Lyon : les militaires au chevet des entreprises pour éviter les piratages informatiques

Lyon : les militaires au chevet des entreprises pour éviter les piratages informatiques
DR

Ce n'est pas une première dans l’agglomération lyonnaise.

Ce mercredi, des militaires lyonnais de la direction du renseignement et de la sécurité ont donné des cours à des responsables de PME de la région. Une centaine de chefs d’entreprises étaient réunis lors de cette rencontre réalisée en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie de Lyon. Les experts du ministère des Armées "ont sensibilisé l’auditoire sur les risques économiques et cyber".

Dans la ligne de mire des militaires, les logiciels rançonneurs (appelés par les spécialistes ransomware ndlr), le vol de données sensibles ou encore l’espionnage. Les bonnes pratiques ont été rappelées aux sociétés, alors que l’erreur est très régulièrement humaine dans ces problématiques.

Les militaires lyonnais souhaitent désormais "faire perdurer une synergie pour assurer au quotidien la sécurité des PME afin de protéger l’industrie de défense dans un contexte de menaces grandissantes".

X
2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
mwaii le 22/10/2021 à 22:10

ça s'améliore ils touchent des gens, la 1er fois y'a 10 ans, 99.9% des grosses boites qu'ils avaient tenté de coordonner pour éviter une vague de cyberattaques n'étaient pas au courant... Après ça ils sont passé à la protection indirecte vu que les informaticiens n'écoutent pas bfm radio et que l'armée ne paie pas pour informer par genre un courrier, ou directement sur l'ensemble des canaux du pays.... Ceci dit la plus grosse faille de sécu, ça reste le pdg, j'en ai connu des cinglés dont on doit tout faire comme des caniches sans process de sécu, comment voulez vous éviter une usurpation même simple dans ces conditions...

Signaler Répondre

avatar
éboueurs le 22/10/2021 à 14:13

en Algérie on rigole là-bas l'informatique c'est du gâteau

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.