pousser une trompe sur le front !

Signaler Répondre

avatar
Alexia2828 le 17/07/2021 à 22:06
zaza69 a écrit le 17/07/2021 à 21h07

Ne cherchez pas à expliquer quoi que ce soit aux antivax, peine perdue, ils sont devenus totalement hermétiques ils ont subi un beau lavage de cerveau, et tel un adepte d'une secte dont le cerveau a été lavé, il sont persuadé que le monde leur en veut, qu'il y a conspiration, qu'il sont eux les tenants de la liberté et de la connaissance. Leur vocabulaire et leur cheminement intellectuel en dit long.
Laissons tomber, en espérant qu'ils aient la chance de passer au travers du COVID, ou un choc psychologique.
Un ami de 51 ans décédé début mai, sans problème particulier, les poumons ravagés, il était antivax, son épouse qui l'était également dans sa douleur et celle de ses enfants a subitement changé d'avis. depuis toute la famille est vaccinée, mais à quel cout humain ? quel gâchis ! Je l'ai encore vu la semaine dernière encore dans les larmes. son fils de 20 ans effondré.

Mais chacun peut choisir ce qu il pense etre mieux pour sa propre santé....
Cest quoi cette saloperie qu on ma injecter aujourd huis ???? Ca va avoir quel consequences dans 5 10 ou 20ans ??? Personne ne sais ... Et on nous oblige a faire le choix du vaccin. Dsl pour ton ami, cette periode est difficile pour tout le monde et je ne crois pas qu imposer les choix appaise la situation bien au contraire.

Signaler Répondre

avatar
zaza69 le 17/07/2021 à 21:07
Alexia2828 a écrit le 17/07/2021 à 18h26

Bonjour, je ne suis pas du tout d accord avec vous. A l heure actuel il n existe aucune preuve que le vaccin protège de la contagion. Je vous en remet au site https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/vaccin-covid-19/je-suis-un-particulier/article/foire-aux-questions-reponses-cles
Il est écrit "Néanmoins, nous ne possédons pas encore à ce stade l’ensemble des données relatives à l’effet des vaccins sur la contagiosité".
Obligé les francais à se faire vacciner est une honte, franchement j ai honte de ce pays. Je me suis faite vacciné aujourd'hui (le 17/07/2021) et j ai eu envie de pleurer lorsque j ai vue cette substance qu ils allaient m injecter. J ai l impression que l on m a injecté toute la bêtise de l être humain.
J ai 36ans et j ai le droit (enfin j avais) le droit de me questionner sur les effets à long terme de ce vaccin. J ai le droit de préfèrer prendre le risque d attraper le covid plutôt que prendre le risque d avoir des effets inconnus d un vaccin inconnus.
Je soutiens pleinement tout ce qui va à l encontre de la vaccination car je ne veux pas faire la deuxième dose.
(Si qq un peu m aider à éviter la deuxième dose je suis preneuse à bonne entendeur)

Ne cherchez pas à expliquer quoi que ce soit aux antivax, peine perdue, ils sont devenus totalement hermétiques ils ont subi un beau lavage de cerveau, et tel un adepte d'une secte dont le cerveau a été lavé, il sont persuadé que le monde leur en veut, qu'il y a conspiration, qu'il sont eux les tenants de la liberté et de la connaissance. Leur vocabulaire et leur cheminement intellectuel en dit long.
Laissons tomber, en espérant qu'ils aient la chance de passer au travers du COVID, ou un choc psychologique.
Un ami de 51 ans décédé début mai, sans problème particulier, les poumons ravagés, il était antivax, son épouse qui l'était également dans sa douleur et celle de ses enfants a subitement changé d'avis. depuis toute la famille est vaccinée, mais à quel cout humain ? quel gâchis ! Je l'ai encore vu la semaine dernière encore dans les larmes. son fils de 20 ans effondré.

Signaler Répondre

avatar
Yo le 17/07/2021 à 20:48
Alexia2828 a écrit le 17/07/2021 à 18h26

Bonjour, je ne suis pas du tout d accord avec vous. A l heure actuel il n existe aucune preuve que le vaccin protège de la contagion. Je vous en remet au site https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/vaccin-covid-19/je-suis-un-particulier/article/foire-aux-questions-reponses-cles
Il est écrit "Néanmoins, nous ne possédons pas encore à ce stade l’ensemble des données relatives à l’effet des vaccins sur la contagiosité".
Obligé les francais à se faire vacciner est une honte, franchement j ai honte de ce pays. Je me suis faite vacciné aujourd'hui (le 17/07/2021) et j ai eu envie de pleurer lorsque j ai vue cette substance qu ils allaient m injecter. J ai l impression que l on m a injecté toute la bêtise de l être humain.
J ai 36ans et j ai le droit (enfin j avais) le droit de me questionner sur les effets à long terme de ce vaccin. J ai le droit de préfèrer prendre le risque d attraper le covid plutôt que prendre le risque d avoir des effets inconnus d un vaccin inconnus.
Je soutiens pleinement tout ce qui va à l encontre de la vaccination car je ne veux pas faire la deuxième dose.
(Si qq un peu m aider à éviter la deuxième dose je suis preneuse à bonne entendeur)

Se faire vacciner n'a pas pour but d'éradiquer la contagion, mais de réduire le nombre de formes graves, de sauver des vies, et donc la mise au tapie du système hospitalier et donc ensuite la mise au tapie du système économique et social.

C'est si difficile que cela de le comprendre ?

Toi y'en a comprendre ?

Signaler Répondre

avatar
Alexia2828 le 17/07/2021 à 20:33
Si peu, si peu. a écrit le 17/07/2021 à 09h45

Si, mais uniquement ceux dont le QI est supérieur à 110/120. Et comme le QI moyen, selon la même échelle que dans les 70's, est désormais proche de 80.... On comprend mieux pourquoi ça ne gêne pas grand monde.

Tous les scientifiques (sérieux) expliquent que personne ne connait les conséquences a long terme de se vaccin. Je pense qu il faut respecter chaque point de vue. A moi que tu n es pas suffisamment de QI pour cela ....

Signaler Répondre

avatar
Alexia2828 le 17/07/2021 à 20:27
Mega69 a écrit le 17/07/2021 à 06h26

Qu' ils restent chez eux si pas vacciné !!
Plainte pour " mise en danger de la vie d autrui ...Qu' est ce Qu' on attends ? Septembre ?

Qu ils restent chez eux les vaccinées. Ne propage t ils pas une autre maladie bien plus contagieuse ? Macron veux que je m injecte une substance inconnue, n est pas la une vrai mise en danger de la vie d autrui ????
Si ta peur du covid reste chez toi....

Signaler Répondre

avatar
Alexia2828 le 17/07/2021 à 20:16
mamipouzo a écrit le 17/07/2021 à 12h41

On sent dans les commentaires des jeunes une telle antipathie envers ceux qu'ils appellent des boomers, comme s'ils étaient envieux du fait qu'ils aient pu connaitre des jours plus heureux. Pourtant, les boomers sont ceux qui leur filent du blé tous les mois et qui leur paient leurs études et le studio qui va avec.

Je crois pas que vous me payé quoi que ce soit. J ai surtout l impression de payer pour les vieux .... Le covid est une maladie qui concerne les personnes agées et fragile. Pourquoi toute les générations doivent en subir les conséquences ?

Signaler Répondre

avatar
Dédé42 le 17/07/2021 à 20:14
100% vaccin a écrit le 17/07/2021 à 19h11

Si nous nous faisons pas vacciner, le confinement nous pend au nez avec chômage de masse et pauvreté au RDV. L’état français a financé 2 ans de chômage partiel, d’aide aux entreprise pour freiner le chômage et la pauvreté. L’état français a fait preuve de générosité pour tous! Mais cela a une fin ce qui est normal! Le vaccin est le seul remède pour éviter de se retrouver sous cloche une 4ème fois! Je suis vacciné, fier de l’être par solidarité pour les plus fragiles! Arrêtez de penser à vos petites personnes. Si vous êtes malade du Covid et que vous n’êtes pas vaccinés, vous ne viendrez pas pleurer! L’égoïsme de chacun a assez duré ! Pas de nouveau confinement, pas d’école à la maison , une seule solution: 100% population vaccinée!

Tu vas perdre ton commerce et toutes billes petit clown !

Signaler Répondre

avatar
Alexia2828 le 17/07/2021 à 20:13
Un effort a écrit le 17/07/2021 à 12h46

Avec un petit effort vous êtes pas loin du point Godwin...
Arrêtez d'être stupide et ayez un peu plus de respect pour ceux qui ont vraiment connu de véritables discriminations et atrocités... Là on vous incite juste à vous faire vacciner....

Non on est pas incité, on est OBLIGER.... Moi je ne vous oblige pas a vous faire retirer un testicule sous prétexte que vous pouvez attraper le cancer à cet endroit....

Signaler Répondre

avatar
Hypocrite! Mon frère mon semblable le 17/07/2021 à 20:12
Alexia2828 a écrit le 17/07/2021 à 18h26

Bonjour, je ne suis pas du tout d accord avec vous. A l heure actuel il n existe aucune preuve que le vaccin protège de la contagion. Je vous en remet au site https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/vaccin-covid-19/je-suis-un-particulier/article/foire-aux-questions-reponses-cles
Il est écrit "Néanmoins, nous ne possédons pas encore à ce stade l’ensemble des données relatives à l’effet des vaccins sur la contagiosité".
Obligé les francais à se faire vacciner est une honte, franchement j ai honte de ce pays. Je me suis faite vacciné aujourd'hui (le 17/07/2021) et j ai eu envie de pleurer lorsque j ai vue cette substance qu ils allaient m injecter. J ai l impression que l on m a injecté toute la bêtise de l être humain.
J ai 36ans et j ai le droit (enfin j avais) le droit de me questionner sur les effets à long terme de ce vaccin. J ai le droit de préfèrer prendre le risque d attraper le covid plutôt que prendre le risque d avoir des effets inconnus d un vaccin inconnus.
Je soutiens pleinement tout ce qui va à l encontre de la vaccination car je ne veux pas faire la deuxième dose.
(Si qq un peu m aider à éviter la deuxième dose je suis preneuse à bonne entendeur)

Notre seule demande : veuillez s'il vous plaît une décharge où vous indiquez votre refus de vous faire hospitaliser lorsque vous souffrez d'une grave forme de Covid-19. Vous pourrez rester chez vous avec votre paracétomol, point barre.

Signaler Répondre

avatar
Mère nature nous parle le 17/07/2021 à 20:05
100% vaccin a écrit le 17/07/2021 à 19h11

Si nous nous faisons pas vacciner, le confinement nous pend au nez avec chômage de masse et pauvreté au RDV. L’état français a financé 2 ans de chômage partiel, d’aide aux entreprise pour freiner le chômage et la pauvreté. L’état français a fait preuve de générosité pour tous! Mais cela a une fin ce qui est normal! Le vaccin est le seul remède pour éviter de se retrouver sous cloche une 4ème fois! Je suis vacciné, fier de l’être par solidarité pour les plus fragiles! Arrêtez de penser à vos petites personnes. Si vous êtes malade du Covid et que vous n’êtes pas vaccinés, vous ne viendrez pas pleurer! L’égoïsme de chacun a assez duré ! Pas de nouveau confinement, pas d’école à la maison , une seule solution: 100% population vaccinée!

2eme solution : que tout le monde chope le virus, que les plus forts survivent et que les plus faibles meurent
Ca fait 4 milliards d'années que le monde fonctionne comme ça

Signaler Répondre

avatar
Dictature = abstentionnistes . le 17/07/2021 à 19:57
LyonBeauf a écrit le 17/07/2021 à 15h50

JE SUIS VACCINÉ !! Mais CONTRE cette société de surveillance, et de contrôle. Vacciné de mon plein grès et non sous la contrainte.

Je vous rejoins aussi , vacciné, mais je défends les personnes qui ne peuvent ou ne veulent se faire Vacciner. Nous perdons TOUS nos libertés au fils des années avec de bonnes raisons censément. Alors que des français sont morts pour que nous vivions comme dans les années 70 en libertés totale et Non en dictature comme aujourd’hui.

Signaler Répondre

avatar
Dictatum le 17/07/2021 à 19:54
100% vaccin a écrit le 17/07/2021 à 19h11

Si nous nous faisons pas vacciner, le confinement nous pend au nez avec chômage de masse et pauvreté au RDV. L’état français a financé 2 ans de chômage partiel, d’aide aux entreprise pour freiner le chômage et la pauvreté. L’état français a fait preuve de générosité pour tous! Mais cela a une fin ce qui est normal! Le vaccin est le seul remède pour éviter de se retrouver sous cloche une 4ème fois! Je suis vacciné, fier de l’être par solidarité pour les plus fragiles! Arrêtez de penser à vos petites personnes. Si vous êtes malade du Covid et que vous n’êtes pas vaccinés, vous ne viendrez pas pleurer! L’égoïsme de chacun a assez duré ! Pas de nouveau confinement, pas d’école à la maison , une seule solution: 100% population vaccinée!

Le 1001/100 n’existera jamais et en rien .

Signaler Répondre

avatar
100% vaccin le 17/07/2021 à 19:11

Si nous nous faisons pas vacciner, le confinement nous pend au nez avec chômage de masse et pauvreté au RDV. L’état français a financé 2 ans de chômage partiel, d’aide aux entreprise pour freiner le chômage et la pauvreté. L’état français a fait preuve de générosité pour tous! Mais cela a une fin ce qui est normal! Le vaccin est le seul remède pour éviter de se retrouver sous cloche une 4ème fois! Je suis vacciné, fier de l’être par solidarité pour les plus fragiles! Arrêtez de penser à vos petites personnes. Si vous êtes malade du Covid et que vous n’êtes pas vaccinés, vous ne viendrez pas pleurer! L’égoïsme de chacun a assez duré ! Pas de nouveau confinement, pas d’école à la maison , une seule solution: 100% population vaccinée!

Signaler Répondre

avatar
Alexia2828 le 17/07/2021 à 18:26
Dr Sylvain Carras Vaccination. a écrit le 17/07/2021 à 15h08

À lire
Dr Sylvain Carras
Vaccination...
Que dire dans ce bruit permanent?
Depuis plusieurs mois, je me retiens d'exprimer mon avis personnel sur les réseaux sociaux, tellement ce sujet est clivant. Aujourd'hui, j'estime que si ce texte fait réfléchir une seule personne, j'aurais eu un rôle positif.
Je suis médecin et chercheur, je m'occupe de patients atteints de maladies hématologiques, immunodéprimés, atteints de leucémies ou de lymphomes.
Aujourd'hui, alors que certains crient à l'atteinte aux libertés, j'aimerais parler de solidarité.
La solidarité, c'est ce qui m'a poussé à me faire vacciner dès le 10 janvier, pour protéger mes patients qui ont une moindre capacité à produire une immunité. Car il n'y a rien de plus insupportable que de voir mourir du Covid, un patient guéri de son lymphome 4 mois plus tôt...
Amis soignants, comment dormirez-vous si vous contaminez, un jour, ces patients fragiles et qu'ils meurent?
Pour les autres, que devons nous faire de nos patients leucémiques nécessitant une réanimation au cours de leurs traitements lorsque toutes les places sont prises par des patients COVID?
Auparavant, je pensais que les vaccins avaient des détracteurs car on ne voyait plus que leurs effets indésirables, la population ayant oublié ce que c'était que la polio, la variole, l'injustice de mourir de la rougeole quand on a 20 ans ou encore la mort affreuse du tétanos...
Mais je pense maintenant que le vrai problème est l'individualisme. Nous sommes incapables d'assumer un désagrément ou un possible risque hypothétique sur notre santé pour autrui... Pour ces gens, âgés ou malades, des inconnus ou nos proches, qui ont un risque plus important de mourir du COVID et chez qui les vaccins sont moins efficaces pour induire une protection durable.
Et pour ceux qui se réfugient derrière l'absence de recul à long terme de ces vaccins (puisque le recul à court terme est très bon...), quelques questions. Prenez-vous les mêmes précautions avant de mettre un maquillage sur votre peau? Une coloration sur vos cheveux? Un gloss sur les lèvres de votre enfant? Avant de mettre sur le marché un nouveau produit que vous développez au sein de votre entreprise?
Vous êtes vous demandé quelles allaient être les conséquences à long terme du COVID? Nous ne savons rien aujourd'hui des risques psycho-sociaux, de maladies auto-immunes, de fibrose pulmonaire chez des patients infectés... Des conséquences psychologiques pour les enfants et adolescents privés de liens sociaux...
Soignants, notre devoir est de prendre soin des autres, même si l'État nous a énormément déconsidéré, que l'hôpital est en crise à cause des pouvoirs publiques, et que nous nous débattons chaque jour au sein de ce système inique, ce devoir ne doit pas être oublié... C'est mon sentiment. C'est ce qui nous grandira dans l'adversité.
Citoyens, si vous faites le choix de ne pas vous faire vacciner, prenez au moins le temps de réfléchir réellement aux risques auxquels vous vous exposez et auxquels vous exposez d'autres personnes avant de décider... Et pensez à la chance que vous avez peut être eu d'être en chômage partiel ou en télétravail alors que d'autres ont perdu leurs commerces, leur revenus ou meurent asphyxiés sans oxygène aux portes d'un hôpital débordé ou simplement de faim dans des pays n'ayant pas notre système social...
Enfin, si cette médecine vous débecte tant que vous la rejetez en bloc, ferez-vous le choix de refuser aussi le tube et le respirateur si par malchance vous devez croiser la route du COVID et d'un réanimateur?
Sylvain Carras
13/07/2021

Bonjour, je ne suis pas du tout d accord avec vous. A l heure actuel il n existe aucune preuve que le vaccin protège de la contagion. Je vous en remet au site https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/vaccin-covid-19/je-suis-un-particulier/article/foire-aux-questions-reponses-cles
Il est écrit "Néanmoins, nous ne possédons pas encore à ce stade l’ensemble des données relatives à l’effet des vaccins sur la contagiosité".
Obligé les francais à se faire vacciner est une honte, franchement j ai honte de ce pays. Je me suis faite vacciné aujourd'hui (le 17/07/2021) et j ai eu envie de pleurer lorsque j ai vue cette substance qu ils allaient m injecter. J ai l impression que l on m a injecté toute la bêtise de l être humain.
J ai 36ans et j ai le droit (enfin j avais) le droit de me questionner sur les effets à long terme de ce vaccin. J ai le droit de préfèrer prendre le risque d attraper le covid plutôt que prendre le risque d avoir des effets inconnus d un vaccin inconnus.
Je soutiens pleinement tout ce qui va à l encontre de la vaccination car je ne veux pas faire la deuxième dose.
(Si qq un peu m aider à éviter la deuxième dose je suis preneuse à bonne entendeur)

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.