Airbnb : 750 000 euros de taxe de séjour récupérés par la Ville de Lyon

Airbnb : 750 000 euros de taxe de séjour récupérés par la Ville de Lyon
LyonMag

C’est l’heure de passer à la caisse.

Airbnb a annoncé qu’elle reverserait 93 millions d’euros de taxe de séjour aux communes françaises en 2021. Sur la période novembre 2020-octobre 2021, c’est évidemment Paris qui est la plus concernée avec plus de 9,4 millions d’euros de taxe de séjour. Suivent Marseille (plus de 1,9 million), Nice (plus de 1,2 million) et Cannes (plus d’1 million).

Airbnb précise également qu’un tiers de la taxe collectée en France bénéficie cette année à des communes rurales de moins de 3500 habitants.

Et Lyon dans tout cela ? Grégory Doucet et sa mairie vont mettre la main sur 750 000 euros reversés par la plateforme facilitant la location ponctuelle de logements. Un chiffre qui ne retrouve toujours pas les standards de la période pré-Covid-19 puisqu’en 2019, la taxe lyonnaise avait été de 790 000 euros.

On estime que 4% des logements de la capitale des Gaules sont disponibles à la location sur Airbnb. Avec évidemment un secteur plus recherché que les autres : la Presqu’île et ses 10% de logements présents sur le site américain.

Lyon n’est toutefois pas la ville de la région Auvergne-Rhône-Alpes à recevoir la taxe de séjour la plus élevée : Annecy est en tête avec 830 000 euros récoltés en 2021. Au total, la région verra 11,2 millions d’euros être dispatchés entre ses différentes communes.

"Pour des dizaines de milliers de communes françaises, chaque nouveau voyage Airbnb signifie non seulement un revenu supplémentaire pour les hôtes et une activité accrue pour les entreprises locales, mais aussi de nouvelles ressources fiscales pour les collectivités locales. Pour de nombreuses villes et villages, ces revenus créent de nouvelles opportunités pour développer leur attractivité, avec des bénéfices à long terme à la clé pour les familles et les commerces locaux", réagissait Emmanuel Marill, directeur d'Airbnb France.

X
11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bobo spéculateur le 15/12/2021 à 19:35
Perrachoisforever a écrit le 15/12/2021 à 08h13

Et pour chaque appartement en location airbnb, c'est un lyonnais, un étudiant ou une famille qui va devoir habiter loin du centre ville.

Merci.

Mais Doucet s’en tape des gens dont vous parlez ! Son cœur de cible, c’est la classe héritière, à son image.

Signaler Répondre

avatar
Alberto1960 le 15/12/2021 à 16:23
Perrachoisforever a écrit le 15/12/2021 à 08h13

Et pour chaque appartement en location airbnb, c'est un lyonnais, un étudiant ou une famille qui va devoir habiter loin du centre ville.

Tout à fait d'accord étant donné que Greg et Bruno ont bloqué quasi 70% des permis de construire dans Lyon et dans la métropole. Fini le logement social pour les étudiants, ou le logement social pour les familles a faible revenu, mais c'est pas très grave ils font du vélos maintenant.

Signaler Répondre

avatar
Des chèvres le 15/12/2021 à 16:15

750.000 euros récoltés mais 200 millions dépensés. Heuresement qu'on ne gère pas nos finances personnelles comme ils gèrent l'argent publique

Signaler Répondre

avatar
Apaisement Airbnbiste le 15/12/2021 à 14:22

Airbnb c'est l'avenir des villes piétonnisées....

Signaler Répondre

avatar
DM le 15/12/2021 à 13:01

S'agissant de taxe de séjour, ça doit plutôt arriver dans les caisses de la Métropole que dans celles de la Ville de Lyon.

Signaler Répondre

avatar
EricdeLyon le 15/12/2021 à 11:57

750 000€ c’est bien loin de financer les 2,3 millions annoncés pour l’aménagement de la place Gabriel Péri essentiellement utilisée pour les traffics divers et variés

Signaler Répondre

avatar
AH OUI ? le 15/12/2021 à 10:18

l'Illustration parfaite du pourquoi le décret sur les AIRBNB n'a pas été suivis/ appliqué : çà rapporte beaucoup ! Les pastèques vont-ils comprendre que donner des logements à des gens "insolvables" est une perte sèche d'argent ?

Signaler Répondre

avatar
Pedaleduschnok le 15/12/2021 à 10:13

Pour acheter du foie gras pour les miséreux élus ecolos.

Signaler Répondre

avatar
Luc villeurbanne le 15/12/2021 à 09:28

C'est ridicule pour le coût social que ça engendre. Il serait temps d'interdire ce poison qui empire la tension sur le marché locatif.

Signaler Répondre

avatar
iel va être content le 15/12/2021 à 08:26

Greg pourra se féliciter de récolter encore plus de TS airbnb avec sa politique frénétique de chasse à la voiture et muséification de la ville qui fait encore plus fuir les familles de Lyon et transforment un appartement occupé à l'année en deux ou trois studios Airbnb...

Signaler Répondre

avatar
Perrachoisforever le 15/12/2021 à 08:13

Et pour chaque appartement en location airbnb, c'est un lyonnais, un étudiant ou une famille qui va devoir habiter loin du centre ville.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.