A la Région Auvergne-Rhône-Alpes, quatre élus RN vont former leur propre groupe

A la Région Auvergne-Rhône-Alpes, quatre élus RN vont former leur propre groupe
Christophe Boudot - LyonMag

A Lyon, le Rassemblement national est dans un sale état. Et ce n'est pas la montée en puissance d'Eric Zemmour qui va aider le parti lepéniste à conserver un cap clair.

Ce vendredi, c'est le groupe RN à la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui a connu une nouvelle défection d'élus. Selon le Figaro, quatre conseillers régionaux ont informé leur président Andrea Kotarac qu'ils partaient pour former un groupe entre eux.

Parmi ces frondeurs, on retrouve notamment Christophe Boudot, ancien secrétaire départemental du Front national et qui occupait ces fonctions de président de groupe à la Région au mandat précédent. Mais aussi Isabelle Surply, Vincent Lecaillon et Stéphane Blanchon.

Selon nos confrères, ces quatre élus faisaient l'objet de messages anonymes et de cyberharcèlement sur les réseaux sociaux. Il leur est notamment reproché de, comme les anciens RN Antoine Mellies ou Agnès Marion, de lorgner du côté du polémiste pas encore déclaré candidat à la présidentielle.

Des actes qui viendraient de leur propre camp, divisé entre ceux qui soutiennent activement Marine Le Pen, ceux qui lorgnent sur Eric Zemmour mais aussi ceux qui se rapprochent de Marion Maréchal...

X
2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
La philosophie dans le Boudot le 19/11/2021 à 18:16
mdrrrrrr a écrit le 19/11/2021 à 15h36

Rn = parti de haineux qui se haïssent entre eux

ils se haissaient deja entre eux, alors maintenant avec Zemmour dans l' équation, il y aura la tendance Kotaraquiste Zemmourienne VS la tendance Boudotiste Mariniste VS la tendance Kotaraquiste Mariniste VS la tendance Boudotiste Zemmourienne.
Donnez leur des sabres et des tridents pour régler leur différents, nous on mangera du Pop Corn en rigolant.

Signaler Répondre

avatar
mdrrrrrr le 19/11/2021 à 15:36

Rn = parti de haineux qui se haïssent entre eux

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.